Archives par mot-clé : écrire

12 idées pour stimuler naturellement votre créativité au féminin

J’ai le plaisir de vous proposer un article d’une ancienne élève en coaching scolaire, Korotoumou Kanouté, qui est aujourd’hui coach de vie et fondatrice du blog Au Bonheur des Divas.

Avez-vous déjà connu des moments de « feuille blanche et souffrance » ?

Vous fixez une feuille et rien ne vient. Vous vous forcez à réfléchir et à réfléchir encore. Vous passez 3 heures de temps sur cette feuille et toujours rien. Vous revenez le lendemain. Là, tout n’est que désordre et vide. De guerre lasse, vous finissez par abandonner, totalement désespérée. Et peut-être que vous vous endormez sur cette feuille…

Lorsque je suis montée dans le train du « soin de soi », j’ai remarqué que mes idées jaillissent de nulle part sans que je force. C’est comme de la magie !

J’ai alors compris comment stimuler naturellement ma créativité.

Vous avez un article / un livre à écrire ou un projet quel qu’il soit à concevoir ? Vous pensez que vous n’êtes pas créative ? Vous avez du mal à créer et en plus, vous avez tendance à procrastiner ? Alors cet article est pour vous !

Dans cet article, je présente 12 idées qui vont vous aider à créer naturellement et sans vivre les moments de « feuille blanche et souffrance ».

Pour faciliter le processus, ayez bien à l’esprit les conditions du projet (dates limites, qui, quoi, etc.) et n’attendez pas le dernier jour pour « travailler ».

Si vous sentez que la fatigue arrive, je vous conseille d’arrêter et de reprendre plus tard au lieu de forcer.

Bien. Êtes-vous prête à monter dans le train des 12 idées ? Alors c’est parti ! 

Idée 1 : C comme connaissance de soi

Votre travail de création sera plus facile si vous connaissez vos désirs, vos talents, vos passions, vos heures de productivité et vos limites.

Vous saurez ainsi :

  • Comment aborder le projet et gérer votre temps,
  • Si vous devez le faire.

Idée 2 : F comme finalité 

Vous pouvez utiliser un mindmapping pour cet exercice. Posez-vous cette question :

  • Quelle est la finalité du projet ?
  • Qu’est-ce que je veux que les personnes concernées retiennent, fassent ou apprennent ?

Écrivez ou concevez en fonction du résultat désiré.

Idée 3 : V comme versions

Acceptez le fait que votre première version sera toujours la moins bonne. C’est en revenant plusieurs fois dessus que vous allez créer une « très belle version ». Plus vous allez écrire ou concevoir, plus les bonnes idées vont venir.

Si c’est la première fois que vous faites quelque chose, comprenez que l’apprentissage passe par les essais.

N’oubliez pas cette maxime de Thomas Edison :

« Je n’ai pas échoué, j’ai juste trouvé 10 000 moyens qui ne fonctionnent pas ».

Par ailleurs, n’hésitez pas à sortir des sentiers battus : vous n’êtes pas obligée de faire comme tout le monde.

Idée 4 : R comme réalisme 

« Le perfectionnisme ne correspond pas à la recherche de l’excellence, il correspond à la recherche de l’inatteignable, de l’inaccessible. » Louise Careau

Je faisais partie des perfectionnistes. Et pour être honnête, il m’arrive encore de rentrer dans ce cercle vicieux. Et dans ce cas, je récite ma formule magique. Vous voulez la connaître ?

Tout d’abord, commençons par le début : comment suis-je arrivée à sortir du piège ?  Grâce à une simple maxime dite par un coach (qui parlait des perfectionnistes) dans une vidéo : « good is good enough ».  Me croirez-vous ? Cette simple maxime m’a fait voir les choses autrement.

Alors la prochaine fois que vous entendez les chants de la perfectionniste, dites à voix haute cette maxime ou la citation d’André Maurois. Vous avez deux mantras pour le prix d’un.

Je vous en prie ;).

Idée 5 : M comme muse

Attention. Là, vous allez découvrir mon côté mystique…

Je ne suis pas du genre je médite ou j’affirme toute la journée et tout vient à moi. Cependant, je suis convaincue que les miracles et les muses peuvent venir à nous.

J’ai appris à faire confiance à ma muse. Qu’est-ce qu’une muse ? Pour moi, c’est cet être (appelez cet être comme vous le sentez) qui m’inspire. C’est elle qui m’inspire quand je marche, quand je prends ma douche, quand j’écris ou après une bonne nuit de sommeil, etc.

Je lui ai laissé la tâche de réfléchir à ma place. Je lui ai même donné un nom. Je lui fais totalement confiance parce qu’elle me connaît. Et elle vient toujours avec de très bonnes idées pour moi. En revanche, c’est elle qui décide d’apparaître ou pas…

Avec le recul, je me suis rendue compte que ma muse a toujours été là. Comme je ne prenais pas soin de moi et de mes désirs il y a quelques années, je ne pouvais pas entendre ou écouter sa voix. Et vous ? Arrivez-vous à entendre ou à écouter votre muse ?

« Tu es le robinet. Dieu est l’eau.  » Marianne Williamson

Si j’adapte la citation de Marianne, ça donne : « Votre muse est la source ; vous, vous êtes l’eau ».

Idée 6 : P comme plaisir

J’ai déjà souligné dans l’article sur l’estime de soi que l’environnement a un impact sur les femmes.

Si votre bureau ou votre espace de vie est encombré ou sale, il y a de fortes chances que cela influence votre énergie négativement et que vous procrastinez encore plus.

Alors je vous conseille de désencombrer et de rendre beaux vos espaces de vie.

Une dernière astuce pour celles qui remettent toujours à plus tard : mettez en place un rituel. Cela marche pour moi. Même si je n’ai pas envie de travailler, je me prépare pour le « work hour ». Une fleur sur le bureau, une tasse de thé au miel et citron, une pâtisserie, une musique douce ou dynamique (ça dépend de mon humeur) et c’est parti !

Idée 7 : M comme marche

Le mouvement libère le corps, l’esprit et les idées. Alors marchez (que ce soit avant ou après le travail, pendant vos pauses, etc.) ou baladez-vous.

Idée 8 : T comme temps

Mes meilleures idées viennent quand je laisse le projet « dormir ». C’est-à-dire que je laisse quelques jours passer et je reviens dessus.

Idée 9 : E comme environnement 

Avez-vous déjà pensé à changer d’environnement ? Le changement d’environnement peut se faire de différentes façons :

  • Travailler à l’extérieur (bibliothèque, parc, café, etc.) ou dans une autre pièce de votre maison,
  • Passer un week-end ou plusieurs jours dans une autre ville,
  • Louer un espace de coworking pour une journée (certains espaces proposent ce genre de solution : on peut y travailler et recevoir des clients).

Idée 10 : R comme réinvention

Mes meilleures idées viennent aussi quand je prends ma douche ou je fais ma vaisselle. Je n’ai jamais connu ça avant ! Alors apprenez à réinventer votre quotidien.

Je faisais partie des personnes qui voient les tâches ménagères (ménage, vaisselle, repassage, etc.) comme des tâches pénibles et sans intérêt. Et je les faisais à contrecœur.

Mon attitude a changé. Je ne peux pas dire que j’aime ces tâches mais je les vois maintenant comme du soin de soi. Alors je les rends fun en mettant de la musique et en cessant de pester. Je me concentre sur ce que j’ai à faire et je vis le moment présent.

Vous pouvez aussi réinventer votre quotidien en décidant de déléguer certaines tâches.

Avez-vous déjà considéré le bain ou la douche comme des rituels de soin de soi ?

C’est simple et facile à faire. Décorez votre salle de bains à votre image, mettez de la musique qui vous inspire et laissez l’eau vous envelopper de sa douceur et de sa chaleur. Vivez le moment présent. J’adore ces moments : c’est une vraie « invitation au voyage ».

Comme dirait Charles Baudelaire :

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,

Luxe, calme et volupté.

Si ces rituels ne vous parlent pas, créez les vôtres. Posez-vous cette question :

  • Comment puis-je réinventer mon quotidien ?

Ne cherchez pas la solution « exceptionnelle ». Les choses les plus simples sont les meilleures.

Idée 11 : NA comme nouveauté et amusement

Depuis l’année dernière, j’ai décidé d’introduire de la nouveauté dans mon quotidien. On a vite tendance à faire les mêmes choses encore et encore. Alors faites appel à votre âme d’enfant !

Par exemple, j’ai décidé de préparer de nouveaux plats même si la cuisine n’est pas mon fort. Je fais aussi partie d’un groupe Facebook sur la créativité et la découverte de soi. Chaque semaine, l’animatrice nous propose un thème sur lequel nous devons travailler.

Posez-vous cette question : comment introduire de la nouveauté dans mon quotidien tout en m’amusant ou comment faire appel à mon âme d’enfant ?

Comprenez bien que cette nouveauté peut être n’importe quoi.

Idée 12 : S comme sommeil

Le sommeil est primordial pour notre santé. Il permet à l’organisme d’assurer les fonctions nécessaires au développement cérébral et à la santé.

Le saviez-vous ? Selon une étude australienne menée par l’institut Roy Morgan, l’insomnie touche 50% plus de femmes que d’hommes. Les femmes ont de la difficulté à maintenir le sommeil et ont des éveils matinaux précoces.

Alors n’hésitez pas à vous faire aider par un spécialiste (qui préconise les solutions naturelles) si vous avez des problèmes liés au sommeil. Vous pouvez prendre des médicaments mais ce n’est pas la meilleure solution sur le long terme…

Korotoumou Kanouté

Vous pourriez également être intéressé par les articles :

 

Ecrire un livre avec le Mind Mapping

Interview de Xavier Delengaigne

Xavier est consultant/formateur en management de l’information. Il est également l’auteur  ou coauteur de plusieurs livres sur la veille, le mind mapping et les communications électroniques.

Si vous ne connaissez pas le Mind Mapping, je vous invite à commencer par l’article « Qu’est-ce que le Mind Mapping ? »

Tu as écrit plusieurs livres. As-tu utilisé le Mind Mapping pour écrire tous tes livres ? L’as-tu utilisé à chaque fois de la même manière ?

J’ai effectivement rédigé tous mes livres à l’aide d’un logiciel de mind mapping en (l’occurrence MindManager). J’ai écrit 18 livres sur des thématiques variées : mind mapping, veille, communication web.

Un auteur met environ 450 heures pour rédiger un livre de 200 pages. Personnellement, je réalise un livre de 200 pages en 150 heures grâce au mind mapping.

Pour mes premiers livres, j’utilisais le mind mapping de façon assez basique pour  :

  • générer les idées,
  • bâtir le plan.

Ensuite, j’ai commencé à rédiger directement dans le logiciel de mind mapping à l’aide des notes.

Par la suite, j’ai amélioré mon système d’organisation :

  1. Je trouve une idée de livre,
  2. je réalise un brainstorming sur le sujet.
  3. je réalise une veille sur le sujet à l’aide de flux rss
  4. je centralise les ressources collectées dans un logiciel en l’occurrence evernote.
  5. je bâtis mon plan à l’aide d’une arborescence
  6. j’importe les ressources collectées dans ma carte pour les synthétiser
  7. je rédige directement dans ma carte
  8. j’exporte ma carte dans un traitement de texte.
  9. je corrige mon texte.

image cerveau et livres

Lorsque tu as un projet de livre, pour quelles étapes utilises-tu le Mind Mapping ?

J’utilise le mind mapping pour de nombreuses étapes :

  • phase d’idéation : le mind mapping est très utile pour explorer un sujet,
  • phase du plan : pour bâtir le plan :
  • phase de rédaction : je rédige mes paraphes à l’aide de sous branches, puis je les intègre dans des notes. Je bascule dans un traitement de texte pour réaliser la correction : orthographe, grammaire. Le mind mapping est en effet très bon pour obtenir un vue globale du livre.

Par contre, vous devez ensuite vous focaliser sur les détails pour corriger votre texte.

Quels sont les avantages d’utiliser le Mind Mapping pour écrire ?

Le mind mapping apporte de nombreux avantages :

  • Générer des idées facilement
    vous ne restez pas figer devant une page blanche. En effet, le mind mapping permet de générer plus facilement des idées grâce à deux effets :
  • l’amorce : mettre un mot clé par branche permet en effet d’amorcer votre cerveau,
  • la catégorisation : créer des catégories permet à votre cerveau de générer des idées présentes dans les catégories, structurer votre pensée. rédiger tout en suivant votre cheminement de pensée; En effet, votre pensée est plus ou moins chaotique : vous subissez des sauts de pensée.
  • Obtenir un plan par émergence
    Bien souvent, vous obtenez un plan assez simplement : vous regroupez les idées et votre plan apparaît.
  • Disposer d’une vue globale.

Bien souvent pour un texte long comme un livre, vous pouvez facilement vous perdre dans les détails. Le logiciel de mind mapping vous permet à chaque fois de vous raccrocher à la structure.

image livres

Quels logiciels utilises-tu pour l’écriture d’un livre ?

Pour rédiger entièrement un livre j’utilise les logiciels suivants

  • Un lecteur de flux RSS : Feedly
    Il me permet de poser une surveillance sur certains sites afin d’alimenter mon livre en ressources web.
  • Un carnet de notes virtuel : Evernote
    Il me permet de capitaliser les informations collectées sur le web
  • Un logiciel de mind mapping : MindManager
    Il m’aide à générer des idées, à structurer le livre à l’aide d’un plan et à rédiger le livre.
  • Un traitement de texte : Word/OpenOffice. Un traitement de texte me permet de corriger mon texte. Je réalise également les jonctions de paragraphes. En effet, rédiger en mode mind mapping aboutit à un texte très structuré. Vous devez souvent ajouter des connecteurs logiques pour matérialiser les relations entre les phrases.
Dans quels autres domaines utilises-tu le Mind Mapping ?

J’utilise le mind mapping dans la plupart des domaines. Par exemple, lorsque je rédige un livre, j’utilise également le mind mapping pour gérer le projet de livre c’est à dire pour suivre notamment les phases : acceptation du projet par l’éditeur, correction etc. Toutefois, le mind mapping n’est pas fait pour tout. J’utilise également d’autres outils et ou méthodes comme la méthode GTD, le kanban etc.

Carte réalisée par Xavier Delengaigne pour répondre à mes questions.

Pour aller plus loin :

 

Vous pourriez aussi être intéressé par les articles :

Enregistrer

Le journal créatif

Une amie m’a laissé quelques livres d’Anne-Marie Jobin. Je redécouvre le journal créatif.

Livres sur le journal créatif

Qu’est-ce qu’un journal créatif ?

Inspiré du journal intime, le journal créatif vous invite à mieux vous connaitre et à explorer vos profondeurs par l’écriture, le dessin et le collage. Il permet de plonger en soi-même avec honnêteté et courage.

L’objectif du journal créatif est le développement général de la personne. On ne cherche pas à faire artistique ou esthétique. C’est un cahier pour vous, que personne ne verra, dans lequel vous pouvez vous permettre tout ce que vous voulez. Le processus est plus important que le résultat.

Selon Anne-Marie Jobin, tenir un journal créatif permet

  • de mieux vous connaitre
  • d’exprimer vos émotions et vos pensées
  • de développer votre créativité
  • de réfléchir à vos projets
  • de prendre des décisions
  • de faire le ménage dans ce qui vous encombre
  • de diminuer le stress
  • de résoudre des problèmes ou des conflits
  • de prendre contact vos ressources, votre sagesse, le divin en vous
  • de trouver un sens à votre vie

De quel matériel avez-vous besoin ?

  • Un cahier assez grand avec des feuilles blanches (non lignées, non quadrillées). Un cahier permet la continuité. Il est plus facile de voir le chemin parcouru et d’observer les changements en parcourant un cahier que sur des feuilles volantes qui se perdent, se mélangent…
  • Des crayons de couleurs, des pastels, des feutres.
  • Des vieux magasines, des ciseaux, de la colle.

Comment faire ?

Commencez par vous centrer, par vous connecter à vous même (par exemple en prenant 3 grandes respirations)

Soyez spontané ! Faites ce qui vous fait du bien. Écrivez, dessinez, gribouillez, collez…

Si vous avez besoin d’inspiration, les livres d’Anne-Marie Jobin sont une vrai mine d’or. Ils comprennent de très nombreux exercices et des exemples concrets.

Après avoir feuilleté les livres à ma disposition, j’ai repris mon cahier et j’ai eu envie de faire un dessin sur la première page que j’avais laissé blanche.

Je n’ai pas suivi d’exercice précis. J’ai commencé par tracer un grand cercle pour avoir la sécurité de travailler dans un Mandala.

Ensuite, j’ai eu envie de dessiner un arbre. Très vite, je me suis rendue compte que ce que je faisais intuitivement ressemblait à l’exercice « Autoportrait » du livre « Exprime-toi avec le journal créatif ».

L’exercice est très simple, il s’agit d’imaginer que vous êtes un arbre et de dessiner ce qui vous vient à l’esprit. Vous pouvez aussi écrire des mots sur les branches, les racines, dans l’arbre… Observez votre dessin et voyez si vous apprenez des choses nouvelles à propos de vous.

exercice autoportrait

Personnellement, cela m’a donné envie de tester plus d’exercices et je me suis commandé la nouvelle version du « Journal Créatif « ainsi que le livre « Exprime-toi avec le journal créatif ».

Livre Le nouveau journal créatif

Livre Exprime-toi avec le journal créatif

Avez-vous déjà testé ? Qu’en pensez-vous ? Quels sont vos exercices favoris ?

 

Et si vous écriviez un épisode de feuilleton tv ?

 

Connaissez-vous Fran Stryker ?

Stryker est devenu célèbre pour son feuilleton Le Cavalier Solitaire.
Il devait fournir un épisode par jour !

Quel est son secret pour y parvenir ?

Se créer des modèles sur bases de 6 catégories :

a. Les héros
b. Leurs ennemis
c. Les circonstances défavorables
d. Les ressources, les alliés
e. L’objectif
f.  L’issue de l’épisode

Pour chaque catégorie, il a établi une longue liste de noms qu’il a numéroté.

Chaque matin, sa femme tirait au sort un numéro dans chaque catégorie. Et il avait la trame de son épisode !

cinéma

Exemple :

a. Les héros

  • un moine tibetain
  • Mickael Jackson
  • un sans abri
  • un enfant
  • Mère Téresa

b. Leurs ennemis

  • un chef de la mafia
  • un extraterrestre
  • un braqueur de banque
  • un vampire
  • un tueur en série

c. Les circonstances défavorables

  • une catastrophe naturelle
  • un échec scolaire
  • la disparition du chien
  • un accident de la route
  • une maladie grave

d. Les ressources, les alliés

  • un livre
  • Bob Marley
  • un dinosaure
  • une voiture
  • un pompier

e. L’objectif

  • Changer de travail
  • Trouver l’amour
  • Faire le tour du monde
  • Gagner à la loterie
  • Partir sur Mars

f.  L’issue de l’épisode

  • la mort
  • l’amour
  • la gloire
  • la prison
  • la vérité

 

Et maintenant à vous de jouer !

Quelle serait l’histoire avec les combinaisons :

A3 – B2 – C4 – D5 – E1 – F3 – G5

ou

A1 – B5 – C3 – D2 – E4 – G2

 

Bon amusement et partagez-nous vos histoire dans les commentaires.

Cindy