Prendre soin de soi pour prendre soin de l’autre

Publié par Cindy le

Pour la rentrée, j’avais envie de vous partager un petit texte qui fait écho en moi par rapport à ce que je vie ces derniers temps.

bouddha.

.
Le Bouddha dit :
.
« Il y avait une fois un couple d’acrobates. L’homme était un pauvre veuf et son élève était une petite fille prénommée Méda.
Ils faisaient leur numéro dans les rues pour gagner juste de quoi manger.

Ils utilisaient un long bambou que l’homme plaçait en équilibre sur sa tête et que la petite fille escaladait lentement jusqu’à son sommet. Elle restait ainsi perchée pendant que lui continuait à marcher.
Les deux acrobates devaient garder toute leur attention pour maintenir le parfait équilibre et empêcher tout accident.

Un jour, le Maître dit à son élève : « Ecoute, Méda, à l’avenir, regardons-nous l’un l’autre pour nous aider mutuellement à maintenir notre concentration et notre équilibre et empêcher tout accident. Cela nous assurera de toujours gagner suffisamment d’argent pour vivre. »

Mais la petite fille, qui avait beaucoup de sagesse, répondit: « Cher Maître, je pense qu’il serait mieux que chacun de nous veille sur lui même. Prendre soin de soi, signifie prendre soin des deux. Je suis sûre qu’ainsi nous éviterons un accident et pourrons continuer à gagner notre vie. »

Le Bouddha dit : « L’enfant a parlé juste. »

« Prendre soin de soi signifie prendre soin des deux. »
.
Cette histoire nous fait comprendre l’importance de se protéger et de s’occuper de soi-même, sans se soucier de la manière dont les autres s’occupent d’eux.
Pour pouvoir être présent et à l’écoute de l’autre, il faut avant tout être à l’écoute de soi.

Référence : « Le miracle de la plein conscience » de Thich Nhat Hanh

Cindy

Rendez-vous sur Hellocoton !

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.