Archives du mot-clé estime

6 clés pour développer votre estime de soi au féminin

Voici la suite de l’article « 3 piliers pour plus d’estime de soi au féminin » de Korotoumou Kanouté, coach de vie et fondatrice du blog Au Bonheur des Divas.

image femme épanouie

La plupart des conseils qui suivent sont simples et faciles à mettre en pratique. Je vous conseille de suivre l’ordre dans lequel ils sont présentés. Mais rien ne vous empêche de commencer par ceux qui « vous parlent le plus ». Quoi qu’il en soit, ne vous pressez pas, allez-y à votre rythme.

 Clé 1 : Désencombrez d’abord

 « Lorsque l’espace disponible est encombré, il n’y a aucune place pour du nouveau dans votre vie. » Karen Kingston

Le désencombrement est l’une des techniques qui a pour but de faire le « vide » physique, spirituel, mental, et émotionnel afin de laisser place à de nouvelles choses. Comment ? En laissant partir TOUT ce qui ne vous SERT plus ou qui vous DÉCOURAGE dans votre vie ; et en recréant un environnement nourrissant votre harmonie.

Alors jetez ou donnez :
  • Toutes les choses dont vous n’avez pas besoin, que vous n’aimez pas, qui sont en mauvais état,
  • Les vêtements et les accessoires qui ne correspondent pas à la femme que vous êtes, qui ne sont pas à votre taille, que vous détestez et dans lesquels vous ne vous sentez pas belle.

Le but est de garder l’essentiel. Vous serez surprise du nombre de choses inutiles que vous gardez…

L’environnement a un impact sur les femmes

Faites le tour de vos espaces de vie (salon, chambre, salle de bains, etc.). Est-ce que vous aimez vos espaces ? Est-ce qu’ils correspondent à la femme que vous êtes ? Non ?

Alors n’hésitez pas à organiser, créer et décorer vos espaces afin qu’ils ressemblent à votre havre de paix.

En faisant ces 2 actions, vous allez vous sentir bien et vous serez émotionnellement disponible pour accueillir le changement.

N’hésitez pas à désencombrer de manière régulière ou si vous ressentez des blocages émotionnels.


Clé 2 : (Re)découvrez-vous

« Je ne voyage jamais sans mon journal intime. Il fait toujours avoir quelque chose de sensationnel à lire dans le train. » Oscar Wilde

Commencez à tenir un journal. L’écriture permet (entre autres) d’avoir de la clarté, d’entretenir sa connaissance et son estime de soi, et de « guérir ».

image journal intime

Dans ce journal, vous pouvez noter différentes choses. J’utilise le terme « noter » mais n’hésitez pas à dessiner, à coller des images inspirantes, à utiliser des feutres ou des crayons de couleurs, etc. Soyez créative et suivez votre intuition 🙂.

Vous pouvez y noter :

  • Quelle femme vous êtes (qualités, faiblesses, passions, ce que vous appréciez ou détestez, les petits plaisirs que vous aimez, etc.),
  • Quelles sont vos valeurs (c’est indispensable),
  • Quels sont vos rêves / aspirations / désirs authentiques dans tous les domaines de votre vie (ne vous censurez pas),
  • Les choses pour lesquelles vous êtes reconnaissante,
  • Les choses ou réussites (petites ou grandes) dont vous êtes fières,
  • Vos insécurités (stress, manque de confiance, peurs, etc.),
  • Vos décisions ou solutions,
  • Toutes vos expériences de vie (joyeuses ou malheureuses).

Assumez vos besoins et vos désirs. Ne vous dites : je ne devrai pas…

Vous pourriez être étonnée du pouvoir de cet outil de développement personnel.

“Tenir un journal intime, c’est décréter que sa vie est passionnante.” Frédéric Beigbeder


Clé 3 : Agissez selon vos valeurs

« Quand vos valeurs sont claires pour vous, la prise de décisions devient plus facile. » Roy Disney

image femmeLes valeurs sont les principes qui vous guident. Il est important de les (re)découvrir. Dans le passé, j’ai déjà pris des décisions en conflit avec mes valeurs. Résultat : honte, culpabilité, remords, reproches, etc.

Avant de prendre une décision ou d’agir, demandez-vous toujours : suis-je en train de respecter mes valeurs ? Si c’est non, vous savez quoi faire…

« Si vous ne respectez pas vos valeurs quand elles sont mises à l’épreuve, ce ne sont pas des valeurs : ce sont des passe-temps. » Jon Stewart


Clé 4 : Osez ouvrir la porte de vos insécurités

 « L’un des secrets de la confiance en soi, c’est d’oser agir malgré les peurs et les doutes. Utilisez votre désir le plus ardent comme d’un moteur pour avancer. » Korotoumou Kanouté

Nous avons toutes des domaines dans lesquels notre confiance n’est pas au top et nous avons peur de « faire ». En fait, il faut apprendre à « danser » avec votre peur. La peur sera toujours présente. Mais vous pouvez décider de la dépasser et d’oser faire une ou des action(s) qui vous font trembler.

Il ne s’agit pas de faire quelque chose de « grandiose ». Juste des petits pas qui vont vous amener là ou vous voulez aller.

La clé ? Faites comme si vous étiez une femme confiante et ouvrez la porte !

Encore une fois, ne vous préoccupez pas de ce que les autres peuvent penser. Leurs pensées ne vous définissent pas. Les gens qui vous jugent ne valent pas mieux que vous ! Concentrez-vous sur vos vrais désirs. Et apprenez à vous n’entourer que de personnes qui vous apprécient, vous respectent et vous soutiennent.

J’insiste beaucoup sur le regard des autres car cela a été un gros obstacle pour moi…

 « Ce que quelqu’un pense de vous n’a généralement rien à voir avec vous, c’est une réflexion sur eux. Quand quelqu’un vous juge, vous pouvez être assuré que leurs opinions sont fondées sur rien d’autre que leur perception d’eux-mêmes et de leurs propres insécurités. » Kat Georges


Clé 5 : Prenez soin de vous et plongez dans votre féminité

 « L’estime de soi dépend de la façon dont on prend soin de soi. » Julia Cameron et Mark Bryan

image prendre soin de soiEstime de soi et soin de soi sont liés.

En prenant soin de vous, vous développez votre estime.

En développant votre estime, vous apprenez à prendre soin de vous.

 

  1. Faites appel à votre féminité et votre sensualité

C’est quoi pour vous la féminité ? C’est quoi pour vous la sensualité ? Notez-le sur votre journal.

Et si vous commenciez :

  • À mettre en pratique pas à pas ce que vous avez noté ?
  • Ou vous tournez vers les professionnelles qui peuvent vous aider à atteindre ce désir brûlant de féminité ou de sensualité ?

 

  1. (Re)découvrez et révélez votre beauté.

Beaucoup de femmes n’aiment pas leur corps. Elles voudraient être / avoir « plus de … », « moins de … » ou « comme … ».  Arrêtez de vous concentrer sur ce que vous n’aimez pas.

Écrivez dans votre journal ce que vous aimez chez vous. Puis portez les vêtements ou accessoires dans lesquels vous vous sentez belle et vous êtes à l’aise.

Mettez en valeur (par du maquillage si vous aimez ça ou par un autre accessoire) ce que vous aimez chez vous (yeux, lèvres, jambes, etc.).

Chaque femme a sa propre beauté et son propre style. Il faut juste vous reconnecter à votre corps et l’écouter.

Vous avez besoin d’aide ? Faites votre choix :

  • Allez dans un salon de beauté,
  • Recrutez une conseillère en image (choisissez celle qui est axée sur la cohérence entre qui vous êtes et votre paraître),
  • Prenez conseil auprès d’une amie qui sait se mettre en valeur, etc.

Notez aussi une liste des choses qui vous font sentir belle (dans le journal). Et faites ces choses…

  1. Prenez soin de votre corps

Si vous désirez perdre du poids (quelle qu’en soit la raison), évitez les régimes draconiens. Vous devez juste apprendre à adopter une alimentation SEP (saine, équilibrée et plaisir), à bouger et à boire tout au long de la journée. La soif est un signe de déshydratation alors n’attendez pas d’avoir soif pour boire.

Choisissez une activité liée au mouvement que vous aimez (danse, yoga, jogging, cyclisme, natation, randonnée, jardinage, promenade, etc.) et pratiquez régulièrement. Sinon assurez-vous de marcher au moins 30 minutes par jour.

Comprenez bien que vous n’êtes pas obligée d’aller dans une salle de sport.

Pour moi, la danse et la musique sont des outils pour accéder à sa puissance féminine et à sa joie de vivre. Vous n’avez pas forcément besoin de prendre des cours. Mettez de la musique qui vous inspire et laissez le rythme vous entraîner dans votre salon (pour ma part, j’écoute du Beyoncé) ! ✨

D’autres outils existent : massage, manucure, pédicure, etc. Même si vous ne le faites pas tout le temps, ne vous en privez pas.

  1. Reconnectez-vous à votre joie de vivre

C’est simple. Faites tous les jours les petites choses qui vous permettent de vous reconnecter à votre joie de vivre (à noter dans le journal).

  1. Savourez le moment présent

On vit souvent dans le passé et toujours dans le futur 🙂.  Apprenez à vivre et à savourer le moment présent.

  1. Appréciez vos moments solos

« La plus belle relation de notre vie est celle que nous avons avec nous-même. Les autres relations sont des bénédictions en plus. » Beyoncé

Certaines femmes ont du mal à être seules. Elles ont besoin « d’avoir quelqu’un ou quelque chose ». C’est un signe de manque d’estime ou de confiance : cela veut dire que leur sécurité intérieure n’est pas développée.

Votre bonheur est à l’intérieur de vous. Ne cherchez pas à « trouver » votre bonheur grâce à quelqu’un ou quelque chose.

Ne donnez jamais le pouvoir ou la responsabilité à autrui de prendre en charge votre bonheur ou votre succès. Devenez responsable et (re)prenez votre vie en main.

Prenez l’habitude de prendre du temps pour vous que vous soyez en couple, une mère de famille ou une célibataire. Les moments solos peuvent prendre plusieurs formes selon votre situation :

  • Des rendez-vous détente (massage, manucure, pédicure, pauses dans un salon de thé ou dans un café, etc.) ;
  • Des moments de reconnexion à soi (promenade dans la nature, respiration ventrale, yoga, journal intime, activités artistiques ou de créativité, tout loisir individuel, écoute de musique, bain sensuel, etc.) ;
  • Des changements d’environnement (un week-end ou une semaine dans un endroit ou un lieu différent / nouveau, des retraites de développement personnel, etc.) ;
  • Des changements d’habitude (décider de rester seule pendant un moment après une rupture au lieu de tout faire pour avoir un autre partenaire, profiter de votre célibat pour travailler sur vos insécurités ou devenir la femme que vous rêvez d’être).

La liste n’est pas exhaustive. N’hésitez pas à tester et à utiliser les différents outils.

  1. Engagez-vous

 Est-ce qu’il y a une activité sociale ou une cause à laquelle vous rêvez de « participer » depuis longtemps ? Se sentir utile est aussi bien pour l’estime de soi. Mais il ne s’agit pas de s’engager pour s’engager. Il faut que cette activité « parle » à votre cœur.

Lorsque vous aurez (re)découvert cette cause ou activité, assurez-vous de choisir la voie d’engagement adaptée à votre situation personnelle (bénévolat, don matériel ou financier, collecte de fonds, événementiel, partage d’expertise, etc.).

Vous allez vous rendre compte que les 6 clés sont liées et que le soin de soi est « holistique ». Cela veut dire qu’on doit prendre soin de soi sur les plans physique, mental, émotionnel et spirituel.


Clé 6 : Apprenez à créer votre vie de Diva

« Il n’y a pas plus belle aventure au monde que de vivre la vie de vos rêves ». Oprah Winfrey

image diva

  • Qui suis-je ? En quoi je me sens vulnérable ? Quels sont mes talents et passions ?
  • Quelles sont mes valeurs ?
  • Quelles sont mes aspirations personnelles et professionnelles ? Quels sont mes désirs de féminité et de sensualité ?
  • De quoi j’ai réellement envie ?

Vous avez répondu à ces questions lors de l’exercice de (re)découverte de soi ? Alors la plupart d’entre vous verront qu’il y a plusieurs domaines de votre vie à enrichir.

Certaines se rendront compte :

  • Que toute leur vie a été construite sur de l’inauthenticité ou qu’elles ont porté un masque toute leur vie ;
  • Qu’elles ont assisté au spectacle de leur vie sans y participer.

Mesdames, ne vous flagellez pas. Prenez cela comme une expérience de vie, tout simplement.

Quelque que soit votre cas, il est temps de penser à créer pas à pas la vie dont vous rêvez en secret. Cette étape peut être simple mais pas facile.

Que vous décidez de le faire toute seule ou d’être accompagnée par un coach, ne croyez pas pouvoir tout changer du jour au lendemain.

Vous avancerez. Vous reculerez aussi parfois (eh oui, ça fait partie du jeu J). Et puis vous avancerez encore et encore. Et vous continuerez à évoluer.

Certaines abandonneront en chemin car la peur du changement (avec toutes ces conséquences) sera plus forte que le désir. Et cela aussi fait partie du jeu.

Il n’y a que vous qui avez le pouvoir de décider que vos désirs sont plus importants que vos peurs intrinsèques ou le jugement des autres. Encore une fois, vous serez surprise du sentiment de puissance féminine que vous ressentirez 🌺…

J’espère que vous avez été inspirée ! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter à travers mon blog ou à laisser vos commentaires.

Bonne route vers votre estime ! Korotoumou Kanouté

 

Vous pourriez être intéressé par les articles suivants :

Imaginez ce que serait votre vie si vous aviez une belle estime de vous, qui vous permet de vous sentir pleinement épanouie, d’augmenter votre confiance en voue et de réaliser tous vos objectifs. C’est possible grâce à formation « Développez votre confiance en vous » !

 

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

Compostelle, une expérience symbolique

Les jours se suivent, totalement différents les uns des autres. Les paysages de chacune des étapes sont très diversifiés, donnant la sensation d’être dans un nouveau pays chaque jour.

compostela

Les histoires de vie de chacune des personnes croisées sont particulières. Il règne sur ce chemin, emprunté par des millions de personnes, une énergie étonnante qui pousse à avancer. Chacun encouragé par la motivation, les croyances et les défis qui lui sont propres.

Il existe toutes sortes de pèlerins : celui qui marche contre la montre et réalise deux étapes par jour ; l’autre qui abandonne au bout de quelques semaines ; celui qui prend son temps et s’arrête pour flâner, dessiner, méditer ; la personne qui, le casque fixé sur le crâne, est dans sa bulle et ne regarde pas autour d’elle ; celui qui marche seul ; l’autre en groupe ; la personne qui marche dans l’intention d’exhiber fièrement son attestation de réussite ; celle qui fait une étape de temps en temps ; la personne qui fuit le contact ; celle qui dort en gîte ; l’autre à l’hôtel ; celui qui a « déjà fait Compostelle » plusieurs fois et par plusieurs chemins ; mais aussi le novice ; le croyant ;  l’aventurier ; le lève-tôt ; le sportif ; le fêtard… Il existe autant de pèlerins que de personnes qui empruntent un chemin.

Il n’y a pas de bonne manière, ni de bon rythme. Chacun fait sa route en adéquation avec qui il est. Après la marche, l’installation au gîte et la douche, certains font la sieste, d’autres lisent ou utilisent Internet et la plupart se regroupent et partagent des moments forts. Ceci explique les larmes qui coulent sur les joues des pèlerins qui se séparent devant la cathédrale de « Santiago de Compostela ».

En mode randonneur, il n’y a aucune distinction, aucune « classe sociale ». Il est fort probable que dans la vie de tous les jours, je n’aurai jamais côtoyé les « inconnus » avec qui j’ai partagé cette extraordinaire expérience.

La marche devient une addiction. Mon corps se dépense et mon mental prend l’air. La sérénité et le détachement qui émanent de plusieurs semaines de marche consécutives sont surprenants.

Le chemin est pavé d’une énergie positive spécifique. Les nombreux « buen camino » lancés par les habitants des hameaux croisés en rue, ou d’autres pèlerins,  les sourires et bons vœux des différentes rencontres m’ont accompagnée tout au long des kilomètres. Il demeure des endroits particuliers où des messages, des symboles, des rencontres poussent à l’introspection.

Suivre des flèches, se laisser guider vers l’étape suivante sans savoir ce qui s’y trouve et comprendre que la vie fait de même à l’aide de signes, tous les jours.

Prendre conscience que mon corps me parle et être à l’écoute de ses messages.

M’autoriser à être vulnérable, à être moi-même et à m’affirmer quand je n’ai pas envie de suivre le mouvement.

Admettre que l’autre me renvoie un miroir et en apprendre sur moi.

Me délester du superflu et apprécier chaque petit bonheur comme le délice d’une douche chaude. Profiter du moment présent, avancer et laisser la journée de la veille derrière moi. Faire confiance à la vie et recevoir des preuves que ce qui doit se trouver sur ma route s’y trouve.

Faire des choix : celui des étapes, du nombre de kilomètres, du nombre de jours, de mon entourage. « El camino » est une expérience fabuleuse ; c’est un magnifique parallèle de ce qu’est la vie réelle.

Ce n’est pas la destination finale qui importe mais chaque pas, chaque étape, chaque jour. L’objectif, le but poursuivi fait avancer et donne du sens mais savourer chaque instant, chaque rencontre, chaque échange, chaque paysage, donne de la valeur, de la joie à la vie.

J’ai compris en arrivant devant la cathédrale que ce n’était pas ce moment que j’étais venue chercher, mais tous ceux qui m’ont fait arriver jusque là.

 « El camino te da lo que pides ». Le chemin te donne ce que tu lui demandes. Avant d’entamer mon périple, j’ai rédigé une liste d’intentions, ce que je souhaitais que m’apporte le chemin.  Les réponses ont été au-delà de mes espérances.

Il n’y a pas un chemin vers Compostelle,  il en existe autant que de personnes qui le font. Chacun y trouvera des réponses différentes.

 « Tu vas avoir l’impression que rien n’a changé mais ce sont les couches du dessous qui se sont transformées et tu en verras l’impact plus tard ».

En effet, Compostelle a changé qui je suis, en profondeur et donc ma vie. Mais surtout ne me croyez pas, faites en l’expérience ! Quelqu’un vous attend sur ce chemin !

Compostelle 2« Nous ne connaissons pas la valeur d’un moment jusqu’à ce qu’il devienne un souvenir »

Et vous avez-vous vécu une expérience transformatrice ? Venez nous la raconter dans les commentaires.

Charlotte JEAN (charlottejean17@msn.com)

Vous pourriez également être intéressée par l’article « Compostelle, détails pratiques »

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai confiance en moi! Exercices et défis

                             « Crois que tu y arriveras et tu seras à mi-chemin » Theodore Roosevelt

confiance homme

J’aimerais vous proposer quelques petits exercices/défis que vous pouvez réaliser au quotidien et qui vont vous permettre de développer votre confiance en vous et votre estime de vous.

Si l’exercice vous semble trop difficile – ou trop facile, si vous avez déjà commencé un travail sur vous – vous pouvez l’adapter à votre situation et ajouter ou retirer de la difficulté. Le plus important ici est bien que vous osiez, que vous vous dépassiez sans que ce soit ni trop facile, ni trop difficile.

A vous de jouer !

  1. Les post-it sur le miroir

Cet exercice va vous demander un peu de préparation mais une fois qu’il sera mis en place, il ne vous prendra plus que quelques minutes chaque matin.

Vous allez écrire sur des post-it (vous pouvez prendre des post-it ou d’autres papiers selon votre choix) des phrases positives, des croyances aidantes, des citations qui vous parlent et les afficher sur votre miroir. Vous pouvez aussi écrire certaines de vos qualités que vous avez le plus de mal à voir en vous.

Chaque matin prenez le temps de les lire à haute voix. Au début il sera peut-être difficile d’y croire mais plus vous allez le faire, plus vous verrez que ça va vous aider.

On a tendance à se parler négativement et à ne voir que nos mauvais côtés mais à force de dire et voir ces phrases chaque jour, cela nous aide à penser différemment et croyez-moi dans quelques temps vous vous surprendrez à vous rependre quand vous parlerez de vous de manière négative.

chance-717501_1280

  1. Mon journal – défis et réussites

Se souvenir de ses réussites et les noter peut être très utile car quand on a un coup de mou ou qu’on se dit qu’on n’y arrivera jamais, aller relire ses réussites permet de booster notre moral.

A chaque fois que vous osez faire quelque chose de difficile pour vous, que vous vous lancez un défi, notez-le dans un cahier et félicitez-vous. Ne notez pas simplement les « grandes » réussites car elles comptent toutes. S’il est difficile pour vous de parler à des inconnus et que vous avez réussi à aller demander du sel à votre voisin, notez-le!

Noter vos réussites vous permettra aussi de voir votre évolution et voir les points que vous devez travailler plus. En fonction de vos notes, lancez-vous des défis et notez ce que vous ressentez. S’il le faut, recommencez des défis plusieurs fois et vous verrez qu’à force, certaines choses deviendront plus faciles.

2009399_s

  1. Recevoir des compliments

Il n’est pas toujours facile de recevoir un compliment, surtout lorsque l’on manque de confiance ou d’estime. On se demande s’ils le pensent vraiment, on se pose des questions et on finit par se dire qu’ils ont dit ça pour être poli mais que ce n’est surement pas vrai.

Demandez à 5 personnes (ou plus, ou moins, à vous de voir où vous en êtes) de vous donner 3 de vos qualités et de vous expliquer une ou plusieurs situations dans lesquelles ils ont vu ces qualités en vous.

Soyez attentifs à tout ce qu’ils disent et prenez des notes dans un cahier ou un journal. Retournez lire de temps en temps ces notes et ajoutez vous-mêmes des exemples de situations dans lesquelles vous voyez ces qualités en vous.

coaching 3

  1. Prenons soin de nous

Se sentir bien dans sa peau commence par prendre soin de soi. Que ce soit en prenant un bon bain moussant, en vous faisant chouchouter de quelconque manière,…

Une fois par semaine (au moins), prenez du temps pour vous, rien que pour vous et faites ce dont vous avez envie, prenez soin de vous, passez du temps rien qu’avec vous et écoutez vos besoins.

Passer du temps avec soi-même, sans distractions, est un bon moyen de s’accepter et d’apprécier sa compagnie. Cela peut être difficile si vous ne l’avez jamais fait et si vous ne vous sentez pas à l’aise seul mais vous verrez, dans quelques temps, vous vous réjouirez à l’idée de passer du temps à prendre soin de vous, je vous le garantis !

wellness-1021131_1280

Pour vous aider, vous pouvez aussi demander à des personnes en qui vous avez confiance de vous aider soit en leur demandant de vous donner des défis, de vous encourager quand vous vous dépassez ou encore de vous faire remarquer quand vous parlez négativement de vous.

Ces exercices ne sont pas des recettes miracles mais je pense que si on les fait régulièrement et si on arrive à trouver une discipline, des résultats apparaissent. Alors n’attendez plus et commencez aujourd’hui ! Et n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires.

Article Maéva Maene

Pour aller plus loin:

Formation « Développez votre confiance en vous »

Articles qui pourraient vous intéresser:

Rendez-vous sur Hellocoton !

Estime de soi ou confiance en soi? Exercice

« Lorsque tu croiras en toi, tu sauras comment vivre heureux. Lorsque tu croiras en ta valeur tu n’auras plus besoin du regard approbatif de l’autre afin de te sentir précieux. » Charlotte Saintonge

iloveme

Je vous invite à lire ou relire l’article qui explique ce qu’est la confiance en soi et l’estime de soi si vous voulez en savoir un peu plus avant de faire l’exercice proposé :

http://nomadity.be/blog_confiance/estime-confiance-affirmation-il-y-a-de-quoi-sy-perdre/

Comme il l’est écrit dans cet article, l’estime de soi est l’image que nous avons de nous-mêmes et la confiance en soi est liée à nos actes.

L’estime de soi est une affaire personnelle si l’on veut, c’est entre nous et nous, c’est ce que nous pensons de nous-mêmes, et non pas ce que les autres pensent de nous, c’est notre noyau interne. Tandis que la confiance en soi est la structure extérieure, ce que l’on peut faire.

  • A vous de jouer

J’aimerais vous proposer un petit exercice pour bien différencier l’estime de soi et la confiance en soi.

Il vous aidera aussi à reconnaître qui vous êtes et ce que vous êtes capables de faire.

Il vous suffit de dessiner une fleur comme montrée sur l’image ci-dessous.

New Image

Sur les racines, vous allez écrire qui vous êtes, ce qui est en vous, vos compétences, vos qualités. Les racines représentent donc l’estime de soi.  Et dans les pétales vous allez écrire ce que vous savez faire, ce que vous pouvez faire, les talents que vous avez. Cela représente la confiance en soi.

Si vous n’arrivez pas à tout trouver tout de suite, vous pouvez la laisser de côté et la reprendre dans quelques jours.

Vous pouvez aussi y mettre des couleurs, dessiner autour, … Laissez parler votre créativité!

superman

Cet exercice nous permet aussi de voir que l’estime de soi vient avant la confiance en soi. Tout comme une fleur, nous avons besoin de bonnes racines, d’une bonne fondation pour pouvoir grandir. Et il faut prendre soin de nos racines quotidiennement.

C’est en ayant une bonne estime de soi, une bonne fondation que l’on pourra après travailler sur la confiance en soi, la développer.

J’espère que cet exercice vous permettra de voir où vous en êtes, de voir si vous pensez avoir besoin de faire un travail sur vous-mêmes et de savoir par où commencer.

 

Pour aller plus loin:

Formation « Développez votre confiance en vous »

Articles qui pourraient vous intéresser :

 

Article Maéva Maene

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quelle personne aspirez-vous à être ? De l’intérêt du test de personnalité

Dessinez votre identité

Pour être une personne que l’on estime, encore faut-il savoir la décrire !

Pour cela, le test de personnalité a son utilité. Il peut vous permettre de mettre des mots, des phrases, sur vos qualités et valeurs. Et oui, vous en avez ! Mais vous n’êtes peut-être pas conscient(e) que ce qui vous semble banal chez vous n’est en fait pas donné à tout le monde, et que ce sont ces traits de caractère qui vous rendent exceptionnel(le).

Le saviez-vous ? Avoir une bonne estime de soi ne nécessite pas de se sur-estimer ou de sous-estimer les autres, c’est avoir conscience de sa propre valeur et de celle de chaque être humain. Ainsi, c’est en toute humilité que nous pouvons avoir une bonne estime de soi.

femme qui se regarde avec bienvaillance

Les descriptifs des personnalités permettent de conscientiser l’Être, et d’en officialiser la valeur ; la reconnaissance que vous obtiendrez ainsi augmentera votre motivation. Lorsque vous serez conscient(e) de ce qui est particulièrement développé chez vous, vous tendrez naturellement à renforcer et exploiter ce trait, à le mettre en avant. Et si un trait de personnalité vous plaît, mais que vous pensez ne pas l’avoir, vous pouvez aussi le développer !

Quels tests ?

Je vous propose d’essayer le test MBTI, qui à partir de 100 à 200 réponses donne un résultat parmi 16 profils. Si le profil ne vous correspond pas, que vous ne le sentez pas, je conseille de refaire un autre test sur un autre site, puis un autre, jusqu’à ce que vous trouviez le profil qui vous plaît. En effet, faire le test automatique gratuitement sur internet sans faire appel aux services d’un analyste donne des résultats variables (les profils qui sortent ont cependant des tendances communes), il est donc normal de ne pas trouver chaussure à son pied du premier coup. Je conseille aussi de lire différents descriptifs d’un même profil car la formulation est importante, elle va faire que vous vous accapariez ou non le trait de caractère. Ces tests peuvent être trouvés gratuitement sur internet, en français, et plus nombreux en anglais.

Par exemple ici en français, et  pour  un mix français-anglais.

people-304353_1280

Exercice d’auto-coaching

Lorsque vous avez trouvé le profil qui vous correspond, extraire du descriptif les phrases qui font sens pour vous. Notez-les, et imprégnez-vous de votre personnalité, chaque matin pendant 21 jours.

Attention, s’identifier à une description doit être fait honnêtement, authentiquement ; il faut que les phrases résonnent en vous. Il ne s’agit pas de vous mettre une étiquette mensongeuse d’une personne qui ne vous correspond pas. Sur une description complète vous n’êtes pas obligé(e) de tout prendre, vous ne prenez que ce qui vous parle. Enfin, si un trait de caractère vous plaît mais que vous jugez aujourd’hui ne pas y correspondre, vous pouvez choisir d’acquérir ce trait, et prétendre l’être jusqu’à ce que vous le deveniez.

On ne le dira jamais assez, écoutez-vous !

Adelyne Albrecht

 

Envie d’aller plus loin ? Besoin d’aide pour mieux vous connaitre ? Découvrez nos solutions d’accompagnement personnalisé.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !