Mémoriser avec le Mind Mapping

Publié par Cindy le

Interview de Xavier Delengaigne

Xavier est consultant/formateur en management de l’information. Il est également l’auteur  ou coauteur de plusieurs livres sur la veille, le mind mapping et les communications électroniques.

Si vous ne connaissez pas le Mind Mapping, je vous invite à commencer par l’article « Qu’est-ce que le Mind Mapping ? »

Vous pouvez lire la première partie de cette interview « Ecrire un livre avec le Mind Mapping » sur le blog créativité.

La seconde édition de « Mémoriser sans peine avec le Mind Mapping » vient de sortir. Que proposes-tu de différents par rapport aux livres de Tony Buzan ?

Tony Buzan a une approche assez classique de la mémoire. Il vous propose de muscler votre mémoire et de lui porter secours grâce aux méthodes mnémotechniques. Or, nous n’avons pas une mais plusieurs mémoires. De plus, muscler sa mémoire reste un peu illusoire. L’exemple, le plus frappant reste l’étude des taxis londoniens. Ils doivent apprendre pas moins de 25 000 rues dans une ville qui se redessinent chaque jour. Il développe ainsi une bonne mémoire spatiale. Toutefois, ils ne seront pas meilleurs pour apprendre des poésies.

D’autres auteurs comme David Allen l’auteur de la méthode GTD ont une approche pragmatique. Pour eux la mémoire est labile. Vous devez donc disposer d’un système pour capter les informations. De plus, ce déstockage de votre mémoire sur un support externe permet de se vider l’esprit.

Dans mon livre, j’aborde ces deux approches à l’aune des connaissances scientifiques actuelles. J’y propose une troisième approche fondée sur le mind mapping qui réconcilie les deux premières approches. En effet, la carte mentale est un formidable moyen de mémoriser l’information à l’aide d’un support externe.

Voici ma synthèse du livre :

Beaucoup d’étudiants ont tendance à trop écrire sur leur Mind Map par peur d’oublier. Que conseilles-tu ?

Je leur conseille de procéder par étapes.

Dans un premier temps, vous pouvez écrire des bouts de phrases sur vos branches. Ensuite, vous réalisez une seconde carte plus synthétique.

Je leur conseille également de disposer d’un objectif avant de démarrer leur prise de notes. En effet, vous n’êtes nullement obligé de capter toute l’information. Vous pouvez seulement capter les informations en rapport avec votre objectif.

Enfin, je peux leur prodiguer un conseil issu de la méditation : le lâcher prise. Ne restez pas dans un logique de stockage mais dans une logique de flux.

Pourrais-tu nous dévoiler un petit exercice de ton livre ?

Mon livre « Mémorisez sans peine » est truffé d’exercices pour vous aider à prendre conscience des mécanismes de votre mémoire.

Je vous propose par exemple un exercice pour jauger votre mémoire à court terme : 

Prenez une feuille et un crayon. Lisez la liste de mots suivants pour la mémoriser. Ensuite, notez sur la feuille les mots retenus.

  1. Piment
  2. Chapiteau
  3. Siège
  4. Mariage
  5. Pakistan
  6. Minéral
  7. Caribou
  8. Zélateur
  9. Mirage
  10. Faribole
  11. Ordinateur
  12. Chambre
  13. Habit
  14. Sécurité
  15. Écharpe

A priori, vous avez retenu entre 5 et 9 mots. Ce chiffre évalue la capacité de votre mémoire à court terme. C’est tout à fait normal, le psychologue Miller a montré que sans entraînement et sans technique, la capacité de notre mémoire à court terme se situe entre 5 et 9 éléments distincts.

Pour aller plus loin :

Saviez-vous que le Mind Mapping est aussi un outil efficace pour gérer vos projets professionnels ? Inscrivez-vous gratuitement à la conférence « Boostez la création de votre entreprise avec le Mind Mapping ! »

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge