Comment se motiver pour étudier lorsqu’on n’a plus aucune motivation ?

Article invité de Yassine Rezougui du site Lean Learning Class.

Vous avez du mal à vous motiver pour étudier, vous avez du mal à passer à l’action, vous procrastinez sans arrêt. Voyons ensemble comment y remédier, comment se motiver.

Bonjour, je me présente, je suis Yassine Rezougui créateur du site Lean Learning Class, dans cet article nous allons voir 10 hacks, 10 astuces pour étudier lorsqu’on n’a pas de motivation.

Lorsque j’étais étudiant, ce qui n’est pas si lointain, car j’ai quitté les bancs de l’école il y a de ça 6 mois. Durant mes cinq années d’étude dans la même filière, en logistique pour ne rien vous cacher, mon enthousiasme commençait à se dissiper. Ce découragement n’était pas dû aux cours que je connaissais plus ou moins bien, mais à cause de la charge de travail qui ne cesse d’augmenter année après année. Pour arriver à la cinquième année à un stade éprouvant. Entre des études de cas de 60 pages en logistique internationale (tout en anglais), et des rapports et des présentations orales dans des thèmes très spécifiques tels que « la mise aux normes ICPE et VHU des installations logistique, afin de répondre aux exigences environnementales » le tunnel me semblait interminable.

Comme beaucoup d’étudiants, j’avais une vague idée de ce que je voulais faire de ma vie. Toute foi, suite à mes études et plus de trois ans de loyaux services à la SNCF, j’ai préféré, changer de voie, découvrir de nouveaux horizons. Pour en savoir plus sur mon parcours consulter la rubrique à propos de mon site.

Ceci pour vous dire qu’il n’est pas évident en tant qu’étudiant d’être motivé à longueur de temps, surtout lorsqu’on n’est pas animé d’un désir profond d’accomplir quelque chose au travers de ses études, car on n’a pas une vision claire de ce qu’on veut faire plus tard. Et c’est encore moins évident quand les beaux jours arrivent.

Il existe plusieurs types de motivation, qu’ils soient intrinsèques ou extrinsèques. Pour faire simple, je vais vous parler de motivation à long terme et de motivation à court terme. La motivation à long terme est guidée par un objectif à long terme, par des valeurs qui nous animent… elle résulte d’un travail sur soi et de la connaissance de soi. Dans cet article je vais me focaliser sur la motivation à court terme, celle qui nous booste sur le moment. Je sais qu’en tant qu’étudiant nos objectifs peuvent être flous et qu’à ce stade il est fort utile d’user d’astuce pour avancer.

J’aimerais vous présenter 10 astuces pour étudier lorsqu’on n’a aucune motivation, lorsqu’on n’a pas du tout envie. Des astuces issues de mes recherches et surtout de mon expérience. Des astuces qui m’ont aidé et qui je l’espère vont vous aider à vous mettre au travail.

Mais avant ça, revenons en quelques mots, sur le sens du terme « motivation ». Il vient du verbe motiver, un dérivé du mot motif. Le but est de trouver un motif, une raison qui fera que vous passerez à l’action.

Voici les 10 astuces qui m’ont motivé et qui vous motiveront rapidement à étudier.

Comment se motiver en 10 points ?

1)La carotte et le bâton, ou bien comme nous ne sommes pas des ânes, la récompense et la punition.

Le but avec cette astuce est de trouver les raisons qui vous influenceront à avancer. Nous pouvons retrouver ce concept en PNL (Programmation Neuro-Linguistique) avec le méta-programme « aller vers, s’éloigner de » (allez vers le plaisir et s’éloigner de la douleur). Certaines personnes se motiveront davantage en « aller vers » attiré par leurs désirs, et moins en « s’éloigner de » repoussé par leurs appréhensions et vice versa pour les autres.

Le but est simple, pendant 5 minutes écrivez les conséquences de vos actes, et prenez en conscience. D’un côté, ce que vous obtiendrez si vous faites (Carotte) et de l’autre, ce que vous aurez si vous ne faites pas (bâton). Certains seront plus motivés par la récompense, « si je fais j’aurais… » (À vous de définir ce que vous souhaitez.) Et d’autres seront plus motivés par le fait d’éviter la punition, car ils ne veulent surtout pas… (À vous de définir ce que vous redoutez.) Ainsi, vous serez entre l’espérance et la crainte, deux forces qui vous feront avancer.

2)Supprimer les distractions

Comment se motiver lorsque tant de tentation nous entoure constamment. L’une des premières étapes est de supprimer les distractions (smartphone…) ou mettre des œillères.

Pour faire avancer un cheval on a le choix la carotte ou le fouet, et pour qu’il reste concentré dans sa tâche et qu’il ne soit pas distrait par ce qui l’entoure, on lui met des œillères.

Le principe est le même, trouvez des sources de motivation, et réduisez les sources de distraction.

3)Notez les tâches que vous devez accomplir (faire une to do list)

Cet exercice est très puissant et efficace. Lorsqu’on a une grosse charge de travail, on peut se sentir dépassé, car notre mémoire de travail, celle qui nous permet de raisonner est submergée d’information. On ne sait plus où donner de la tête.

Écrivez tous ce que vous devez faire, pour décharger votre mémoire de travail. Vous aurez ainsi une vision plus claire et vous pourrez réfléchir plus aisément, afin de savoir comment aborder les tâches.

4)Faites un planning

Faites un planning en divisant et en subdivisant les tâches, car une énorme tâche peut démotiver, mais en la morcelant elle devient plus digeste.

Exemple:  écrire un rapport de 30 pages.

  • 1ère tâche : écrire le sommaire provisoire avec les gros titres et les sous-titres.
  • 2ème tâches : trouvez environ cinq idées clés pour chaque sous-titre.
  • 3ème tâche : écrire un paragraphe en développant la première idée.
  • 4ème tâche : développer la seconde idée…
  • vous pouvez les subdiviser davantage.

Cela vous permettra d’une part de rendre une énorme tâche imbuvable, en petites actions faciles à accomplir et d’autre part, savoir par quoi vous devez commencer.

Le plus difficile est souvent le début, car on ne sait pas par quoi commencer. Mais une fois que vous aurez planifié vos tâches et que vous saurez par quoi débuter et par quoi poursuivre, ce sera plus simple. Faites de petites séances de travail séparées de temps de repos.

5)Offrez-vous une récompense

Offrez-vous une petite récompense à la fin de chaque séance pour vous rémunérer du travail fourni. Cela créera comme pour les chiens de Pavlov, un conditionnement. Votre cerveau fera le lien entre séance de travail et récompense. Une fois que cette connexion sera faite, il sera plus facile de commencer une session. Avant chaque séance prévoyez une récompense à la fin, une balade, de la relaxation, une conversation, écouter de la musique…

Cette démarche permettra de stimuler et d’activer votre « circuit de la récompense », ce système qui permet de se motiver et de garantir la survie des êtres humains. Comment se motiver sans une récompense, sans un bénéfice à tirer ?

6)Faire son bureau

Comme pour l’astuce précédente faire son bureau peut créer un conditionnement, qui dit : » je fais mon bureau, donc je travaille ». De plus, cela vous mettra dans de meilleures conditions pour étudier.

7)Just start it

Lorsqu’on a du mal à commencer, on a « la flemme », c’est le début de la procrastination. Si ce fléau vous touche, et que vous vous insufflez de mauvaises pensées telles que «aujourd’hui, je vais profiter, ce soir je ferai tout » ou « ce sera mieux demain »…, ou bien encore que vous stressez juste à l’idée de penser à la lourdeur de la tâche.

Si c’est le cas, l’un des meilleurs conseils est fourni par le professeur Timothy A Pychyl, qui nous dit « just start it » (juste, commence-le). Lorsque nous commençons une tâche qui nous rebute psychologiquement, nous nous rendons souvent compte par la suite qu’elle n’était pas si horrible que ça.

Quelques secondes après le début de notre activité, tous nos doutes s’envolent, pour laisser place à la matière étudiée. Le fait de commencer permet de se lancer pleinement dans la tâche en question.

Donc, lorsque vous ne souhaitez pas faire une tâche, dites-vous : « bon OK, just start it, même si je ne travaille que deux minutes ». Une fois dedans, vous pourrez travailler bien plus que ça.

8)Ayez plus d’énergie

À défaut de ne pas être un grand sportif, faites un minimum d’effort pour avoir de l’énergie. Bougez ne serait-ce que pendant sept minutes avec l’application « 7 minutes workout ».

Le sport a un rôle important, car un manque d’énergie influe négativement sur la motivation. De plus, le sport favorise la sécrétion de la dopamine, l’hormone du plaisir qui aide à se motiver. Si vous ne faites pas de sport, faites au moins une balade avant pour vous motiver à travailler ou des jumping jacks. Faite circuler votre sang 🙂

 

9)Écouter de la musique

Écouter de la musique peut vous motiver à vous mettre à l’action.

Néanmoins, la musique ne fonctionne pas pour tout le monde. Certain aime écouter de la musique en travaillant, d’autre aime un petit fond sonore et d’autre ne la supporte pas et n’arrivent pas à se concentrer. Testez l’astuce en variant le style de musique et le niveau sonore.

Personnellement, j’écoute parfois une musique de motivation épique de manga, quel mélange foudroyant ! ☺

À défaut d’aimer le style, qui est une question de gout et de couleur, cette musique a le mérite de me motiver. Pour les curieux, vous pouvez la trouver sur YouTube en inscrivant le titre, « Best Naruto Soundtracks ► Epic Battle Music Collection »

 

10)La concurrence amicale

La dernière astuce que je vous propose si vous avez du mal à vous motiver est la concurrence amicale. Si vous avez un grand esprit de compétition, l’astuce est justement de se mettre en mode combat.

Faites la concurrence avec un ou des camardes, en pariant sur le premier qui termine, ou sur celui qui obtiendra la meilleure note. Un hack super efficace, qui transforme un « travail fastidieux » en jeux amusants. L’argent n’est pas le seul enjeu, à vous d’être créatif.

C’était Yassine Rezougui pour « Comment se motiver pour étudier lorsqu’on n’a plus aucune motivation ?», j’espère que ce partage vous aura été utile.  Si vous préparez des examens, je vous invite à consulter l’article « Comment réussir son bac, BTS… 7 astuces pour réussir ses examens ». En attendant, développez vos connaissances, mettez-les en pratique et enseignez-les aux gens, pour un monde meilleur. See you, by.


Vous pourriez également être intéressé par les articles suivants :

 

3 réflexions au sujet de « Comment se motiver pour étudier lorsqu’on n’a plus aucune motivation ? »

  1. Merci Cindy et merci Yassine pour cette article très intéressant, moi même j’étais sur un article du genre, mais le tien est super, Bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge