Burn-out: le mal de notre siècle

Publié par Maeva Maene le

« La vie n’est pas le travail; travailler sans cesse rend fou. » Charles De Gaulle

3

J’ai eu l’occasion de suivre une formation vidéo sur le burn-out donnée par Barbara Meyer et je vais vous partager quelques points qui m’ont semblé importants. Si vous voulez en savoir plus, je vous recommande cette formation. Tout est très bien expliqué, facile à comprendre et même si vous n’en souffrez pas personnellement, cela vous permettra de comprendre ce que ressentent les personnes qui en souffrent, comment les aider et comment ne pas tomber vous-mêmes dedans.

  1. Le burn-out : c’est quoi exactement ?

L’OMS le définit comme un sentiment de fatigue intense, une perte de contrôle et une incapacité à obtenir des résultats concrets au travail.

On peut le comparer à une longue traversée du désert. C’est aussi un peu comme si on touchait le fond d’une piscine et qu’on n’est plus capable de voir la surface de l’eau.

C’est vivre dans l’obscurité, n’avoir aucune envie.

Il ne faut cependant pas le confondre avec la dépression car leurs symptômes sont semblables.

Le plus souvent, pour s’en sortir, il suffit d’un déclic et là, on peut se sauver soi-même.

On retrouve 2 causes majeures du burn-out. Le stress au travail (l’exposition pendant une longue période) et le facteur personnel (lié à la personnalité et à l’histoire personnelle).

4

  1. Les signes à ne pas négliger

Le premier signe à ne pas négliger est la fatigue. Pour le burn-out, il y a 3 types de fatigue qui se font ressentir. Tout d’abord une fatigue psychologique, ensuite une fatigue physique et enfin la fatigue d’être fatigué.

Il faut être vigilant dès les 1er signes, surtout lorsqu’ils se cumulent. La fatigue s’installe dans le corps et dans la tête, on n’a plus envie de rien et les gestes du quotidien nous coûtent. C’est la fatigue psychologique.

Il y a aussi plusieurs signes à prendre en compte, et encore une fois, surtout s’ils se cumulent. Ce qui est aussi important de savoir est que nos proches, dans la plupart des cas, seront les premiers à voir ces signes.

  • Ennui ou monotonie au travail ou à la maison
  • Mauvaise humeur fréquente et inhabituelle
  • Chutes d’attention
  • Anxiété récurrente
  • Rigidité, jugements tranchés
  • Sentiment d’échec, d’incapacité
  • Perte de confiance en soi

L’erreur à ne pas commettre ici est d’ignorer sa fatigue et de réagir de manière disproportionnée aux mises en garde des proches.

La fatigue physique apparaît ensuite, remarquée aussi par l’entourage. Ce sont des symptômes bien connus tels que les maux de tête, de dos, les problèmes digestifs, …

Le troisième type de fatigue arrive enfin. On est fatigué d’être fatigué et les signes ici sont ;

  • Une mauvaise humeur tenace
  • Une perte d’envie de voir ses amis
  • Une baisse du désir de plaire
  • Une exagération des évènements

(L’exagération des évènements est due au fait que le burn-out nous déconnecte de la réalité, elle est déformée, on ne la voit plus de manière objective car les pensées sont atteintes par l’épuisement.)

  1. Et après ?

Le burn-out est stress_freeune épreuve négative longue et difficile mais réussir à en sortir peut nous apprendre de bonnes choses. Ca va nous obliger à lâcher des choses ancrées en nous depuis de nombreuses années, nous autoriser à vivre pour nous et à se détacher des autres.

Pouvoir en sortir c’est un peu comme une renaissance et il va falloir prendre un nouveau rythme de vie, être patient et indulgent avec soi-même et se féliciter de chaque chose accomplie.

  1. Comment le prévenir

6 principes de vie pour prévenir le burn-out :

  • Appliquer les principes de l’écologie à notre corps

Comme un écologiste qui veut protéger la terre, notre esprit doit protéger notre corps, doit agir sans compromettre notre futur.

  • Préserver notre capital énergie

Pour que notre « batterie » tienne le coup toute la journée, il faut la recharger en aménageant des petits moments pour soi. On peut chaque jour se poser la question : « je fais quoi pour moi aujourd’hui ? »

Relax and reading book on the cloud

Relax and reading book on the cloud

  • Se réconcilier avec ses émotions

Cela permet de ne pas se laisser submerger, déborder par ses émotions. Pour se réconcilier avec elles, il faut les identifier en mettant des mots dessus.

  • Être bienveillant avec soi-même

« Suis-je aussi bienveillant avec moi-même qu’avec les autres ? » Il est important de se rappeler qu’il faut se sauver soi-même avant de pouvoir sauver les autres.

  • Demander de l’aide

Il faut demander au lieu de supposer la réponse que les autres vont donner. Il n’y a aucune honte à demander de l’aide, ça offre même la possibilité aux autres de nous demander de l’aide en retour.

  • Rester dans le présent

Il faut éviter de perdre de l’énergie à douter, hésiter, imaginer le pire, ressasser le passé car ça éloigne de la réalité. Il faut garder son énergie pour le moment présent, les évènements de la vie et s’encourager et se féliciter de chaque réussite.

rayonner la confiance en soi

Articles qui pourraient vous intéresser :

 

Article Maéva Maene

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires

aurélie · 17 mai 2016 à 11 h 06 min

Bonjour Maeva,

Il est vrai qu’il est important de s’informer sur le burn-out, même si on n’est pas immédiatement concerné, car cela peut toucher tout le monde et à tout moment. Il est intéressant de connaitre les symptômes pour pouvoir le prévenir plutôt que d’attendre qu’il s’installe de manière durable. Et comme tu le dis il est essentiel de pouvoir demander de l’aide quand on ne peut plus tout gérer seul.

Bonne journée 😉

Marcel Aubin · 28 juin 2016 à 16 h 47 min

A lire ce texte, j’ai l’impression que ma vie, depuis les 15 dernières années a été une suite de « petits burn-out » enchevêtrés avec des « renaissances »
Pourquoi je pense ça ?
Car, suite à des événements importants j’ai réagi soit très positivement quand l’événement l’est et en autres cas, je ne cesse de répéter dans ma tête « j’suis fatigué » plusieurs fois par jour sans pour autant être fatigué physiquement …

    Cindy · 28 juin 2016 à 16 h 49 min

    Merci pour le partage, Marcel. La fatigue mentale est effectivement un signe qu’il faut prendre au sérieux.

Sorcier Barthélemy · 24 juin 2019 à 20 h 02 min

Salut par ici! Effectivement connaître quelques informations sur le burnt-out peut s’avérer utile même si nous ne somme pas dans le cas. Vu que ça peut toucher tout le monde(un proche par exemple). Il est alors important d’en connaître les symptômes au cas où. « Mieux vaut prévenir que guérir » dit-on. Excellent article ! Au plaisir de vous lire une autre fois .

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge