Archives du mot-clé exercices

Êtes-vous conscient de vos talents ?

Avez-vous jamais imaginé réaliser vos tâches avec amusement et plaisir, tout en étant en accord avec vous-même ? Avez-vous jamais rêvé vous focaliser sur ce que vous aimez faire plutôt que sur ce que vous savez faire ?

Et si cela faisait désormais partie de votre réalité !

Do what you want

Lorsque vous avez un talent dans un domaine, il est rare que vous en ayez conscience. Généralement, vous vous dites que tout le monde peut le faire.

Comment reconnaître un talent ?

Quatre critères permettent d’identifier un talent :

  • Faisabilité/Facilité : Il s’agit de quelque chose que vous avez toujours su faire et que vous faites avec facilité.
  • Plaisir : Il s’agit de quelque chose qui vous connecte au plaisir. Même si vous devez faire un effort, cela ne vous mange pas toute votre énergie. Vous en tirez de la satisfaction.
  • Reproduction : Il s’agit de quelque chose que vous savez reproduire. Quand vous le faites, vous le faites bien à chaque fois. Ce n’est pas une réussite isolée.
  • Reconnaissance : Il s’agit d’une aisance reconnue par les autres et grâce à laquelle vous vous distinguez.

« On fait tellement mieux ce que l’on fait avec plaisir ».

En quoi est-ce utile d’identifier un talent ?

Découvrir un talent permet de :

  • cerner une partie de sa personnalité ;
  • se mettre en confiance, passer à l’action et atteindre son objectif ;
  • donner du sensà ce que l’on accomplit, être en accord avec soi-même ;
  • se déployer pleinement, aller plus loin, facilement et avec plaisir ;
  • augmenter ses défis en l’appliquant à différents domaines.

Je fais le choix d’utiliser mes talents et vous ?

Je vous partage une histoire qui apporte un éclairage sur l’importance des choix que nous faisons.

Histoire importance des choix

« L’arbre à réaliser des souhaits » est en vous. Il réalise tout : vos désirs, vos aspirations mais aussi vos pensées négatives et vos craintes. C’est à vous de décider de ce que vous voulez voir se réaliser.

« Un homme est fait de choix et de circonstances. Personne n’a de pouvoir sur les circonstances, mais chacun en a sur ses choix ». Eric-Emmanuel Schmidt

A vous de jouer !

1) Identifiez, conservez et amplifiez ce que vous appréciez

Notez 10 pratiques (quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles) qui vous plaisent (ex : lire chaque jour, pratiquer un sport, prendre soin de vos animaux, …).

Distinguez ensuite celles que vous ne souhaitez pas changer, mais dont vous pourriez vous passer, de celles dont la disparition vous serait inconfortable. Il s’agit là de votre essentiel et vous pouvez choisir de l’amplifier.

2) Retombez en enfance

  • Enfant, aviez-vous une facilité dans un domaine et parveniez-vous au résultat voulu avec évidence, sans effort particulier pour l’obtenir ?
  • Les adultes qui vous entouraient vous caractérisaient-ils par un mot, une phrase, une qualité?
  • Comment complétiez-vous cette phrase : Quand je serai grand, je serai … 

3) Clarifiez vos besoins et vos valeurs

  • Une fée vous donne ce que vous souhaitez (biens matériels ou non) en quantité illimitée pour être au mieux de vos possibilités à chaque instant. Qu’est-ce que ce serait ? Qu’est-ce que cela vous apporterait ?
  • Vous gagnez au Lotto. Quelle est la première chose que vous faites ? Qu’est-ce que cela vous apporterait ?

4) Interrogez vos proches

Demandez à trois personnes, qui vous connaissent depuis suffisamment longtemps et vous apprécient, de vous citer :

  • vos trois points forts (ex : Tu as un vrai sens de l’écoute, tu es un personne sur laquelle on peut compter).
  • deux exemples concrets illustrant chaque qualité reconnue.

Au terme de ces exercices, comparez vos réponses et regroupez celles qui sont identiques. Vous devriez pouvoir dégager vos talents principaux. Vérifiez si les 4 critères de reconnaissance sont bien respectés pour chacun.

« Vous avez en vous la capacité de refléter le meilleur de vous-même. Soyez-en convaincu, au plus profond de vous ».

Quelques soient vos projets, donnez-vous la possibilité de réussir et de vous épanouir. Appuyez-vous sur vos talents et cultivez-les. Cela apporte sens et énergie, rend simple, facile et permet de viser l’excellence. Ne vous encombrez plus de ce qui est superflu et qui finalement vous ralentit. On fait tellement mieux ce que l’on fait avec plaisir.

Article Sarah Racquet

Envie d’aller plus loin ?

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vouloir pour Pouvoir

« Quand on veut on peut ».

Oui c’est probablement vrai, mais encore faut-il vouloir !

Vous arrive-t-il de dire « J’ai l’intention de faire ceci », « Je veux faire cela », « Plus tard je ferai ça », mais vous n’agissez pas, ou bien vos actions échouent ? Peut-être est-ce parce que vous ne le voulez pas vraiment ?

Voici quelques questions à vous poser pour vérifier votre motivation.

Objectif ou moyen ?

  • Formulez ce que vous souhaitez, votre objectif 1.
  • Répondez à la question : qu’est-ce que cela va m’apporter ? Si vous trouvez une réponse, celle-ci est l’objectif 2, et l’objectif 1 est en fait un moyen d’arriver à 2.
  • Répétez le processus.

Lorsque vous ne trouvez plus de réponse, c’est probablement que vous avez formulé votre objectif réel, celui qui vous appartient. Les objectifs intermédiaires n’étant finalement que des moyens, vous pourrez trouver d’autres options pour atteindre votre objectif réel.

Exemple 1 :

Je veux acheter une maison avec piscine. Cela me permettra de faire des grosses fêtes où des gens de la haute société viendront. Cela me permettra d’appartenir à cette société, et constituera une preuve de mes compétences et ma persévérance. Si les autres reconnaissent mes qualités, ça m’autorisera à me les reconnaître également. J’aurai de la valeur à mes yeux, je pourrai m’estimer. Alors je serai heureux.

Ici l’objectif réel est donc d’être heureux, et il passe par une bonne estime de soi. N’y a-t-il pas d’autres moyens à mettre en œuvre, plus faciles et plus authentiques, pour avoir une bonne estime de soi ? Comment pourriez-vous faire autrement qu’en vous endettant pour une maison avec piscine ?

cat-1347974

Exemple 2 :

Je veux parler anglais. Cela me permettra de voyager plus facilement, sans avoir peur, et en profitant de toutes les opportunités. Je pourrai augmenter mes connaissances des autres cultures, et être plus ouvert d’esprit, plus tolérant. C’est important pour moi la tolérance. Je serai libre aussi, la communication ne sera pas un frein, je pourrai communiquer, échanger, m’exprimer. Je pourrai me réaliser pleinement. Je serai heureux.

Ah tiens ! L’objectif est donc encore d’être heureux, en passant par la réalisation de ce qui compte réellement, les valeurs (tolérance, partage, liberté etc). Parler anglais est donc un moyen d’accéder à cela. Si après exploration, parler anglais reste le moyen le plus pertinent de vous réaliser, même s’il est difficile d’apprendre, conservez cet objectif, et re-boostez votre motivation en vous rappelant régulièrement pourquoi vous le faites !

Votre souhait vous appartient-il ?

Formulez ce que vous souhaitez.

Maintenant répondez à ces deux questions :

  • A qui l’atteinte de mon objectif va-t-elle bénéficier ? En quoi cela sera-t-il un bénéfice pour moi-même ?
  • Qui d’autre que moi, dans mon environnement proche, dans la société, souhaiterait la même chose ? Cette volonté est-elle vraiment la mienne ?

Vérifiez que votre objectif n’est pas pour satisfaire une tierce personne que vous-même, ou pour vous conformer au modèle sociétal.

against-the-current-1356079_1920

Pourquoi vouloir vraiment ?

Bien sûr, nous parlons ici d’objectifs importants de la vie, vous n’avez pas besoin de passer par ce processus pour savoir si vous désirez réellement faire la vaisselle ce soir.

Pour les choses importantes, il est primordial de se demander si on le souhaite vraiment, car suivre des directions qui ne nous sont pas propres ne permet pas d’avancer vers la plénitude.

D’une part, le manque de motivation risque d’entraîner l’échec et ses effets négatifs sur la confiance en soi. Bien sûr, tout échec est source d’apprentissage, mais ce n’est pas une raison pour le provoquer ! Le risque est également de remettre la faute de l’échec sur les autres.

D’autre part, en cas de réussite, l’atteinte du résultat ne nous comblera pas totalement, même quand le besoin d’appartenance aura été satisfait. C’est le piège lorsque le cheminement vers l’objectif est facile et ne contient pas d’obstacle confrontant la volonté, par exemple pour quelqu’un doué dans les études. Par exemple encore, la crise de la quarantaine est provoquée par cette sensation de manque de sens et absence de bonheur alors que l’on a tout bien fait.

identity-510866_1920

Accepter, reconnaître, revendiquer que l’on ne souhaite pas atteindre un certain objectif, c’est prendre la responsabilité de son choix, c’est s’affirmer, c’est protéger son intégrité. Cela peut être plus bénéfique que réussir des choses qui ne nous tiennent pas à cœur.

Il ne faut cependant pas tomber dans le travers de ne plus rien faire et de tout refuser car rien ne nous motive suffisamment, un objectif qui ne nous fait pas vibrer peut nous conserver en action et en mouvement, en restant à l’écoute des désirs pouvant émerger de cette dynamique.

A appliquer avec sagesse !

Article Adelyne Albrecht

 

Besoin d’un coach pour vous aider à définir et atteindre votre objectif ? Découvrez nos offres d’accompagnement personnalisé.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai confiance en moi! Exercices et défis

                             « Crois que tu y arriveras et tu seras à mi-chemin » Theodore Roosevelt

confiance homme

J’aimerais vous proposer quelques petits exercices/défis que vous pouvez réaliser au quotidien et qui vont vous permettre de développer votre confiance en vous et votre estime de vous.

Si l’exercice vous semble trop difficile – ou trop facile, si vous avez déjà commencé un travail sur vous – vous pouvez l’adapter à votre situation et ajouter ou retirer de la difficulté. Le plus important ici est bien que vous osiez, que vous vous dépassiez sans que ce soit ni trop facile, ni trop difficile.

A vous de jouer !

  1. Les post-it sur le miroir

Cet exercice va vous demander un peu de préparation mais une fois qu’il sera mis en place, il ne vous prendra plus que quelques minutes chaque matin.

Vous allez écrire sur des post-it (vous pouvez prendre des post-it ou d’autres papiers selon votre choix) des phrases positives, des croyances aidantes, des citations qui vous parlent et les afficher sur votre miroir. Vous pouvez aussi écrire certaines de vos qualités que vous avez le plus de mal à voir en vous.

Chaque matin prenez le temps de les lire à haute voix. Au début il sera peut-être difficile d’y croire mais plus vous allez le faire, plus vous verrez que ça va vous aider.

On a tendance à se parler négativement et à ne voir que nos mauvais côtés mais à force de dire et voir ces phrases chaque jour, cela nous aide à penser différemment et croyez-moi dans quelques temps vous vous surprendrez à vous rependre quand vous parlerez de vous de manière négative.

chance-717501_1280

  1. Mon journal – défis et réussites

Se souvenir de ses réussites et les noter peut être très utile car quand on a un coup de mou ou qu’on se dit qu’on n’y arrivera jamais, aller relire ses réussites permet de booster notre moral.

A chaque fois que vous osez faire quelque chose de difficile pour vous, que vous vous lancez un défi, notez-le dans un cahier et félicitez-vous. Ne notez pas simplement les « grandes » réussites car elles comptent toutes. S’il est difficile pour vous de parler à des inconnus et que vous avez réussi à aller demander du sel à votre voisin, notez-le!

Noter vos réussites vous permettra aussi de voir votre évolution et voir les points que vous devez travailler plus. En fonction de vos notes, lancez-vous des défis et notez ce que vous ressentez. S’il le faut, recommencez des défis plusieurs fois et vous verrez qu’à force, certaines choses deviendront plus faciles.

2009399_s

  1. Recevoir des compliments

Il n’est pas toujours facile de recevoir un compliment, surtout lorsque l’on manque de confiance ou d’estime. On se demande s’ils le pensent vraiment, on se pose des questions et on finit par se dire qu’ils ont dit ça pour être poli mais que ce n’est surement pas vrai.

Demandez à 5 personnes (ou plus, ou moins, à vous de voir où vous en êtes) de vous donner 3 de vos qualités et de vous expliquer une ou plusieurs situations dans lesquelles ils ont vu ces qualités en vous.

Soyez attentifs à tout ce qu’ils disent et prenez des notes dans un cahier ou un journal. Retournez lire de temps en temps ces notes et ajoutez vous-mêmes des exemples de situations dans lesquelles vous voyez ces qualités en vous.

coaching 3

  1. Prenons soin de nous

Se sentir bien dans sa peau commence par prendre soin de soi. Que ce soit en prenant un bon bain moussant, en vous faisant chouchouter de quelconque manière,…

Une fois par semaine (au moins), prenez du temps pour vous, rien que pour vous et faites ce dont vous avez envie, prenez soin de vous, passez du temps rien qu’avec vous et écoutez vos besoins.

Passer du temps avec soi-même, sans distractions, est un bon moyen de s’accepter et d’apprécier sa compagnie. Cela peut être difficile si vous ne l’avez jamais fait et si vous ne vous sentez pas à l’aise seul mais vous verrez, dans quelques temps, vous vous réjouirez à l’idée de passer du temps à prendre soin de vous, je vous le garantis !

wellness-1021131_1280

Pour vous aider, vous pouvez aussi demander à des personnes en qui vous avez confiance de vous aider soit en leur demandant de vous donner des défis, de vous encourager quand vous vous dépassez ou encore de vous faire remarquer quand vous parlez négativement de vous.

Ces exercices ne sont pas des recettes miracles mais je pense que si on les fait régulièrement et si on arrive à trouver une discipline, des résultats apparaissent. Alors n’attendez plus et commencez aujourd’hui ! Et n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires.

Article Maéva Maene

Pour aller plus loin:

Formation « Développez votre confiance en vous »

Articles qui pourraient vous intéresser:

Rendez-vous sur Hellocoton !

Estime de soi ou confiance en soi? Exercice

« Lorsque tu croiras en toi, tu sauras comment vivre heureux. Lorsque tu croiras en ta valeur tu n’auras plus besoin du regard approbatif de l’autre afin de te sentir précieux. » Charlotte Saintonge

iloveme

Je vous invite à lire ou relire l’article qui explique ce qu’est la confiance en soi et l’estime de soi si vous voulez en savoir un peu plus avant de faire l’exercice proposé :

http://nomadity.be/blog_confiance/estime-confiance-affirmation-il-y-a-de-quoi-sy-perdre/

Comme il l’est écrit dans cet article, l’estime de soi est l’image que nous avons de nous-mêmes et la confiance en soi est liée à nos actes.

L’estime de soi est une affaire personnelle si l’on veut, c’est entre nous et nous, c’est ce que nous pensons de nous-mêmes, et non pas ce que les autres pensent de nous, c’est notre noyau interne. Tandis que la confiance en soi est la structure extérieure, ce que l’on peut faire.

  • A vous de jouer

J’aimerais vous proposer un petit exercice pour bien différencier l’estime de soi et la confiance en soi.

Il vous aidera aussi à reconnaître qui vous êtes et ce que vous êtes capables de faire.

Il vous suffit de dessiner une fleur comme montrée sur l’image ci-dessous.

New Image

Sur les racines, vous allez écrire qui vous êtes, ce qui est en vous, vos compétences, vos qualités. Les racines représentent donc l’estime de soi.  Et dans les pétales vous allez écrire ce que vous savez faire, ce que vous pouvez faire, les talents que vous avez. Cela représente la confiance en soi.

Si vous n’arrivez pas à tout trouver tout de suite, vous pouvez la laisser de côté et la reprendre dans quelques jours.

Vous pouvez aussi y mettre des couleurs, dessiner autour, … Laissez parler votre créativité!

superman

Cet exercice nous permet aussi de voir que l’estime de soi vient avant la confiance en soi. Tout comme une fleur, nous avons besoin de bonnes racines, d’une bonne fondation pour pouvoir grandir. Et il faut prendre soin de nos racines quotidiennement.

C’est en ayant une bonne estime de soi, une bonne fondation que l’on pourra après travailler sur la confiance en soi, la développer.

J’espère que cet exercice vous permettra de voir où vous en êtes, de voir si vous pensez avoir besoin de faire un travail sur vous-mêmes et de savoir par où commencer.

 

Pour aller plus loin:

Formation « Développez votre confiance en vous »

Articles qui pourraient vous intéresser :

 

Article Maéva Maene

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quelle personne aspirez-vous à être ? De l’intérêt du test de personnalité

Dessinez votre identité

Pour être une personne que l’on estime, encore faut-il savoir la décrire !

Pour cela, le test de personnalité a son utilité. Il peut vous permettre de mettre des mots, des phrases, sur vos qualités et valeurs. Et oui, vous en avez ! Mais vous n’êtes peut-être pas conscient(e) que ce qui vous semble banal chez vous n’est en fait pas donné à tout le monde, et que ce sont ces traits de caractère qui vous rendent exceptionnel(le).

Le saviez-vous ? Avoir une bonne estime de soi ne nécessite pas de se sur-estimer ou de sous-estimer les autres, c’est avoir conscience de sa propre valeur et de celle de chaque être humain. Ainsi, c’est en toute humilité que nous pouvons avoir une bonne estime de soi.

femme qui se regarde avec bienvaillance

Les descriptifs des personnalités permettent de conscientiser l’Être, et d’en officialiser la valeur ; la reconnaissance que vous obtiendrez ainsi augmentera votre motivation. Lorsque vous serez conscient(e) de ce qui est particulièrement développé chez vous, vous tendrez naturellement à renforcer et exploiter ce trait, à le mettre en avant. Et si un trait de personnalité vous plaît, mais que vous pensez ne pas l’avoir, vous pouvez aussi le développer !

Quels tests ?

Je vous propose d’essayer le test MBTI, qui à partir de 100 à 200 réponses donne un résultat parmi 16 profils. Si le profil ne vous correspond pas, que vous ne le sentez pas, je conseille de refaire un autre test sur un autre site, puis un autre, jusqu’à ce que vous trouviez le profil qui vous plaît. En effet, faire le test automatique gratuitement sur internet sans faire appel aux services d’un analyste donne des résultats variables (les profils qui sortent ont cependant des tendances communes), il est donc normal de ne pas trouver chaussure à son pied du premier coup. Je conseille aussi de lire différents descriptifs d’un même profil car la formulation est importante, elle va faire que vous vous accapariez ou non le trait de caractère. Ces tests peuvent être trouvés gratuitement sur internet, en français, et plus nombreux en anglais.

Par exemple ici en français, et  pour  un mix français-anglais.

people-304353_1280

Exercice d’auto-coaching

Lorsque vous avez trouvé le profil qui vous correspond, extraire du descriptif les phrases qui font sens pour vous. Notez-les, et imprégnez-vous de votre personnalité, chaque matin pendant 21 jours.

Attention, s’identifier à une description doit être fait honnêtement, authentiquement ; il faut que les phrases résonnent en vous. Il ne s’agit pas de vous mettre une étiquette mensongeuse d’une personne qui ne vous correspond pas. Sur une description complète vous n’êtes pas obligé(e) de tout prendre, vous ne prenez que ce qui vous parle. Enfin, si un trait de caractère vous plaît mais que vous jugez aujourd’hui ne pas y correspondre, vous pouvez choisir d’acquérir ce trait, et prétendre l’être jusqu’à ce que vous le deveniez.

On ne le dira jamais assez, écoutez-vous !

Adelyne Albrecht

 

Envie d’aller plus loin ? Besoin d’aide pour mieux vous connaitre ? Découvrez nos solutions d’accompagnement personnalisé.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !