Deuil périnatal et diminution de l’estime de soi

Publié par Cindy le

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le deuil d’un bébé est souvent plus difficile que celui d’un adulte que l’on a connu longtemps. Les parents attendent un événement heureux. Ils ne sont pas préparés à un décès et ont peu de souvenirs auxquels se raccrocher. Lorsque vous perdez un bébé, vous devez faire le deuil de vos rêves, de l’avenir.

« Ce n’est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C’est une vie au complet qui ne sera pas vécue. » Suzy Fréchette-Piperni

image reve de famille

Dans mon article « Deuil. Sortir de la culpabilité »,  j’ai mentionné que la perte d’un enfant pouvait entrainer une baisse de l’estime de soi.

Avoir un bébé en bonne santé confirme la virilité du père. Il est donc fréquent qu’après le décès de son enfant, le père ne se sente plus viril. Ce sentiment est causé par le fait de n’avoir rien pu faire pour changer la situation. Un sentiment de honte et d’impuissance peut alors altérer l’estime de soi.

La mère peut vivre un sentiment d’échec ou avoir l’impression de perdre sa féminité. J’ai moi-même eu la pensée certains jours que mon corps avait peut-être un problème. J’ai la chance d’avoir des outils qui me permettent de dépasser très rapidement ce genre de croyances.

Évidemment, plus votre estime de vous-même est basse au départ et plus vous allez ressentir cette baisse d’estime. Dans les articles suivants, vous trouverez des activités pour augmenter votre estime de vous-même :

A cause de la honte et de cette diminution de l’estime de soi, certains parents sont mal à l’aise de parler de l’évènement et vont retarder l’annonce de la mauvaise nouvelle.

image honte

Nous avons parlé de l’accouchement prématuré et du décès de notre fils immédiatement avec notre famille et nos proches et j’ai annoncé assez rapidement la nouvelle publiquement. Il me semble que partager et parler de la mort permet une guérison plus rapide.

La mort n’est pas quelque chose de négatif. C’est un passage vers une autre vie, une transformation. Elle est un passage qui permet à l’âme d’évoluer. Et pour les personnes qui restent, elle permet d’importants apprentissages. Dans cette optique, la mort est un cadeau qui nous permet de vivre un amour éternel avec la personne décédée.

Voici ce qu’en dit Sylvie Ouellet dans son livre « Ils nous parlent…entendons-nous ? » :

« L’amour est sans couleur, sans odeur, sans religion et sans visage. Il est à la fois la toile de fond qui unit tous et chacun des éléments séparés. Et en son nom, la magie de la vie s’opère même dans la mort. »

image papillon

L’entourage ne sait pas toujours quoi dire. Certaines personnes préfèreront ne pas parler du bébé pour ne pas vous blesser. Certains parents en deuil pourraient y voir une confirmation de leur échec. Ils n’ont pas réussi à faire ce que tout le monde peut faire.  Leur estime diminue et certains se relancent rapidement dans une nouvelle grossesse pour se redonner une bonne image.

Nous avons participé à un groupe de parents vivant un deuil périnatal et j’ai été très étonnée de voir que plusieurs couples s’engagent dans une nouvelle grossesse dans les mois qui suivent le décès de leur bébé. On constate alors souvent plusieurs échecs. Un couple avait perdu 4 bébés en 2 ans. Il me semble essentiel d’être guéri à tous les niveaux (physique, mental, émotionnel et spirituel) avant de pouvoir accueillir un nouveau bébé. Le fœtus est extrêmement sensible aux sentiments de sa mère.  Il est donc important de prendre soin de soi et de retrouver l’estime de soi avant une nouvelle grossesse pour éviter d’importantes répercussions psychologiques pour le nouvel enfant.

La perte d’un enfant peut également impacter la confiance en soi dans d’autres domaines comme le couple, le travail… L’un des conjoints pourrait penser que l’autre l’aime moins à cause de ce qui s’est passé.

Chacun vivant son deuil différemment, il est important de ne pas vous comparer à votre conjoint. Peut-être que l’un de vous pleure plus, à plus de mal à remonter la pente. Cela ne veut pas dire qu’il est plus faible que l’autre. Chacun exprime ses sentiments d’une façon différente. Pleurer n’est pas un signe de faiblesse. Être capable de montrer votre vulnérabilité est une grande force.

Voici une activité pour augmenter votre estime de vous après un deuil :

  • Faites la liste de tout ce que vous avez  fait pour votre bébé, pour la personne décédée. Qu’avez-vous mis en place avant, pendant la grossesse et après pour être une bonne mère ou un bon père ?
  • Faite également la liste des efforts que vous faites pour traverser votre deuil et pour voir la vie de façon positive.

image estime de soi

Dans mon article précédent, j’ai beaucoup parlé de la responsabilité et du fait que nous sommes responsables de tout ce qui se passe dans notre vie. En lisant les commentaires, j’ai remarqué que cette notion de responsabilité est difficile à comprendre pour certaines personnes. J’aimerais vous partager une citation que j’ai découvert il y a quelques jours et qui confirme ce principe. J’espère qu’elle pourra vous apporter un éclaircissement complémentaire.

« Ton âme te guide vers l’opportunité qui te fera expérimenter ce que tu avais prévu. Ce que tu expérimentes présentement dépend entièrement de toi. » Neale Donald Walsh

Pour aller plus loin

Livres

Formation « Développez votre confiance en vous »

Accompagnement individuel

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Catégories : Estime de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge