Se rencontrer par le dessin et la peinture

Publié par Cindy le

J’ai passé un très beau weekend avec mes amies du groupe conscience et j’avais envie de vous partager une activité qui vous permettra d’aller à la rencontre de vous-même.

photo atelier peinture

Matériel nécessaire :
  • Un grand cahier avec des feuilles blanches (non lignées, non quadrillées). Vous pouvez aussi utiliser des feuilles blanches. Je vous recommande un cahier si vous voulez faire l’expérience plusieurs fois. Vous pourrez alors l’utiliser comme journal créatif (je vous en reparle dans un prochain article)
  • Des crayons de couleurs
Objectif :

Aller à la rencontre de vous-même et lâcher prise. Prendre du plaisir en dessinant sans aucune attente, sans savoir où vous allez, sans chercher à faire esthétique.

Le processus pour se rencontrer par le dessin :

Merci à Lucie Desjardins qui nous a guidé dans cette activité.

Il est recommandé de faire l’activité en silence afin d’éviter d’être influencé par la musique.

  1. Installez-vous confortablement.
  2. Commencez par prendre quelques minutes pour vous connecter à vous-même et prendre conscience de ce qui se passe dans votre corps. Posez ce que vous avez en main. Mettez vos deux pieds au sol.
    • Scannez vos sensations en partant du dessus de votre tête. Vous pouvez vous poser la question « Qu’est-ce qui fait que je sais que j’ai un dessus de tête ? ».
    • Ensuite, descendez et voyez quelles sont vos sensations au niveau du front, des yeux, des joues, des mâchoires…
    • Continuez à descendre pour arriver jusqu’au pied.
    • Observez les différences. Par exemple quand vous êtes au niveau du mollet, est-ce que c’est différent à l’avant et à l’arrière.
    • Soyez attentif aux températures. Est-ce que certains endroits sont plus chaud ou plus froid ?
    • Est-ce que certains endroits sont plus tendus ou détendus ?
    • Sentez vos vêtements, sentez le contact avec votre chaise, avec le sol…
    • Comment est votre respiration ?
  3. Lorsque vous êtes bien connecté à vos sensations, prenez un crayon. Déposez la pointe sur le papier et laissez aller votre main. Permettez-vous de faire les mouvements dont votre corps à besoin ici et maintenant (des traits ou des mouvements plus arrondis).
    • Vous ne cherchez pas à faire beau, vous n’avez aucune idée du résultat final.
    • Laissez votre corps choisir le rythme (plus lent, plus rapide) et les formes que vous dessinez.
    • Soyez constamment à l’écoute de votre corps et de vos émotions. Est-ce que certains traits vous font plus plaisir que d’autres ? Est-ce que certains traits vous donnent plus d’émotions ?
    • Comment est votre respiration ?
    • Permettez-vous de sentir quand ça coince dans votre corps et quand c’est confortable. Votre seul objectif est de vous rencontrer. « Je me rencontre aujourd’hui. »

Cette activité peut précéder une activité de peinture, d’écriture, de collage, de création de Mandala

Elle vous permet d’être capable de peindre sans attente esthétique afin de pouvoir laisser émerger qui vous êtes.

Voici des exemples de peinture que nous avons réalisées après cette activité :

exemples de peintures

exemples de peinture

Si vous voulez arrêter directement après le dessin, vous pourriez prendre quelques minutes pour écrire dans votre cahier vos ressentis.

  • Qu’est-ce que j’ai ressenti pendant que je dessinais ?
  • Qu’est-ce que je ressens en regardant mon dessin ?
  • Qu’elles sont les couleurs que j’ai utilisé ? Qu’est-ce que je vois dans mon dessin ?
  • Qu’est-ce qu’il me dit de moi ? Qu’est-ce que j’ai appris, confirmé à propos de moi-même en faisant cette activité ?
Astuces si vous avez des difficultés à lâcher prise :

Il est possible que votre hémisphère gauche (rationnel) essaie de garder le contrôle.  Il faut que votre dessin soit joli, qu’il ressemble à quelque chose.

Si c’est votre cas, essayez la  technique suivante :

Utilisez la main non-dominante. Votre critique intérieur va diminuer. On ne s’attend pas à un beau résultat en utilisant la main non dominante. Vous remarquerez que vos traits seront plus libres, vous entrez en contact avec l’enfant en vous.

De plus, cela vous donne accès à des informations enfuient au fond de vous (souvenirs d’enfance, émotions…).

Amusez-vous !

Cela me fera plaisir de recevoir vos commentaires et/ou photos de vos réalisations si vous testez cette activité.

 


2 commentaires

Cathy30 · 30 juillet 2015 à 16 h 18 min

Bonjour, intéressant cet exercice de lâcher-prise, personnellement je travaille la terre et j’aime faire ce genre d’exercice les yeux fermés, le résultat entre ce que les mains imaginent avec le toucher et la surprise en ouvrant les yeux est bluffant !

    Cindy · 30 juillet 2015 à 20 h 28 min

    Merci, Cathy. Cela doit être très agréable de travailler la terre les yeux fermés. Cela me donne bien envie de tenter l’expérience 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *