A l’examen, les mots… et tout le reste!

Publié par Helene le

A l’occasion d’un examen oral, lorsque vous êtes face à un prof qui évalue vos compétences et connaissances, et au-delà de cette matière que vous devez indispensablement exploiter au mieux,  il est intéressant de s’interroger sur l’importance du langage non verbal.

Quelles sont vos attitudes, quel impact ont-elles sur votre interlocuteur… mais quels sont aussi celles de ce professeur qui vous interroge et de quelle manière cela vous influence-t-il?

Cela va bien entendu dans les deux sens!

Votre avantage

Quel est cet atout que vous possédez déjà? C’est très simple : cet enseignant, vous le connaissez déjà très bien! Tout au long des heures passées dans une salle de classe ou dans l’auditoire, vous l’avez écouté et observé.
Ce n’est pas tout à fait son cas. S’il vous a bien aperçu, c’est parmi d’autres individus, au sein d’un groupe. Ces petits détails non verbaux qui en disent longs, vous , de votre côté, vous les connaissez déjà et lui, pas vraiment.

Lors de l’examen, agissez donc comme s’il vous rencontrait pour la première fois!

super

L’impact de la première impression

Le premier lien qui se crée, se fait, le plus souvent, par le regard, et ceci se passe souvent tout à fait inconsciemment. Miser sur la sobriété vestimentaire s’avère dès lors être le plus efficace.

De plus, dans tout échange verbal des jeux visuels ou gestuels se mettent en place : un regard approbateur ou apitoyé, un geste encourageant ou désobligeant en sont de simples exemples.

De votre côté, restez donc bien courtois!

La courtoise, qu’est-ce vraiment?

Il s’agit de toutes les techniques que nous mettons en place pour nous assurer d’une certaine harmonie au cours d’un échange.

On y distingue le territoire (notre espace vital, les prolongements de notre corps,…) et la façade (c’est-à-dire l’image positive que l’on veut donner de soi en société).

Lorsque vous adoptez une attitude  non verbale « courtoise », vous prenez donc soin de respecter le territoire et la façade de votre interlocuteur. L’effet produit, c’est qu’il se sent en confiance et est donc plus attentif à vos propos.

Posez-vous cette question : qu’est-ce qui dans mes attitudes non verbales  peut montrer que je fais preuve de courtoisie à l’égard de la personne à laquelle je m’adresse?

La loi de Mehrabian

Selon les expériences menées par le psychologue Albert Mehrabian, l’impact du non verbal dans la communication est énorme!

Celles-ci consistaient à estimer l’importance des mots, de la voix et des expressions du visage dans l’établissement, l’appréciation ou le rejet de quelqu’un, par exemple lors d’un entretien d’embauche.

Loi de Mehrabian

Il apparaît que lorsque nous communiquons, le verbal (les mots), le visuel (notre corporéité) et le vocal ont des impacts différents :

  • 7% pour les mots que nous transmettons,
  • 38% pour la voix (son timbre, son intonation),
  • 55% pour nos gestes, notre regard, notre attitude.

Bien entendu, cela ne signifie pas que vous pouvez arriver à l’examen sans connaître la matière et en comptant juste sur votre belle tenue et votre sourire charmeur! N’oubliez pas d’appliquer cette loi à la situation que vous vivez : un examen lors duquel vous devez faire vos preuves!

Cependant, gardez à l’esprit que le non verbal aura malgré tout un petit impact !

Article Hélène Cocriamont, La prof au stylo vert.

Vous voulez apprendre à maîtriser le non verbal et augmenter votre impact ? En ce moment, Romain vous propose 4 vidéos gratuites.

Vous pourriez aussi être intéressé par l’article « Comment réussir vos examens oraux sans stress ? »


1 commentaire

Olivia Bocq · 9 juin 2015 à 18 h 13 min

Très chouette article Hélène ! 🙂

Répondre à Olivia Bocq Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge