4 piliers pour développer votre intelligence émotionnelle

Publié par Céline Scholl le

 

L’intelligence émotionnelle, c’est quoi ?

Dans le courant des années 1990, Salavey et Mayer réalisent des travaux sur ce que l’on nomme l’intelligence émotionnelle. Ils la définissent comme étant

« la capacité à contrôler ses sentiments et émotions et ceux des autres, à faire la distinction entre eux et à utiliser cette information pour orienter ses pensées et ses gestes ».

L’intelligence émotionnelle désigne selon eux

« l’habilité à percevoir et à exprimer les émotions, à les intégrer pour faciliter la pensée, à comprendre et à raisonner avec les émotions, ainsi qu’à réguler les émotions chez soi et chez les autres ».

discussion-femmes-2

Deux formes d’intelligence :

Depuis longtemps, nous avons considéré que le quotient intellectuel était un élément pouvant prédire la réussite d’une personne comme les tests d’Alfred Binet.

Goleman introduit l’intelligence émotionnelle comme étant une combinaison du rationnel et de l’émotionnel. L’individu trouverait ainsi les conditions de son épanouissement.

Quels sont les apports de l’intelligence émotionnelle  ?

  • Compréhension de vos émotions
  • Maîtrise de vos émotions et impulsions
  • Compréhension des émotions d’autrui et comment y réagir
  • Inspiration et influence sur autrui
  • Développement des émotions et gestion des conflits

photo aider

L’intelligence émotionnelle peut se développer :

N’étant pas innée, elle se développe avec le temps et on peut l’apprendre via la thérapie ou une formation.

Testez votre quotient émotionnel

Daniel Goleman a imaginé un test amusant (et sans valeur scientifique) qui permet de mesurer votre quotient émotionnel (QE). Cochez une réponse par question puis reportez-vous aux réponses pour comptabiliser vos points.

1. Votre avion est secoué comme un prunier. L’hôtesse annonce: « Nous traversons une zone de fortes turbulences ». Que faites-vous?

a) Vous continuez à bouquiner ou à regarder le film comme si de rien n’était.
b) Vous observez du coin de l’œil le personnel de bord et relisez la feuille d’instruction « en cas d’urgence. »
c) Vous faites un peu de a) et de b).
d) Vous n’en savez rien. Vous n’avez jamais prêté attention à ça.

2. Vous êtes au parc avec une bande d’enfants de 4 ans. Une fillette pleure parce que les autres ne veulent pas jouer avec elle.

a) Vous les laissez se débrouiller.
b) Vous discutez avec elle: comment pourrais-tu faire pour que les autres t’acceptent dans leurs jeux?
c) Doucement, vous lui dites: « Voyons, me pleure pas. »
d) Pour la distraire, vous lui lancez: « Viens! On va jouer à autre chose. »

3. Vous espériez avoir la note 6 au lycée, vous n’avez qu’un 4.

a) Vous faites des plans pour vous améliorer.
b) Vous prenez la résolution de faire mieux.
c) Vous pensez: tant pis pour cette matière, j’excelle dans les autres!
d) Vous allez voir le prof et râlez pour qu’il vous mette une meilleure note.

4. Vous vendez des assurances. Après 15 appels, vous faites chou blanc. Découragé, vous vous dites:

a) C’est un sale jour, demain ça ira mieux.
b) Qu’est-ce qui cloche avec moi pour que j’aboutisse à tous ces refus?
c) Je vais essayer quelque chose de nouveau pour mes prochains appels.
d) Je vais changer de boulot.

5. Vous êtes manager. Lors d’une réunion, un employé se permet une blague raciste.

a) Vous ignorez – après tout, ça n’est qu’une blague.
b) Vous faites venir la personne dans votre bureau et la réprimandez.
c) Devant tout le monde, vous faites immédiatement remarquer qu’ici, on ne fait pas ce genre de blagues.
d) Vous suggérez à l’employé de suivre un cours de formation sur le thème des diversités ethniques.

6. Votre ami est fou furieux parce qu’un chauffard lui a coupé la route.

a) Vous lui dites de ne pas en faire tout un plat et d’oublier.
b) Vous mettez sa cassette favorite pour le distraire.
c) Vous renchérissez et l’aidez à sortir toute sa haine du chauffard.
d) Vous dites que ça vous est aussi arrivé, mais qu’après coup vous vous êtes rendu compte que la voiture se rendait aux urgences.

7. Scène de ménage dévastatrice.

a) Vous faites une pause de vingt minutes pour vous calmer, avant de reprendre la discussion.
b) Vous coupez la discussion sans vous troubler et ne répondez pas aux provocations.
c) Vous vous excusez et demandez à votre partenaire d’en faire autant.
d) Vous prenez un instant de réflexion intérieure pour récapituler aussi objectivement que possible vos griefs.

8. Vous dirigez un groupe qui doit résoudre un problème.

a) Vous tirez votre agenda pour que chacun vienne avec les meilleures solutions dans les meilleurs délais.
b) Vous prenez du temps pour que chacun fasse connaissance.
c) Vous demandez à chacun quelles sont ses idées, pendant qu’elles sont encore fraîches.
d) Vous mettez sur pied un brain-storming: toutes les solutions qui passent par la tête des gens sont bienvenues.

9. Votre fils de 3 ans est hypersensible, il craint nouveaux endroits et personnes depuis sa naissance.

a) Il est timide: il faut le protéger.
b) Allons voir un psy pour enfant.
c) Vous l’exposez à ce genre de situations pour qu’il domine sa peur.
d) Vous l’entraînez très progressivement à faire face à des situations de ce type.

10. Vous voulez vous remettre à l’instrument de musique que avez négligé dans votre enfance.

a) Vous vous y attelez chaque jour, pour des exercices.
b) Vous choisissez d’abord des morceaux à votre portée.
c) Vous vous y mettez seulement quand vous en avez envie.
d) Vous choisissez des morceaux difficiles, que vous finissez par maîtriser.

Calculez votre QE:
  • Q1: Toutes les réponses sont bonnes, sauf D, qui montre que vous êtes inconscient de vos réponses sous stress. A=20, B=20, C=20, D=0
  • Q2: B est la meilleure réponse. Vous savez utiliser les crises pour en tirer le meilleur parti. A=0, B=20, C=0, D=0
  • Q3: A est la meilleure réponse. La volonté d’élaborer un plan est preuve de self-motivation. A=20, B=0, C=0, D=0
  • Q4: C est la meilleure réponse, un signe d’optimisme, de persévérance et d’imagination. A=0, B=0, C=20, D=0
  • Q5: C est la meilleure réponse. Vous êtes très clair sur ce qui est socialement permis au sein de l’entreprise. A=0, B=0, C=20; D=0
  • Q6: D est la meilleure réponse. Vous êtes capable tout à la fois d’empathie et de calmer la situation en modifiant les points de vue. A=0, B=5, C=5, D=20
  • Q7: A est la meilleure réponse. 20 minutes sont physiologiquement nécessaires pour que corps et cerveau se calment et redeviennent cool. A=20, B=0, C=0, D=0
  • Q8: B est la meilleure réponse. Le travail en groupe est plus créatif si l’harmonie règne. A=0, B=20, C=0, D=0
  • Q9: D est la meilleure réponse. Vous ne placez pas les gens devant des défis qu’ils sont incapables de relever. A=0, B=5, C=0, D=20
  • Q10: B est la meilleure réponse. Vous savez mêler apprentissage et plaisir, ce qui donne les meilleurs résultats. A=0, B=20, C=0, D=0

Faites votre total…

Avec 200 points, vous avez un QE maximum. Avec 100 points, vous avez la moyenne. En dessous, vous avez du chemin à faire.

Blog 2

Le modèle de Goleman :

Inspiré par les travaux de Salovey et Mayer, il réalise ses recherches et fait intervenir 4 concepts :

  1. Conscience de soi : capacité à comprendre ses propres émotions, les identifier et les utiliser pour prendre une décision.
  2. Maîtrise de soi : maitriser ses émotions et s’adapter face à une situation concrète.
  3. Conscience sociale : capacité à repérer et à réagir aux émotions d’autrui.
  4. Gestion des relations : capacité à influencer autrui en visant leur développement mais aussi à mieux gérer les conflits.

Mettez en pratique ces 4 piliers pour développer votre intelligence émotionnelle :

1. Nommer vos émotions : il est essentiel de pouvoir reconnaitre les émotions lorsqu’elles se manifestent. Les principales émotions sont la joie, la tristesse, la peur et la colère. Ces émotions sont plus larges car elles s’expriment avec différentes intensités.

Cliquez ici pour le tableau des émotions. Celui-ci  vous permet d’approfondir les émotions et leurs ressentis ainsi vous aurez une conscience plus aigüe de vous-même en apprenant à nommer précisément ce qui se passe en vous.

attitudes

2 . Observer vos comportements pour développer votre intelligence émotionnelle. Il faut prendre le temps de s’observer, s’écouter et comprendre comment on réagit dans une situation ou dans une autre et si ça varie en fonction d’autrui. Une émotion se manifeste par un comportement et une réaction. Ainsi vous découvrirez votre mode de fonctionnement en pouvant anticiper vos réactions et en choisissant la réaction la plus appropriée à la situation.

3. Faire preuve d’empathie envers autrui : l’intelligence émotionnelle c’est également être en mesure de connaitre et de gérer les émotions d’autrui. Cela suppose une écoute attentive de l’entourage. Vous serez attentif par exemple aux ressentis, aux paroles, aux comportements. Cela conduit à une meilleure relation.

4. Exprimer vos émotions : même si cela peut être difficile cela permet de développer l’intelligence émotionnelle car vous allez les contrôler et de plus en les exprimant, votre interlocuteur aura tendance à se dévoiler, à exprimer ses propres émotions.

Quelle est votre émotion en ce moment ? Partagez la dans les commentaires.

 

BIBLIOGRAPHIE :

Article Céline Scholl

 

Vous pourriez aussi être intéressé par :

Mettez en pratique l’intelligence émotionnelle dans votre couple et découvrez d’autres outils pour être heureux en couple.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge