4 fleurs comestibles

Publié par Cindy le

Dans cette vidéo, je vous invite à partir à la découverte de 4 fleurs comestibles.

Lotier corniculé (« pied de poule » ou « sabot de la mariée »)

Le lotier corniculé est une plante calmante utilisée dans la plupart des états nerveux et spasmodiques.

Propriétés médicinales
  • Antispasmodique (infusion de fleurs)
  • Trouble du sommeil
  • Nervosité, anxiété, dépression, irritabilité
  • Palpitations (aide à réguler les battements cardiaques)
  • Conjonctivite
  • Gingivite (gargarisme)
Composants
  • Tannins
  • Flavonoides
  • Lysine
  • Cyanhydrate (inoffensif en petite quantité et s’élimine en faisant bouillir la plante sans couvercle)
Utilisations

Tisane de fleurs :

  • Faites sécher les fleurs.
  • Utilisez 1 cuillère à soupe de fleurs sèches par tasse d’eau bouillante.
  • Laissez infuser 10 minutes et buvez 3 tasses par jour.

Vous pouvez également utiliser avec parcimonie les feuilles, pousses et fleurs dans vos salades.

Précautions

Étant donné que la fleur du lotier contient de l’acide cyanhydrique, l’abus peut être dangereux. Le lotier a d’excellentes vertus thérapeutiques à petite dose mais il pourrait devenir dangereux et même mortel à partir de 15 cuillères à soupe de fleurs par jour. Il vaut donc mieux s’en tenir à 3 tasses par jour sur une courte durée (10 jours).

photo lotier corniculé

Lotier corniculé

Trèfle des prés (trèfle rouge)

Le trèfle blanc est comestible mais je vais parler ici du trèfle rouge qui est plus intéressant au niveau thérapeutique en raison de sa richesse en isoflavones.

Propriétés médicinales
  • Diarrhées
  • Toux
  • Éruptions cutanées chroniques
  • Troubles de la ménopause
  • Prévention des cancers d’origine hormonale (sein, utérus, prostate)
  • Rafraichit les yeux fatigués
Composants
  • Tannins
  • Huiles essentielles
  • Isoflavones
  • Coumarine
  • Calcium, chrome, magnésium, phosphore, potassium, vitamines B3, B1 et C
Utilisations

Infusion de fleurs ou de feuilles

  • Faites sécher les fleurs.
  • Utilisez 4gr de fleurs sèches par tasse d’eau bouillante.
  • Laissez infuser 15 minutes et buvez 3 tasses par jour.

Les feuilles peuvent être utilisées dans les soupes, salades, mélanges d’herbes.

Les fleurs décorent les salades ou peuvent être mélangées à la pâtes à pain. On s’en sert également pour faire des biscuits.

Vous pouvez également faire des germinations à partir des graines qui sont une excellente source de vitamines.

Précautions

Ici aussi la modération est préférable. Bien que le trèfle aide à la prévention du cancer, il est déconseillé pour les personnes atteintes de cancer du sein. Il vaut également mieux l’éviter si vous prenez des anticoagulants.

Trèfles rouges

Trèfles rouges

Marguerite

Propriétés médicinales
  • Calmante et antispasmodique (douleurs menstruelles, coliques…)
  • Expectorante
  • Cicatrisante
  • Diurétique
Composants
  • Tannins
  • Huiles essentielles
Utilisations

Les jeunes feuilles et les pétales blancs s’ajoutent aux salades et soupes.

Les boutons floraux (juste avant que la fleur ne s’ouvre) et les cœurs jaunes de la fleur se conservent dans du vinaigre ou de l’huile aromatisée et se mangent en apéritif.

Les fleurs peuvent servir à décorer les desserts.

Vous pouvez aussi manger une fleur entière avant le repas. Elle diminue l’acidité de l’estomac et facilite la digestion.

Tisane : Mettez 1 fleur (séchée ou fraiche) dans une tasse d’eau bouillante, laissez infuser 10 minutes

Les tiges et racines se cuisent au four et se mangent comme des légumes.

Marguerite

Margueritte

Chicorée sauvage

Propriétés médicinales
  • Stimule la digestion
  • Tonique
  • Diurétique
  • Affections de la rate
Composants
Utilisations

Les racines sont séchées et torréfiées pour en faire un substitut du café. Mais vous pouvez aussi cuisiner les racines comme un légume à l’eau, au four ou à la poêle (faites les tremper 2 heures avant de les utiliser).

Les feuilles se mangent en salade ou cuites comme des épinards.

Les fleurs décorent vos salades et tartines.

Chicorée sauvage

Chicorée sauvage

Pour aller plus loin :

« Les plantes sauvages comestibles » de S.G. Fleischhauer, J. Guthmann et R. Spielberger, Les Editions Ulmer, 2012

25 plantes médicinales à connaitre

Découvrez d’autres plantes sauvages comestibles et des conseils pour la cueillette dans notre article « Les plantes sauvages comestibles du Québec »

Je vous recommande vivement de faire appel à un naturopathe ou un herboriste si vous voulez utiliser les plantes de manière thérapeutique.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge