C’est quoi l’adolescence ?

Publié par Mylene le

Dessin c'est quoi l'adolescence

Aah ! L’adolescence ! Ce simple mot fait rêver certain, rappel de bons souvenirs passés avec les amis mais pour d’autres le son de cloche s’avère très différent…ça serait même plutôt un crissement de craie. Il n’est pas toujours simple de se rappeler exactement ce que l’on pouvait ressentir à cette époque là car l’adolescence est complexe. C’est d’oublier les travers de cette période qui peut parfois créer un malentendu entre les parents et leur adolescent. Pour amenuiser cette non-entente, il est important pour commencer de s’intéresser à ce qu’est réellement l’adolescence.

L’adolescence donc, est un passage, malheureusement pour vous, chers parents, obligé ! Celle ci débute généralement entre 10 et 14 ans Elle se situe entre l’enfance et l’âge adulte et s’accompagne d’un renoncement à l’enfance ainsi qu’un détachement aux parents. Papa et Maman poules vont devoir laisser leur poussin apprendre à voler petit à petit par lui même. Mais détrompez-vous si vous pensez que l’adolescence ne dure qu’un petit laps de temps. En générale, celle-ci se termine entre 18 et 25 ans et peut dans certain cas se prolonger et même parfois s’éterniser, à qui n’en déplaise.

Prenons une petite métaphore pour expliquer en parti ce qu’est l’adolescence :

métaphore adolescence

Prenez un petit crabe. Pour que petit crabe devienne plus grand il va devoir se défaire de sa petite coquille. Néanmoins, une fois qu’il n’a plus de coquille alors petit crabe doit se cacher sous les rochers, le temps que sa nouvelle coquille se fasse. Durant ce temps, pour se protéger quand un « intrus » entre dans sa petite grotte improvisée, le petit crabe doit être agressif, ou du moins faire croire qu’il est potentiellement dangereux malgré son absence de coquille.

Disons que cette grotte peut être comparée à la chambre de votre adolescent… si vous voyez ce que je veux dire.

De plus, il est important de ne pas oublier que ce que va recevoir le petit crabe durant cette période va lui servir à construire sa coquille. Il est donc essentiel de lui apporter de bonnes choses pour que cette coquille soit la plus belle et la plus solide possible.
Pour ceux qui n’auraient pas discerné la subtile métaphore de la coquille, celle-ci représente, chez l’adolescent son autonomie, sa confiance et son estime de lui.

Bien, revenons à nos moutons…enfin je veux dire à nos adolescents ! Sacrés petites bêtes ! Mais qu’est ce qu’on les aime…et heureusement car ce n’est pas tous les jours facile. Malheureusement pour eux ce n’est pas toujours simple non plus. Et cela peut se comprendre car la période de l’adolescence est bourré de changements : Modification importante du corps , nouvelle compréhension du monde qui les entoure, bouleversement dans les relations avec les proches…les parents en particulier, besoin d’appartenir à un groupe autre que sa famille…

La fin de l’adolescence, dans notre société, se traduit par le départ du foyer familial et l’indépendance économique. Elle se traduit également par la fin d’ investissements narcissiques, excepté si elle se maintient jusqu’à un certain âge où on parlera plus d’une organisation de la personnalité sur un mode où le narcissisme prend une grande place.

Cependant, la fin de l’adolescence est une période difficile à établir tellement celle-ci s’avère complexe.

Et la crise d’adolescence alors ?

3

Ahh ! La fameuse « crise d’adolescence ». C’est bien trouvé le qualificatif « crise » et peu d’entre vous, je pense, dirons le contraire. Mais quelle en est la cause me demanderez-vous  ?

Et bien, elle est due à la maturation biologique qui bouleverse totalement l’équilibre dans lequel l’enfant vivait jusqu’à lors. S’ensuivent des perturbations psychologiques et sociales qui n’arrangent pas les choses. C’est une période durant laquelle l’adolescent est en « flottement ». ce sont ses pertes de repères qui donnent naissance à la crise.

C’est un passage qui passe par des changement radicaux obligeant l’adolescent à une restructuration express de son Moi et le pousse à passer d’un statut à un autre rapidement et d’une manière intense.

Cette période, n’en déplaise à certains, n’a pas de durée déterminée. Celle-ci peut être courte ou s’étendre sur plusieurs années avec un système yoyo…des hauts (Parents se reposent) et des bas (Parents font le marathon). Dans ce cas les professionnels parlent « d’adolescence difficile » ce qui représenterait environ 15 à 20 % des cas. Et oui, quand même !! Mais ne désespérez pas….ça se termine toujours un jour.

photo crise d'adolescence

L’une des manifestation courante en pleine crise, et qui va probablement parler aux heureux parents d’un adolescent, c’est la distance que le jeune met entre lui et ses parents. C’est simple, vous serez, pour lui, toujours trop proche !!! Fuyez !! Pauvre fou ! Ce que le jeune recherche en faisant cela c’est ni plus ni moins que l’autonomie. Alors certes, c’est un peu pataud, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais il le fait avec le peu de ressources dont dispose l’adolescent, encore enfant il y a peu. Ainsi, il se réapproprie de l’espace…son espace.

La deuxième manifestation qui fâche, c’est la conduite d’opposition.

ado opposition

Cette phrase « Il fait strictement le contraire de ce qu’on lui dit. ». Si vous avez un adolescent en pleine crise vous avez probablement dû remarquer que l’opposition oscille entre « jeune ado boudeur » et « jeune ado franchement agressif », mais cela reste toujours dans l’optique d’une quête d’indépendance et d’autonomie.

Tout cela est utile à la mise en place de l’identité Ô combien importante et lui permet d’anticiper l’avenir. Dès lors, vont évoluer les croyances, projets, sentiments, rapports à soi et aux autres qui constitueront son identité personnelle.

Il est important, pour terminer, que l’adolescence donne un sens à cette crise et parvienne à en dépasser les aspects négatifs pour que celle-ci s’avère constructive.

8 trucs pour gérer la crise d’adolescence

1-   Fixer des limites claires

Ladolescent a besoin de provoquer ses parents pour leur faire partager ses moments difficiles… et pour les enquiquiner aussi. C’est sa façon, un peu gauche, de vérifier qu’ils tiennent encore à lui, tout simplement. Cependant, Il est important que les parents ne se laissent pas faire et qu’ils définissent les paroles et les actes qui semblent inacceptables. Ainsi, en réagissant quand cela vaut la peine, le jeune sait ou se trouve la ligne à ne pas franchir.

2-   Relativiser

Un adolescent a besoin de tester ses limites quitte à jouer le casse-1cou et s’opposer systématiquement à ses parents. D’un autre coté, l’inquiétude des parents les pousse à poser des interdits : ne pas fumer, ne pas boire, ne pas rentrer après minuit… Mais ces interdits, qui sont faits pour les rassurer eux-même seront, autant le savoir d’avance et se faire une raison, probablement transgressés. Il est important de s’y préparer et de relativiser.

3-   Renoncer à être parfait

Bien gérer la crise d’adolescence, c’est aussi reconnaître que l’on a le droit d’être démuni, de ne pas avoir la conduite juste. Les parents font des erreurs d’adaptation et dans ce cas, mieux vaut l’avouer à votre ado. On peut très bien lui dire « écoute, on fait ce qu’on peut, on ne comprend pas tout, mais on essaie« .

4-   L’écouter tout en restant ferme

Vous avez interdit à votre ado de sortir et depuis, il vous mène la vie dure ? Sachez rester ferme et ne cédez pas. Cependant, rester ferme ne signifie pas être hermétique. Il est donc nécessaire de montrer à votre adolescent que vous êtes à son écoute sans pour autant capituler.

5-   Respecter son intimité

S’il est clair que les parents doivent énoncer des règles claires, il ne faut pas non plus en faire trop en essayant de régenter tous ses actes et propos. Votre adolescent a le droit au respect de son intimité, pensez-y avant de lui faire des remarques sur son petit ami ou lui prendre de force un rendez-vous chez le gynécologue…

6-   Accepter d’avoir le mauvais rôle

comment gérer la crise d'adolescenceLes adolescents prennent parfois un malin plaisir à se moquer de leurs parents, à souligner leurs défauts ou leurs moindres erreurs. Des remarques difficiles à accepter de la part de celui ou celle qui vous disait il y a encore peu de temps « tu es la plus belle maman du monde ». Accepter de ne pas être à la mode, de ne pas partager ses opinions, c’est bon pour lui !

7-   Lui montrer votre amour

Les adolescents traversent une période difficile et ont besoin de votre attention et de votre soutien. Même si votre enfant a fait une grosse bêtise, ne le réduisez pas à son acte.

8-   Se rappeler que c’est une passade

Pour 80 % des ados, la crise d’adolescence se passe bien. Seuls 20 % sont « en danger ». Gardez en mémoire que cette phase va se résoudre rapidement et n’imaginez pas le pire. Toutefois si votre enfant cumule plusieurs symptômes (échec scolaire + tristesse + repli sur soi), il est important de consulter des professionnels afin d’éviter que la situation ne s’aggrave.

Un dernier mot pour la fin…COURAGE !

Pour plus d’information sur le sujet, je vous conseille le livre « Le développement de l’adolescent » de Christine Cannard.

Livre le développement de l'adolescent

Article Mylène Martin, blog Mylène Bonheur

Vous ressentez le besoin d’être accompagné ? Découvrez nos solutions de coaching.


3 commentaires

Murielle Bocquin · 22 août 2015 à 14 h 35 min

Bonjour,

l’enfance et l’adolescence sont des périodes qui scellent le comportement de votre enfant à l’âge adulte.
Un adulte mal dans sa peau a rapporté avec lui de son enfance et de son adolescence des « valises » lourdes à porter. Ces « valisent » sont remplies des critiques, conflits, traitements et paroles entendues enfant ou adolescent et oeuvres de l’entourage direct, parent et famille.
Parents, c’est vous qui aidez l’enfant ou l’adolescent à remplir ses « valises ». Soyez attentifs à ce que l’enfant y met. Aidez-le à les remplir de choses légères et aidantes comme des attentions positives, des encouragements, tout ce qui aide à l’autonomie et la responsabilisation.
Amenez votre adolescent à l’âge adulte avec de « magnifiques valises » regorgeant d’outils bénéfiques et lui facilitant la vie.

Parents, c’est vous qui êtes aux commandes ! Le pilote de l’avion, c’est vous !
Aidez-vous de cet excellent article pour vous aider.

Vous pouvez aussi vous intéresser, par exemple, à l’Analyse Transactionnelle d’Eric Berne pour vous aider à vous comprendre vous-même et ainsi aider vos enfants et adolescents à débarquer dans la vie avec les meilleurs outils et atouts possibles.

Bien à vous.

Murielle Bocquin
Murielle Bocquin Articles récents…Comment gérer mon énergie ?My Profile

Johanna · 1 septembre 2015 à 12 h 08 min

Bonjour,

Merci pour cet article très instructif, et surtout pour la comparaison entre la grotte et la chambre de l’ado : hilarant !
Je pense que cet article prend toute sa valeur du fait qu’il met en lumière le dangereux équilibre que l’adolescent essaye de tenir (enfant/adulte) ! Je pense ainsi que les conseils que vous donnez aux parents sont assez judicieux car ils sont dans cet même esprit d’équilibre entre le trop et le pas assez.
Merci !

Agence Mit · 4 juillet 2017 à 17 h 54 min

je vous remercie pour cet article qui est bien expliqué et qui tourne sur l’adolescence dans tout ses aspects.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge