Archives pour la catégorie Confiance en soi

Pensez-vous qu’il vaut mieux se méfier des autres ?

Dans ce podcast, je vous invite à réfléchir à la question :
Pensez-vous qu’il est dangereux de faire confiance et qu’il vaut mieux se méfier des autres?

Vous découvrirez également deux histoires inspirantes.

 

 

Suite au défi 100 vidéos, j’ai décidé de poursuivre les Matins Inspirants par des podcasts. Votre dose quotidienne d’inspiration pour plus de magie dans votre vie. Retrouvez toutes les vidéos du défi sur la page Facebook Nomadity.

Envie d’aller plus loin ? Dans la zone membre Osez prendre votre envol, vous trouverez des outils simples et efficaces pour transformer vos croyances limitantes et croyances aidantes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

La frustration peut elle naître de l’échec ?

Dans cette vidéo, je réponds à la question « Pensez-vous que la frustration peut également naître de l’échec ? »

La vidéo à laquelle Nicolas fait référence « Comment dépasser la frustration ? ».

Vous pourriez également être intéressé par les articles :

Mettez en pratique des outils pour gérer vos émotions et changer vos perceptions dans la zone membre Osez prendre votre envol.

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 leçons de vie à connaître pour continuer à se réaliser (1)

Article rédigé par Korotoumou Kanouté, coach en amour et en soin de soi. Fondatrice du blog et du podcast Au Bonheur des Divas ainsi que des Journées VIP Retrouvez-vous.

Certains blocages peuvent survenir sur le chemin du changement de vie ou de la réalisation de soi. Et si l’on ne fait pas attention, on peut retourner à notre point de départ, ou stagner et ne plus évoluer du tout…
Entamer le voyage est facile en fin de compte. Faire face aux obstacles qui vont survenir, cela est plus compliqué.

J’ai mis le pied dans le monde du développement personnel à partir de 2013 à travers des stages. Dans la partie 1 de cet article, vous allez découvrir 3 leçons de vie que j’ai apprises lors de mon voyage.

Cela va vous permettre de :

  • comprendre pourquoi on peut ne pas évoluer,
  • de poursuivre votre chemin avec plus de sérénité et de confiance.

Leçon 1 : les erreurs sont inévitables et sont des apprentissages

Avez-vous déjà vécu ces moments où vous préférez ne pas prendre de décisions du tout par peur de faire face à une erreur éventuelle ? Ou encore vous prenez la décision et le résultat escompté n’a pas été au rendez-vous ?
Et vous vous dites incessamment : « je n’aurais pas dû… ».

L’erreur n’est pas le problème. C’est l’interprétation liée à l’erreur qui peut vous freiner dans votre voyage. Il faut juste changer de regard.

N’ayez pas peur de faire des erreurs ou ne considérez plus les erreurs comme un échec. Les erreurs font partie de la vie. C’est grâce à elles que nous apprenons et nous grandissons.

Leçon 2 : c’est l’action qui compte et non le savoir

Il y a un domaine où je manque de confiance. Il y a quelques années, j’ai acheté des livres sur la confiance en soi, j’ai suivi plus d’une vingtaine de webinars ou ateliers en ligne, j’ai même acheté une superbe formation sur le sujet.

Et pourtant je n’ai pas évolué durant cette période. Savez-vous pourquoi ?

J’ai accumulé du savoir sur le thème mais je n’ai jamais mis en pratique ce que j’apprenais.

Je peux vous assurer qu’il y a une différence entre savoir quelque chose de manière intellectuelle et vivre cette même chose. Alors ne pensez pas savoir quelque chose juste parce que vous avez lu des livres ou participé à des formations. C’est l’action et non le savoir qui nourrit le développement.

Action is power.

 

Leçon 3 : la baguette magique n’existe pas et la pratique régulière est la clé

Que vous soyez accompagné(e) par un coach ou pas, comprenez bien que c’est vous qui devez agir. Rien ne tombera du ciel. Rien ne se fera tout seul. Vous devez faire le « travail » pour voir et savourer les résultats 😊.

Je sais que la tentation est grande de se cacher derrière « je n’ai pas le temps », « j’ai des enfants », « mon mari ne me soutient pas », « ma mère est malade ».

Nous sommes responsables de notre bonheur et de notre accomplissement.

Quant à la pratique, il est préférable de prendre soin de vous et de vos désirs un peu chaque jour qu’une fois par mois, ou tous les 2 mois, ou encore pire, une fois dans l’année 😊.

C’est la pratique régulière qui va amener un vrai changement dans votre vie.

Vous découvrirez les 4 autres leçons de vie apprises dans la seconde partie de l’article.

Korotoumou Kanouté

Dans la zone membre « Osez prendre votre envol », vous mettrez en pratique chaque semaine des outils pour retrouver confiance, passer à l’action et vous réalisez pleinement.
Vous pourriez également être intéressé par les articles :

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 défis à relever pour sortir de votre zone de confort

Sortir de votre zone de confort (ce dans quoi vous vous sentez à l’aise) vous permet de booster votre confiance en vous et est nécessaire à la réussite de vos projets.

Voici 7 défis à relever pour agrandir votre zone de confort :

A votre avis quel est le défi que j’ai proposé ?

Vous le découvrirez dans l’article complet sur le blog d’Alexandre, web entrepreneur passionné et créateur du blog Le couteau suisse du web : 7 défis de taille à relever pour sortir de sa zone de confort

Pour moi les défis 1, 2, 3 et 7 sont déjà dans ma zone de confort.

Par contre les défis 4, 5 et 6 me feraient sortir de ma zone de confort. En ce moment, je participe au Défi Impactant en 30 jours. Il s’agit de faire une vidéo tous les jours pendant 30 jours. Vous trouverez les vidéos sur la Web TV et sur la page Facebook Nomadity. Quand j’aurai terminé ce défi, je m’engage à tester un des 3 défis proposés.

Quels sont les défis qui vous feraient sortir de votre zone de confort ? Par lequel allez-vous commencer et quand ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ajuste ma posture pour réussir ma prise de parole en public

Réaliser un exposé devant la classe, présenter un examen oral, défendre un travail de fin d’études face à un jury ou animer une réunion devant une vingtaine de personnes vous semble-t-il insurmontable ? Que ce soit face à 2 ou 200 personnes, pour une intervention de 5 minutes ou une heure, vivez-vous votre prise de parole en public comme une véritable épreuve ?

parler en public

Et si cet exercice devenait un plaisir ? Etes-vous prêt à dépasser votre trac ? à capter l’attention de votre public ? à partager, transmettre, défendre votre point de vue et convaincre à l’oral avec assurance ?

Voici quelques astuces qui vous permettront de travailler et ajuster votre posture lorsque vous parlez en public.

1. Se sécuriser

Avant la prise de parole, le trac fait généralement son apparition. Votre mental et votre corps peuvent réagir de différentes façons : vous ruminez en imaginant les pires situations possibles, vous avez chaud, votre cœur s’emballe, vous rougissez, votre bouche devient sèche et vos mains moites, … Cet état peut vous déstabiliser et vous faire perdre vos moyens.

En transférant votre poids dans le bas de votre corps, grâce à la technique de la visualisation, vous allez vous enraciner à la terre et ainsi retrouver stabilité et sécurité.

Exercez-vous : Tenez-vous debout, les pieds écartés dans l’alignement du bassin, et concentrez-vous sur votre abdomen. A chaque expiration, votre conscience descend le long de vos hanches, vos cuisses, vos mollets, vos chevilles et enfin vos pieds. Elle se glisse sous vos talons jusqu’aux orteils. A chaque expiration, elle descend un peu plus. Ensuite, sous votre voûte plantaire, visualisez des racines qui pénètrent dans la terre très profondément.

Inversez le processus. A chaque inspiration, recevez l’énergie de la terre qui monte le long des racines jusqu’à vos pieds, vos mollets, vos cuisses, votre bassin. Sentez votre présence dans le bassin, détendez votre colonne vertébrale et sentez-vous calme, sécurisé et serein.

enracinement

2. Établir le contact

Pour faire passer votre message, il est primordial d’établir un lien avec l’auditoire. Comment capter l’attention ?

a) Développez votre présence

Soyez dans l’ici et maintenant, parlez et déplacez-vous lentement. Cela permet à vos idées ne pas se bousculer dans votre tête.

Exercez-vous à être pleinement présent à ce que vous entreprenez et cela deviendra une habitude. Lorsque vous montez l’escalier, ralentissez exagérément vos mouvements et respirez profondément. Si vous tenez la rampe, soyez présent à la paume de votre main et à la texture du matériau. Lorsque vous écoutez votre interlocuteur, soyez attentif à ses arguments et ne vous concentrez pas sur ce que vous allez répondre dans 30 secondes.

b) Soyez authentique

Soyez vrai et ne cherchez pas à plaire à tout prix ou à prouver quoi que ce soit. Ne vous racontez pas d’histoires, vous serez ainsi en accord avec ce que vous aimeriez dire et ce que vous direz.

Exercez-vous : Faites la liste de vos valeurs profondes et agissez avant tout à partir de celles-ci. Pratiquez la méditation et accordez-vous des moments de solitude et de silence pour développer une espace intérieur propice à l’introspection.

« Reste toi-même, car c’est dans l’authenticité que l’on puise ses forces. » D. Herrero

c) Connectez-vous au public par le regard

En établissant un contact visuel franc et direct, l’auditoire se sent concerné et prêt à suivre vos arguments.

Acceptez aussi de vous laisser regarder. Adoptez alors un regard indirect : regardez au loin et accrochez-vous à un détail dans le décor par exemple.

d) Soyez enthousiaste et optimiste

Le sourire est un ingrédient indispensable de votre présentation. En étant enthousiaste et en parlant avec conviction, vous obtiendrez l’adhésion du public.

présence

3. Soigner sa diction

Durant votre prise de parole, veillez principalement à soigner :

  • votre articulation
  • votre prononciation
  • le volume sonore de votre voix
  • vos intonations pour donner du relief à votre intervention
  • le rythme, c’est-à-dire votre débit de paroles

« Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément. » Boileau

4. Se détendre physiquement

Avant une intervention orale, adonnez-vous à une activité qui vous fait du bien et qui contribue à vous détendre. Il peut s’agir d’une sortie entre amis, une activité sportive, musicale, culinaire, …

Vous pouvez également pratiquer quelques exercices de détente quelques minutes avant de prendre la parole.

Exercez-vous à l’enchaînement « Visage – Épaules – Orteils » : Fermez les yeux et grimacez de manière à tordre les muscles de votre visage dans tous les sens. Arrêtez-vous quelques instants. Reproduisez cet exercice trois fois de suite. Puis, massez-vous le visage en prêtant attention aux sensations tant au niveau de votre visage qu’au niveau des mains. Ensuite, haussez les épaules sur l’inspiration, le plus haut possible, et lâchez-les brusquement sur l’expiration. Faites cet exercice à trois reprises. Puis faites-les rouler trois fois vers l’avant et ensuite trois fois vers l’arrière. Enfin, pour bien sentir vos appuis et les assouplir, écrasez le sol avec vos orteils en les tordant d’avant en arrière et sautillez quelques secondes.

Harmonie

Saisissez toutes les occasions pour une mise en pratique : lors d’une réunion de famille ou d’une activité entre amis par exemple. Ecoutez différents discours et apprenez des autres. Peu à peu, vous ajusterez votre posture et prendrez la parole en public avec plaisir et aisance. Allez-y progressivement et faites-vous confiance. A vous de jouer maintenant !

Article Sarah Racquet

Vous pourriez également être intéressé par :
Rendez-vous sur Hellocoton !