Archives du mot-clé défi

Osez dire oui!

« Entre presque oui et oui, il y a tout un monde. » Alfred De Musset

Qui n’a jamais entendu « il faut oser dire non » ? Et bien sûr, apprendre à dire non est important pour nos relations, j’y reviendrai par  la suite. Mais il faut aussi apprendre à dire oui, dire oui à ses besoins, dire oui à la vie, dire oui aux défis et aux challenges, et réussir à dire oui peut déjà être un challenge en soi.

Blogg

De quoi ai-je besoin, de quoi ai-je envie ?

Oser dire oui à ses envies et ses besoins peut paraître parfois égoïste mais savoir s’écouter et répondre à ses besoins est important et nous permet de mieux s’investir dans nos relations. Dire non à quelqu’un pour se dire oui à soi est parfois important et essentiel.

Il faut aussi apprendre à dire oui aux challenges, sortir de sa zone de confort. Ce n’est jamais facile de dépasser ses peurs et d’oser mais c’est le meilleur moyen de grandir et d’avancer dans la vie. Lancez-vous des petits défis qui vous aideront à sortir de votre zone de confort.

Nous devons aussi dire oui à la vie, à ce qu’elle nous apporte, à ce qu’elle nous met sur notre chemin. Même dans les périodes plus difficiles, dans les problèmes, il faut chercher le positif et voir comment cela peut nous aider à grandir plutôt que de se renfermer sur soi-même et être négatif. Non, tout n’est pas rose dans la vie mais notre attitude détermine beaucoup de choses. Entraînez-vous à voir le positif dans les événements et voyez ce que vous pouvez en retirer, vous en sortirez d’autant plus grandis.

Quelques conseils pour oser dire oui !

Écoutez vos envies et besoins :

Et pour cela il faut apprendre à se connaître. S’il le faut, commencez par un petit travail sur vous si vous n’êtes pas sûr de qui vous êtes ou que vous ne savez pas comment écouter vos envies et besoins.

Demandez de l’aide :

Que ce soit pour vous encourager, vous lancer des défis ou vérifier que vous faites les choses que vous dites, demander de l’aide à ses proches est un bon moyen de rester motivé et de se pousser. Choisissez des personnes qui auront une influence positive sur vous et qui sauront vous faire des critiques constructives.

Si vous pensez que cela pourrait vous aider, vous pouvez aussi vous entourer de professionnels qui sauront comment vous guider et vous faire sortir de votre zone de confort.

1

Soyez indulgent :

En particulier avec vous-même. S’il vous arrive de dire non alors qu’au fond de vous vous vouliez dire oui, ce n’est pas grave, il y aura d’autres occasions. Ne vous jugez pas sur la moindre erreur. Suivez aussi votre intuition et votre instinct, vous avez le droit de dire que vous n’êtes pas encore prêts pour certaines choses.

Tout compte, même les petites choses:

Il ne faut pas avoir peur de dire oui à des nouvelles choses, mêmes si vous pensez que ces choses sont étranges ou qu’elles ne vous correspondent pas. Le seul moyen de le savoir est d’essayer et donc de dire oui. Si au final vous pensez toujours la même chose, ce n’est en rien un échec car vous avez dit oui à un défi, un challenge, une nouveauté.

On peut souvent penser que l’on ne peut que dire oui aux grands projets, aux grands défis mais ce n’est pas toujours le cas. Cela dépend de vos envies et de vos besoins, d’où vous en êtes dans la vie.

avancerEt je dis non quand ?

Si l’on peut parfois avoir du mal à dire oui, il arrive que de dire non soit tout aussi difficile. Par peur de perdre des amis, par peur de blesser ou encore parce que l’on veut plaire aux autres, telles sont certaines des raisons qui nous poussent à ne jamais dire non. Mais à quel prix ? Rendre un service d’accord mais pas au détriment de notre santé et de notre bien-être.

Dire non ne signifie pas que l’on ne veut pas aider, rendre service ou que l’on n’apprécie pas la personne qui nous le demande mais plutôt que l’on écoute nos besoins et nos limites. Dire non ne va pas rompre une relation mais cela va nous permettre d’avoir une relation plus vraie, plus authentique car une confiance va s’installer et on saura que même si parfois on doit dire non, la personne le comprend et nous apprécie toujours autant. Cela enlève un poids et nous permet d’être nous-même.

Posez-vous la question de savoir ce qui vous pousse à dire non et voyez si cela correspond à vos valeurs, que les raisons sont acceptables et qu’après avoir dit non vous ne vous sentirez pas mal parce que les raisons n’entraient pas dans vos valeurs. Bien sûr cela est entre vous et vous car vous n’avez pas à justifier votre non mais plutôt à l’expliquer.

Quand votre non est décidé dans votre tête, formulez-le à la personne pour qu’il n’y ait pas de mal entendu, expliquez et soyez ouvert à l’autre personne. C’est parfois normal qu’elle se montre déçue mais elle ne doit pas vous faire culpabiliser pour autant.

Si vous avez envie de dire oui mais que vous n’êtes simplement pas disponible, vous pouvez proposer une alternative, essayer de trouver une solution qui ira aux deux personnes.

petits_pas

Que ce soit pour dire oui ou bien pour dire non, le tout est d’arriver à trouver le bon équilibre entre les deux.

Comme pour tout, c’est un cheminement, on doit apprendre à bien communiquer, à se respecter et à se faire respecter, à connaître ses besoins et ses limites. Il faut juste se lancer et faire des petits pas chaque jour.

Pour aller plus loin:

Formation « Développez votre confiance en vous »

Articles qui pourraient vous intéresser :

Article Maéva Maene

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai confiance en moi! Exercices et défis

                             « Crois que tu y arriveras et tu seras à mi-chemin » Theodore Roosevelt

confiance homme

J’aimerais vous proposer quelques petits exercices/défis que vous pouvez réaliser au quotidien et qui vont vous permettre de développer votre confiance en vous et votre estime de vous.

Si l’exercice vous semble trop difficile – ou trop facile, si vous avez déjà commencé un travail sur vous – vous pouvez l’adapter à votre situation et ajouter ou retirer de la difficulté. Le plus important ici est bien que vous osiez, que vous vous dépassiez sans que ce soit ni trop facile, ni trop difficile.

A vous de jouer !

  1. Les post-it sur le miroir

Cet exercice va vous demander un peu de préparation mais une fois qu’il sera mis en place, il ne vous prendra plus que quelques minutes chaque matin.

Vous allez écrire sur des post-it (vous pouvez prendre des post-it ou d’autres papiers selon votre choix) des phrases positives, des croyances aidantes, des citations qui vous parlent et les afficher sur votre miroir. Vous pouvez aussi écrire certaines de vos qualités que vous avez le plus de mal à voir en vous.

Chaque matin prenez le temps de les lire à haute voix. Au début il sera peut-être difficile d’y croire mais plus vous allez le faire, plus vous verrez que ça va vous aider.

On a tendance à se parler négativement et à ne voir que nos mauvais côtés mais à force de dire et voir ces phrases chaque jour, cela nous aide à penser différemment et croyez-moi dans quelques temps vous vous surprendrez à vous rependre quand vous parlerez de vous de manière négative.

chance-717501_1280

  1. Mon journal – défis et réussites

Se souvenir de ses réussites et les noter peut être très utile car quand on a un coup de mou ou qu’on se dit qu’on n’y arrivera jamais, aller relire ses réussites permet de booster notre moral.

A chaque fois que vous osez faire quelque chose de difficile pour vous, que vous vous lancez un défi, notez-le dans un cahier et félicitez-vous. Ne notez pas simplement les « grandes » réussites car elles comptent toutes. S’il est difficile pour vous de parler à des inconnus et que vous avez réussi à aller demander du sel à votre voisin, notez-le!

Noter vos réussites vous permettra aussi de voir votre évolution et voir les points que vous devez travailler plus. En fonction de vos notes, lancez-vous des défis et notez ce que vous ressentez. S’il le faut, recommencez des défis plusieurs fois et vous verrez qu’à force, certaines choses deviendront plus faciles.

2009399_s

  1. Recevoir des compliments

Il n’est pas toujours facile de recevoir un compliment, surtout lorsque l’on manque de confiance ou d’estime. On se demande s’ils le pensent vraiment, on se pose des questions et on finit par se dire qu’ils ont dit ça pour être poli mais que ce n’est surement pas vrai.

Demandez à 5 personnes (ou plus, ou moins, à vous de voir où vous en êtes) de vous donner 3 de vos qualités et de vous expliquer une ou plusieurs situations dans lesquelles ils ont vu ces qualités en vous.

Soyez attentifs à tout ce qu’ils disent et prenez des notes dans un cahier ou un journal. Retournez lire de temps en temps ces notes et ajoutez vous-mêmes des exemples de situations dans lesquelles vous voyez ces qualités en vous.

coaching 3

  1. Prenons soin de nous

Se sentir bien dans sa peau commence par prendre soin de soi. Que ce soit en prenant un bon bain moussant, en vous faisant chouchouter de quelconque manière,…

Une fois par semaine (au moins), prenez du temps pour vous, rien que pour vous et faites ce dont vous avez envie, prenez soin de vous, passez du temps rien qu’avec vous et écoutez vos besoins.

Passer du temps avec soi-même, sans distractions, est un bon moyen de s’accepter et d’apprécier sa compagnie. Cela peut être difficile si vous ne l’avez jamais fait et si vous ne vous sentez pas à l’aise seul mais vous verrez, dans quelques temps, vous vous réjouirez à l’idée de passer du temps à prendre soin de vous, je vous le garantis !

wellness-1021131_1280

Pour vous aider, vous pouvez aussi demander à des personnes en qui vous avez confiance de vous aider soit en leur demandant de vous donner des défis, de vous encourager quand vous vous dépassez ou encore de vous faire remarquer quand vous parlez négativement de vous.

Ces exercices ne sont pas des recettes miracles mais je pense que si on les fait régulièrement et si on arrive à trouver une discipline, des résultats apparaissent. Alors n’attendez plus et commencez aujourd’hui ! Et n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires.

Article Maéva Maene

Pour aller plus loin:

Formation « Développez votre confiance en vous »

Articles qui pourraient vous intéresser:

Rendez-vous sur Hellocoton !

Estime de soi ou confiance en soi? Exercice

« Lorsque tu croiras en toi, tu sauras comment vivre heureux. Lorsque tu croiras en ta valeur tu n’auras plus besoin du regard approbatif de l’autre afin de te sentir précieux. » Charlotte Saintonge

iloveme

Je vous invite à lire ou relire l’article qui explique ce qu’est la confiance en soi et l’estime de soi si vous voulez en savoir un peu plus avant de faire l’exercice proposé :

http://nomadity.be/blog_confiance/estime-confiance-affirmation-il-y-a-de-quoi-sy-perdre/

Comme il l’est écrit dans cet article, l’estime de soi est l’image que nous avons de nous-mêmes et la confiance en soi est liée à nos actes.

L’estime de soi est une affaire personnelle si l’on veut, c’est entre nous et nous, c’est ce que nous pensons de nous-mêmes, et non pas ce que les autres pensent de nous, c’est notre noyau interne. Tandis que la confiance en soi est la structure extérieure, ce que l’on peut faire.

  • A vous de jouer

J’aimerais vous proposer un petit exercice pour bien différencier l’estime de soi et la confiance en soi.

Il vous aidera aussi à reconnaître qui vous êtes et ce que vous êtes capables de faire.

Il vous suffit de dessiner une fleur comme montrée sur l’image ci-dessous.

New Image

Sur les racines, vous allez écrire qui vous êtes, ce qui est en vous, vos compétences, vos qualités. Les racines représentent donc l’estime de soi.  Et dans les pétales vous allez écrire ce que vous savez faire, ce que vous pouvez faire, les talents que vous avez. Cela représente la confiance en soi.

Si vous n’arrivez pas à tout trouver tout de suite, vous pouvez la laisser de côté et la reprendre dans quelques jours.

Vous pouvez aussi y mettre des couleurs, dessiner autour, … Laissez parler votre créativité!

superman

Cet exercice nous permet aussi de voir que l’estime de soi vient avant la confiance en soi. Tout comme une fleur, nous avons besoin de bonnes racines, d’une bonne fondation pour pouvoir grandir. Et il faut prendre soin de nos racines quotidiennement.

C’est en ayant une bonne estime de soi, une bonne fondation que l’on pourra après travailler sur la confiance en soi, la développer.

J’espère que cet exercice vous permettra de voir où vous en êtes, de voir si vous pensez avoir besoin de faire un travail sur vous-mêmes et de savoir par où commencer.

 

Pour aller plus loin:

Formation « Développez votre confiance en vous »

Articles qui pourraient vous intéresser :

 

Article Maéva Maene

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comment réagissez-vous face aux difficultés ?

Dans cette vidéo, je vous partage une expérience personnelle et deux attitudes qui vous permettent de garder confiance en vous face aux difficultés.

Je vous lance également un défi. Êtes-vous prêt(e) à le relever ?

attitudes [1600x1200]

Partagez votre engagement concernant le défi dans les commentaires.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sortez de votre zone de confort – défi 2

Dans un article précédent, je vous ai parlé de l’importance de sortir votre zone de confort pour développer votre confiance en vous.

zone_confort

Voici la suite ;-)

Le chemin dont je vous parle dans la vidéo. Ce que vous voyez au milieu c’est une belle couche de glace.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Avoir confiance en soi ce n’est pas avoir peur de rien. C’est oser malgré la peur.

Et vous ? Quel est votre défi du moment ?

Rendez-vous sur Hellocoton !