Mon séjour dans un Ashram

img_1924

Depuis que j’ai commencé le yoga, il y a trois ans, j’ai toujours eu envie de faire une retraite dans un ashram. Alors quand l’opportunité de partir en Inde s’est présentée, je n’ai pas réfléchi une seconde et j’ai voulu commencé mon aventure indienne par cette expérience.

Mais lequel ? Cette question m’a taraudée longtemps car en Inde, il y en a énormément et de « style » parfois très différent.

Je savais que je voulais y faire du yoga et je recherchais quelque chose d’authentique.

A travers mes recherches sur internet, je suis tombée sur le récit d’un bloggeuse qui avait passé deux semaines au Sivananda Ashram au sud du Kerala. En lisant ses lignes, j’ai su que ce serait celui là !Et je n’ai pas été déçue !img_1887

Dès l’arrivée à l’Ashram, j’ai été émerveillée du cadre dans lequel je me trouvais. En effet, l’ashram est au sommet d’une colline, entouré d’une végétation luxuriante tropicale, c’était magique. L’endroit lui-même est superbe, Beaucoup de couleur, de fleurs, de représentations des dieux et déesses hindous, la déconnection avec le monde extérieur s’opère immédiatement.
J’avais opté pour une chambre que je partageais avec une autre personne mais il y a aussi des dortoirs (option la plus économique) et des chambres privées.

Très vite, tous les nouveaux arrivants ont été réunis et on nous a donné l’horaire et les règles à suivre :

  • 5h40             Levé
  • 6h-7h           Méditation 
  • 7h-7h30       Chants  
  • 8h                  Pause Thé
  • 9h– 11h       Cours de Yoga
  • 11h – 12h    Repas
  • 12h-13h       Karma Yoga (tâches ménagères)  
  • 13h-14h      Classe/lecture : 
  • 14h30           Pause Thé : 
  • 15h-17h       Yoga Class : 
  • 17h                 Repas
  • 19h                  Meditation et chants : 
  • 22h                  extinction des feux

Je vous l’accorde c’est costaud mais tout le programme n’est pas obligatoire. Seules les méditations et le karma yoga le sont, pour le reste, vous faites comme vous voulez.

img_1746En ce qui concerne le Karma yoga, il s’agit de tâches ménagères, ça peut varier, c’est pas contraignant et ça permet de s’investir au sein du fonctionnement de l’ashram. Je vous avoue que j’ai eu beaucoup de chance, mon karma yoga consistait à m’occuper de chiots retrouvé abandonné devant l’ashram. Nous ne mangeons donc que 2 fois par jours et rien de sucré. La nourriture est particulièrement excellente et très saine, ils respectent les enseignements et les valeurs de l’ayurveda. Ça peut sembler peu mais je vous assure que c’est largement suffisant. Moi-même étant une gourmande et grande mangeuse, j’ai été étonnée de réaliser comme je n’avais pas de sensations de faim.

Le moment des repas est un moment de réunion où nous sommes tous assis par terre mais il est demandé de garder le silence. Par contre, il y a beaucoup d’autres moments dans la journée où nous pouvons échanger et j’ai vraiment fait de belles rencontres lors de ce séjour dont certaines sont devenues des amitiés sincères.

En ce qui concerne les cours de Yoga, il y a deux groupes différents : les débutants , qui n’ont quasiment jamais fait de yoga et les « avancés ». Les cours sont très bien donnés et vraiment accessibles. J’appréhendais de ne pas avoir le niveau et pas du tout.

img_1911Ce séjour dans l’Asharm Sivananda m’a fait un bien fou.

Il m’a aidé à développer ma confiance en moi car je me suis recentré et j’ai vu que j’étais capable de vivre à un rythme différent, d’être assidue dans ma pratique de la méditation et que ma pratique du yoga s’est aussi très rapidement développée en deux semaines.

Et je peux vous dire que rien qu’arriver à faire un « headstand » ça vous booster votre confiance pour un bon moment.

C’est un endroit où je retournerai un jour dans ma vie, c’est certain .

J’ai également vraiment eu le sentiment de me recharger en énergies et de pouvoir prendre un recul énorme sur ma vie, de lâcher prise.

Ce que j’ai préféré ce sont les chants matinaux et une fois par semaine, nous allions également médité au bord d’un lac, c’était magique !

Le plus dur, ce fut de me passer de sucre, surtout au petit déjeuner et d’un bon verre de vin pendant 2 semaines et enfin, j’avoue, les réveils très matinaux ! Mais ça fait partie du jeu ! Et ça en vaut vraiment la peine !

img_1784
Article Emilie Hawlena

Vous pourriez également être intéressé par les articles :

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge