Les plantes sauvages comestibles du Québec

Publié par Cindy le

Saviez-vous que de beaucoup de plantes de votre jardin considérées comme des mauvaises herbes sont comestibles ? Vous rencontrerez également de nombreuse plantes comestible en forêt.

J’ai eu la chance d’assister mon amie Jocelyne pour un cours de survie en forêt et plantes comestibles organisé par la communauté Mesquakie.

Je vous ai pris des photos des différentes plantes rencontrées. Dans cet article, je vous présente les principes généraux et je vous donnerai plus de précision sur chaque plante dans les articles suivants.

Quelques conseils avant de cueillir des plantes

  • Ne consommez que ce que vous êtes certain de reconnaitre. Certaines plantes sont toxiques. Soyez très attentif aux baies et fleurs. Les plantes peuvent avoir des aspects très différents en fonction des saisons. Il peut donc être difficile de les reconnaitre.
  • Évitez de cueillir des plantes dans des lieux pollués : le long des routes, dans les parcs où les chiens sont autorisés, près de champs traités aux pesticides…
  • Récoltez les feuilles au printemps quand elles sont encore tendres et remplies de principes actifs.
  • Récoltez les racines en automne. C’est à cette période qu’elles contiennent le plus d’éléments nutritifs. Faites un repérage au printemps et en été quand la plante à encore ses feuilles et ses fleurs.
  • Le bourgeon réunit les propriétés de toutes les parties de la plante. Étant le germe de la future branche, feuille ou fleur, il est porteur de l’information génétique globale. C’est la partie la plus riche en minéraux, oligoéléments et vitamines.
  • On peut manger une plante au complet lorsque ses fleurs donnent des fruits comestibles (exemple : quatre-temps)
  • Les plantes en plus d’être comestibles peuvent vous aider à rétablir la santé du corps. La plante elle-même ne guérit pas mais elle peut aider les forces d’auto guérison.
  • Le milieu dans lequel évolue la plante (biotope) peut influencer ses propriétés thérapeutiques. Il est important de consulter un professionnel (naturopathe, herboriste…) si vous voulez utiliser les plantes pour vous soigner.

Personnellement, je respecte la nature en ne prenant que ce je vais consommer. Je n’insiste pas si la plante résiste. Je ne cueille jamais toutes les feuilles d’une plante. Je veille à laisser quelques spécimens de la même plante dans la nature. Je fais une offrande avant de cueillir et je remercie pour chaque plante que je cueille.

Les plantes comestibles

  1. La consoude ou symphytum officinale

Bien que comestible, un abus pourrait être toxique. Elle est surtout efficace pour faire des cataplasmes pour les entorses, enflures, muscles et ligaments fatigués…

photo consoude

Consoude

2. La marguerite

A cette époque de l’année, elle n’est pas encore en fleur. Les bourgeons sont excellents crus dans vos salades.

photo de Marguerites

Bourgeons de Marguerites

marguerites

Découvrez les vertus thérapeutiques de la marguerite.

3. Le plantain

Il pousse partout. Vous pouvez ajouter ses feuilles dans vos salades ou jus vert. Il est génial pour soulager les piqûres d’insectes, morsures, petites blessures. Mâchouillez la feuille et appliquez-la sur la piqûre.

photo plantain

Plantain

4. Sumac vinaigrier

Ses fruits sont comestibles et sont parfois utilisé pour faire du sirop.

photo vinaigrier

Jeune vinaigrier

photo Vinaigrier avec des fruits

Vinaigrier avec des fruits

5. Framboisier

Ces feuilles sont utilisées en tisane pour traiter les problèmes féminins. Découvrez ses propriétés et utilisations.

photo Feuille de framboisier

Feuille de framboisier

6.  Epinette

Les bourgeons ont un petit goût citronné et sont excellents dans vos salades

photo épinette

Epinette

7. Menthe sauvage

Menthe

Menthe

8. Tête de violon ou crosse de fougère

La jeune pousse de fougère est comestible et est considérée comme un super aliment en raison de sa richesse en antioxydants, bêta-carotène, protéines végétales et minéraux… Elle ne se mange pas crue. Il faut la cuire pour détruire une toxine qui pourrait causer des maux de tête et problèmes de digestion . Attention, il ne faut plus manger les fougères une fois déroulée car elles ne sont plus comestibles.

photo tête de violon

Tête de violon

tetes de violon cuisinées

9. Persil sauvage

photo persil sauvage

Persil

10. Sapin baumier

Vous pouvez manger les aiguilles ou les bourgeons qui vous fourniront de la vitamine C et vous permettront d’avoir l’haleine fraiche. Vous pouvez également récolter la gomme de sapin très riche en minéraux.

photo sapin

Sapin baumier

11. Pois sauvage

photo pois sauvage

Pois sauvages

12. Fraisier

En attendant les fruits, vous pouvez consommer les fleurs et les feuilles en salade.

photo fraisier

Fraisier

13. Violette

Excellente en salade, nous avons fait une petite récolte pour notre repas du midi.

photo violette

Violette

photo salade de violettes

14. Trille

Vous pouvez manger les jeunes pousses. Le rhizome et le fruit ne sont pas comestibles.

photo quatre temps

Trille

15. Molène

Excellente en tisane pour tous les problèmes des voies respiratoires (rhume, sinusite, bronchite, toux, allergies…)

photo molène

Molène

16. Prêle des champs

Très riche en minéraux et surtout potassium, elle est excellente pour diminuer le stress. Il faut la bouillir avant de la consommer.  Attention, elle peut être confondue avec la prêle des marais qui est toxique.

photo prêle des champs

Prêle des champs

17. Chou-gras ou chénopode

Vous pouvez ajouter les feuilles dans vos salades.

photo choux-gras

Chou-gras

18. Pissenlit

Vous pouvez tout consommer (feuilles, boutons, fleurs, racines). Cueillez les feuilles avant que la fleur pousse, elles seront moins amères. Vous pouvez les ajouter dans vos salades et jus vert. Découvrez ses vertus et des idées recettes dans notre article sur le pissenlit.

photo pissenlit

Pissenlit

19. Scarole sauvage

Voici une belle scarole que nous avons ajouté à notre salade.

photo scarole

Scarole

Nous avons agrémenté notre salade avec ce que nous avons récolté et voici le résultat :

photo salade de plantes sauvages

Quelques belles découvertes pendant le cours

Crâne de renard

Crâne de renard

Nous avons assisté à une éclosion de libellules. Certaines sortaient à peine de leur cocon, d’autres se séchaient les ailes au soleil.

Libellule

Libellule

Traces d'original

Traces d’original

Pleurote

Pleurote

Trace de raton laveur

Trace de raton laveur

Dans les prochains articles, je reviendrai sur certaines plantes dans les détails (propriétés, utilisations, recettes…)

Découvrez les autres cours de survie en forêt sur le site de la commauté Mesquakie.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


8 commentaires

neto · août 24, 2016 à 5:27

la nature est vraiment incroyable, il peut même être dans le besoin si nous sommes coincés dans une jungle dense, juste être conscient de ce que nous devons faire … article très intéressant.

    Cindy · août 29, 2016 à 10:01

    Oui, tout à fait ! La nature nous offre tout ce dont nous avons besoin.

    Merci et à bientôt,
    Cindy

Maxime · décembre 23, 2016 à 8:32

Bonjour,

Je n’arrive pas à rejoindre le site internet pour voir les cours/prix et autres. Je suis de Montréal et je recherche un cours sur les plantes sauvages comestibles dans la région. Je recherche également de petits tuyaux sur comment bien cueillir, rentrer des gens passionné par la cueillette et apprendre apprendre apprendre sur le sujet.

Contactez-moi si vous avez des informations sur ou prendre un cours.

Merci

Maxime

    Cindy · décembre 27, 2016 à 7:59

    Bonjour Maxime,

    Effectivement, je vois que le lien ne fonctionne plus. Je vais voir avec mon ami Réjean s’il continue d’organiser cette formation.

    J’ai aussi eu la chance de faire des formations avec Anny Schneider qui est une herboriste très expérimentée : http://annyschneider.com/bonjour
    Belle fin d’année et magnifique année 2017 !
    Cindy

Amélie · janvier 16, 2017 à 6:41

Bonjour,
juste vous mentionner une erreur à la photo 15. Ce n’est pas du  » quatre-temps », c’est une « trille ». Le quatre-temps n’a pas une si longue tige et pousse en groupe.

    Cindy · janvier 19, 2017 à 12:13

    Merci. Je vais vérifier et corriger ça 😉

Marc-André Boisvert-Bondu · juin 3, 2019 à 3:05

Très intéressant. Je voudrais juste faire un petit commentaire: la trille est une plante qui est limite sur la voix de disparition. Lors de la cueillette, l’idéal serait de prendre une feuille sur les trois pour laisser la chance à la plante de fleurir et de faire un fruit pour sa procréation. Prendre les trois feuilles tue la plante. Même chose pour les têtes de violon. Lors de la cueillette, s’assurer de prendre le quart des têtes sur un même plant, sinon l’année prochaine, vous n’en aurai plus.
Sinon, c’est très bien. Bonne journée et bonne continuation.

    Cindy · juin 3, 2019 à 3:11

    Merci beaucoup pour ces précisions. C’est très aidant car nous voulons cueillir dans le respect de la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge