Le pouvoir du silence et de la reconnexion à soi

Article rédigé par Korotoumou Kanouté, coach en amour et en soin de soi. Fondatrice du blog et du podcast Au Bonheur des Divas ainsi que des Journées VIP Retrouvez-vous.

J’ai passé plus de 13 ans dans le train du manque d’estime de soi. Avec le recul que j’ai maintenant, je me suis rendu compte que j’ai vécu ce qu’on appelle « la féminité opprimée ». Je me suis laissé dépasser par le bruit : critiques internes et externes, manque de confiance, ruminations, sentiment d’infériorité, comparaisons avec d’autres femmes, anxiété, attente du miracle, peur de s’affirmer, peur du regard et du jugement des autres, etc.
Tout ceci m’empêchait de me reconnecter à mon essence féminine profonde et j’ai oublié mes rêves de jeune fille petit à petit…

Suite à plusieurs déclics et à des décisions importantes, j’ai commencé à sortir du « nuage de bruit » à partir de 2014 en reconquérant mon estime de soi. Et depuis, je continue à créer une vie en accord avec mes valeurs et mes désirs authentiques.

Dans cet article, découvrez :

  • le pouvoir du bruit,
  • la puissance du silence,
  • quelques outils pour se reconnecter à soi.

Le pouvoir du bruit

Considérez le bruit comme une énergie qui a 3 aspects qui s’influencent.

L’aspect externe, ce sont le regard, les opinions / critiques négatives et les jugements des autres.

L’aspect interne, c’est notre propre bruit à nous : nos croyances, nos doutes et nos peurs internes par rapport à notre personne, à notre environnement et à notre futur.

L‘aspect physique, c’est la manière dont nos espaces de vie sont aménagés et décorés. Oui. Il y a un lien énergétique entre notre maison et nous. Est-ce que votre habitation reflète un environnement propice au bruit externe ou interne ?

Ma plus grande bataille a été le regard, les opinions et les jugements des autres. C’était comme une épée de Damoclès que je traînais partout avec la peur que cela tombe sur ma tête…

Quelle charge mentale intense et épuisante !

Il est très important de savoir faire le silence afin de supprimer (ou réduire) le pouvoir du bruit.

La puissance du silence intérieur

Pourquoi c’est important de créer le silence intérieur ? Il permet de :

  • nous reconnecter à notre voix, à notre intuition et de les entendre,
  • cultiver notre sérénité.

Notre voix, c’est la personne que nous sommes avec nos qualités, notre vulnérabilité, nos valeurs et nos désirs authentiques.

Notre intuition, c’est ce mouvement du cœur qui nous indique le chemin à suivre en cas de prise de décision ou de questionnement.

Et la sérénité, c’est ce sentiment de paix qui nous envahit lorsque nous ne sommes plus intimidés par le bruit (entre autres).

Le bruit fait mal ou effraie. C’est tout à fait normal. Le problème ne se trouve pas là. Si vous autorisez ce bruit à vous empêcher de vous réaliser, ça c’est problématique. Vous n’avez pas de contrôle sur les autres. En revanche, vous avez le pouvoir sur vos pensées, vos émotions et votre comportement.

Voici 4 outils que vous pouvez utiliser pour cultiver le silence, vous reconnecter à votre voix et la suivre.

Quelques outils pour se reconnecter à soi

  1. Vous pouvez désencombrer votre maison pour ne garder que l’essentiel. Et transformez vos intérieurs en votre havre de paix. Un havre de paix propice au silence.
  2. L’écriture est un puissant outil de développement personnel. Vous pouvez tenir un journal de vie où vous noterez vos expériences de vie, vos désirs authentiques et la réalité que vous voulez vivre.
  3. Chaque jour, assurez-vous de faire le silence en vous ou de méditer d’une manière ou d’une autre même si c’est pour 5 minutes.
  4. La visualisation créatrice permet de faire vivre ses désirs de manière imagée que ce soit mentalement ou à travers la réalisation d’un vision board.
  5. Vous pouvez écouter de la musique qui vous fait du bien ainsi que les audios / podcasts de personnes qui vous inspirent.

Korotoumou Kanouté


Vous découvrirez de nombreux outils pour vous reconnecter à vous-même dans la zone membre « Osez prendre votre envol ».
Vous pourriez également être intéressé par les articles :
Rendez-vous sur Hellocoton !

Le piège de la visualisation

Cet article a été écrit par Bruno du blogue BrunoLEsperance.com.

Quand le livre Le Secret est sorti en 2006, ça a fait un vrai buzz dans le monde entier!  Un des éléments clés du livre demeure la visualisation.  L’auteure mentionne que visualiser joue sur les pensées, sur qu’est-ce qu’on veut réellement dans notre vie et sur notre attitude.

De plus, l’exercice de visualisation demande à voir et à sentir les choses et la situation dans laquelle on se trouve.

Et si je te disais que la visualisation n’est pas comme tu penses?  En effet, elle est beaucoup plus complexe que simplement se voir dans le futur!  Voici comme je démystifie tout ça!

Examen à l’école et visualisation

Une étude a été réalisée en février 1999 portant sur les résultats scolaires et la visualisation.  Il y a 3 groupes : le premier effectue un exercice de visualisation ayant pour but l’obtention d’une note parfaite.  Le deuxième avait le même exercice, mais cette fois avec le processus pour y arriver et le troisième n’avait rien à faire.  Les résultats ont été surprenants!

Le groupe #2 a été le plus performant et en plus, le groupe #1 a eu un résultat moins impressionnant que le groupe #3.  Avant que je vois certains commentaires alarmistes disant : « Oh mon dieu!!  C’est de la fraude!  Le Secret n’est qu’un mensonge », je tiens à dire que le Secret a ses forces, mais il manque certains éléments.

Ce qui compte, c’est le voyage.

Dans le livre Double ta Valeur d’Olivier Lambert, il parle de l’histoire de Gary Vaynerchuk, un entrepreneur américain.  Lors d’une entrevue avec Larry King, il mentionne que son rêve le plus fou était d’acheter les Jets de New York.  Il rajoute qu’il va sans doute mourir sans avoir atteint son objectif, mais ça ne le dérange pas.

En fait, c’est le processus d’acheter les Jets qui l’importe.  Pis ce que M. Vaynerchuk veut dire, c’est qu’il sous-entend l’importance de se fixer des objectifs, mais aussi de planifier comment atteindre ce but précis!

Lien entre la réalité et l’optimisme

À cause de tout ça, je considère malheureusement que le principe de la Loi de l’Attraction présenté dans Le Secret reste incomplet.  En fait, le livre propose une visualisation positive (trop peut-être?), sentir les choses, éprouver une émotion qui nous mène à l’extase.  Et si tu as la moindre pensée négative, c’est de ta faute parce que tu l’as attiré.  Sérieux?!

Tout va très bien!

La réalité, c’est pas ça!!  En plus, le suroptimisme mène à l’échec et à l’anxiété.  Le syndrôme de « Tout va très bien » a pris de l’ampleur dans les années 40.  Les psychanalystes ont élaboré cette attitude poussée à l’extrême pour voir que c’était vraiment malsain.

Principalement, ce syndrome modifie carrément la réalité de la personne créant même des hallucinations auditives en interprétant ce qu’elle veut entendre et non ce qui est réellement.  Dans ce cas-ci, il peut s’agir de n’importe quoi : critique au travail, maladie, problèmes familiaux, etc.

Poussée plus loin, cette attitude remonte à l’enfance et plus précisément avec la relation maternelle.  Selon le psychanalyste Jean-Michel Foucarde, l’enfant avec un syndrome « Tout va très bien » reçoit des réactions inadaptées de sa mère (crier, impatience, violence physique) et il sent qu’elle s’attend de lui à ce qu’il aille un comportement spécifique.

Résultat : Il se plie aux attentes de sa mère pour prouver qu’elle était une bonne maman même si ce n’était pas le cas.  Et c’est la naissance du « Tout va bien »!  Au final, le suroptimiste s’inflige des blessures importantes, ne pose pas ses limites et n’a pas les pieds sur terre.

Mais je fais quoi?!?

Peut-être as-tu cherché des trucs par rapport à la visualisation pour t’aider à être plus positif?  Pour attirer ce que tu veux le plus dans ta vie?  Pour vivre la vie de tes rêves?  Bref, je ne veux pas critiquer dans tes recherches, ni dans tes croyances, mais si tu as lu plusieurs blogues et forums qui parlent de visualisation, peut-être que plusieurs te disent de voir tout ce tu veux et d’y penser très fort.

L’ennui, c’est que ces méthodes traditionnelles ne tiennent pas compte de la réalité parce que tu visualises seulement le résultat et non comment tu fais pour arriver au résultat.  Rappelles-toi de Gary!

La visualisation réaliste

Tout ça pour dire, je t’offre ma méthode de visualisation que je fais à chaque soir avant le dodo!  Globalement, elle ressemble à un exercice que tu peux trouver sur le web, mais la différence est que tu vois non seulement le résultat, mais aussi les sacrifices et les échecs.

Par exemple, disons que tu veux rencontrer la personne de tes rêves,  visualises comme tu la veux à tous les points (physique, intérêts, personnalité, valeurs, etc.), mais vois aussi les embûches que tu as : les fois que tu t’es fait dire non à une date, les personnes que tu regardes sur Zoosk pis que personne ne t’intéresse, le premier rendez-vous qui se passe super bien, mais après, plus de nouvelles.

Ce genre de trucs-là, dans le fond!  Résultat : tu vas savoir ce que tu veux et ça va te faire vibrer, mais tu ne te créeras pas d’attentes surréalistes en pensant que la première fille va te sauter dans les bras et faire l’amour avec toi le premier soir!  Donc, tu vas tenir compte de la réalité en restant optimiste sur ton objectif.  Voilà!

Veux-tu un autre exemple?  Disons que tu es un travailleur autonome à la recherche du développement de tes affaires.  Ton objectif est d’avoir des partenariats à long terme pour finalement pouvoir travailler à temps plein et surtout pour toi!  Tu visualises comment tu es bien d’avoir tes clients, ton autonomie, ton horaire comme tu le veux, le fait de travailler même si le bord d’une terrasse à siroter une bière!  La belle vie!

Toutefois, visualise aussi le nombre de contrats qu’on t’a refusé, ceux qui te paient des peanuts, le temps passé à chercher des contrats sur Internet, les clients qui veulent un projet la journée même et plus encore!  Donc, oui, tu vas avoir en tête ton rêve d’être pleinement autonome, mais aussi les embûches et les difficultés du travail de pigiste.

Conclusion

J’ai parlé de visualisation et plus précisément de comment elle est interprétée : une méthode qui va t’attirer absolument tout ce que tu veux!  Mais l’affaire est que la visualisation comme on la connait ne tiens pas compte de la réalité, des embûches et des sacrifices.  C’est important de les intégrer dans notre quotidien parce que oui, des imprévus, ça arrive tout le temps!

Mais cette façon de faire va non seulement te permettre de te fixer et de croire en ton objectif, mais tu vas être plus groundé et réaliste parce que tu vas être au courant des problèmes qui peuvent survenir durant ton cheminement.  L’équilibre dans l’optimisme et le réalisme va faire de toi une meilleure personne!

Si tu veux en apprendre plus sur le sujet de l’estime de soi et du développement personnel, je t’invite à visiter mon blogue où j’écris divers articles sur le sujet.

À bientôt! Bruno


L’avis de Cindy

 

 
Pour découvrir et mettre en pratique d’autres outils pour changer de vie et avancer vers vos rêves, rejoignez le programme Osez prendre votre envol.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comment vous vous empêchez d’obtenir ce que vous voulez ?

Un étranger s’est arrêté un jour à la maison d’un fermier pour demander un verre d’eau.

« Comment le blé se porte-t-il ? » a demandé l’étranger.
Je n’en ai pas semé », a répliqué le fermier.
Vraiment ? »  « Je pensais que c’était une région favorable à la récolte du blé.
J’avais peur qu’il ne pleuve pas », dit le fermier.
Oh, eh bien, comment se porte la culture du maïs ? » a demandé l’étranger.
Je n’en ai pas », a répondu le fermier.
Vous n’avez pas planté de maïs non plus ? » a demandé l’étranger un peu déconcerté.
Non », a dit le fermier. « J’avais peur que le maïs pourrisse.
Dieu du ciel ! » a crié l’étranger, « qu’avez-vous donc planté ?
Rien ! » a répondu le fermier. «Je n’ai tout simplement pas pris de risques. »

Dans quel domaine n’osez-vous pas prendre de risque ?

Rappelez-vous que la grande majorité des peurs ne sont pas réelles. Ce sont des constructions de votre mental.

Écrivez les peurs qui vous empêchent de passer à l’action et ensuite transformez-les par
« J’aimerais vraiment et je me fais peur moi-même en imaginant que… » Si on reprend notre histoire : « J’aimerais vraiment avoir une belle récolte mais je me fais peur moi-même en imaginant qu’il ne pleuvra pas. » Maintenant que vous savez qu’il s’agit de votre imagination, décidez d’une action et osez malgré la peur.

Vous trouverez de l’inspiration des outils concrets pour dépasser vos peurs et passer à l’action sur la zone membre Osez prendre votre envol.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Osez malgré la peur

J’ai commencé à lire le livre de Susan Jeffers « Feel the fear and do it anyway »

Dans cette vidéo, vous découvrirez les 3 niveaux de peur et les 5 vérités au sujet de la peur :

Les livres :

=

Version française :

 

Je vous prépare plus de contenus sur le sujet dans la zone membre Osez prendre votre envol.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pensez-vous qu’il vaut mieux se méfier des autres ?

Dans ce podcast, je vous invite à réfléchir à la question :
Pensez-vous qu’il est dangereux de faire confiance et qu’il vaut mieux se méfier des autres?

Vous découvrirez également deux histoires inspirantes.

 

 

Suite au défi 100 vidéos, j’ai décidé de poursuivre les Matins Inspirants par des podcasts. Votre dose quotidienne d’inspiration pour plus de magie dans votre vie. Retrouvez toutes les vidéos du défi sur la page Facebook Nomadity.

Envie d’aller plus loin ? Dans la zone membre Osez prendre votre envol, vous trouverez des outils simples et efficaces pour transformer vos croyances limitantes et croyances aidantes.

Rendez-vous sur Hellocoton !