Deuil. Sortir de la culpabilité

Publié par Cindy le

L’article que je vous écris aujourd’hui est l’article le plus personnel que j’ai écris. Xavier et moi, nous venons de perdre notre petit bébé et je sens que c’est ma mission de partager avec vous et de vous donner un message d’espoir.

Gabriel a décidé de venir plus tôt que prévu. Le 24 mars à 10h57, à seulement 23 semaines et 5 jours, il mesure 30 cm et pèse 700gr. Il ne peut malheureusement pas rester près de moi car l’hôpital n’est pas équipé pour les grands prématurés. Nous avons la chance de le voir à peine 5 minutes avant son départ pour l’hôpital des enfants à Montréal. Il sert mon doigt de sa toute petite main. Il a déjà tant de force. Mon transfert est prévu pour le lendemain. Ses poumons sont encore atrophié et il nous quitte 10h plus tard.

ange_gardien

La responsabilité à la place du sentiment d’injustice

Ne me dites pas que  c’est injuste, ne me dites pas que j’en aurai d’autres, ne me dites pas que c’est mieux maintenant car je ne l’ai pas connu, ne me dites pas de penser à l’avenir (ou de travailler ou de me distraire)…

Je ne considère pas que ce soit injuste car pour moi tout à un sens. Me dire que c’est injuste, c’est me placer dans un statut de victime, c’est m’enlever ma responsabilité.

Attention quand je parle de responsabilité, il ne s’agit pas de culpabilité. Je n’éprouve pas de culpabilité. Je sais que j’ai fait tout ce qu’il fallait pendant ma grossesse qui se déroulait parfaitement. Nous avons très bien réagit en nous rendons compte que quelque chose n’allait pas et nous rendant à l’hôpital immédiatement. Le personnel de l’hôpital a tout fait pour nous sauver le bébé et moi. Personne n’est coupable.

Il y a quelques semaines je parlais justement de cette responsabilité lors de ma conférence sur l’amour de soi.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Prendre la responsabilité de tout ce qui se passe dans notre vie est l’une des composantes de l’amour de soi.

Cette affirmation a beaucoup choqué une maman qui avait perdu son fils. « Comment pourrais-je avoir choisi la mort de mon fils ? » Je n’ai pas essayé de la convaincre. Je lui ai dit que c’était ma croyance du moment et qu’elle n’était pas obligée d’y adhérer.

Aujourd’hui, j’ai perdu mon fils et je crois toujours en la responsabilité. Avoir un enfant est un engagement et dans tout engagement il y a un risque de perte. Donc oui, j’ai choisi de prendre ce risque. D’un point de vue plus spirituel, je pense que mon âme ou celle de Xavier ou celle de Gabriel ou plus probablement les 3 ont choisi de nous faire traverser cette épreuve afin de pouvoir accomplir notre mission de vie.

Il n’y a pas d’injustice. Nous ne sommes pas des victimes. Ce que nous avons vécu à un sens même si nous ne le comprenons pas encore complètement.

Lors d’un deuil, il est normal de ressentir de la culpabilité. C’est une émotion, ce n’est ni bon ni mauvais mais la culpabilité entraine une perte d’estime de soi. Il me semble donc important de pouvoir s’en libérer.

Vous vivez de la culpabilité si vous ressassez des pensées comme :

  • Si j’avais consulté plus vite
  • Si je m’étais reposée plus
  • Si j’avais été plus présent pour ma femme pendant sa grossesse
  • Comment se fait-il que j’ai pas compris qu’il y avait un problème
  • Si j’avais plus parlé au bébé
  • Si j’avais moins travaillé

Comment sortir de la culpabilité ? ¹

  • Identifier les raisons qui vous font sentir coupable.
  • Ayez une vision objective de la situation en posant par exemple des questions au médecin ou à une infirmière.
  • Ne refouler pas les pensées de culpabilité. Accueillez-les comme tout autre émotion.
  • Exprimez vos pensées. Trouvez une personne (conjoint, ami, famille, professionnel) à qui vous pouvez parler de votre culpabilité.
  • Reconnaissez votre imperfection. « J’ai fait de mon mieux avec les connaissances que j’avais à ce moment là »
  • Ne vous torturez pas. Rien ne prouve que le résultat aurait été différent si vous aviez agi différemment.

Le processus du deuil

Il existe plusieurs théories sur les étapes du deuil. Personnellement, j’aime me référer à celle de la psychiatre Élisabeth Kubler-Ross. ²

  1. Le choc (la sidération) : vous venez d’apprendre la nouvelle et vous ne comprenez pas ce qui se passe.
  2. Le déni : ensuite vous allez nier la gravité de la situation. Vous vous dites : « Ce n’est pas possible ! », « ça ne me concerne pas. » ou « ce n’est pas grave ». Vous devenez inquiet et vous vous perdez dans vos pensées.
  3. Lorsque vous vous rendez compte que c’est bien réel, vous êtes en colère « C’est injuste ! Pourquoi ça tombe sur moi ? » Certaines personnes à cette étape recherchent un coupable, d’autres culpabilisent et se comportent en victimes.
  4. Commence ensuite une étape de négociation et parfois de manipulation. « Si j’accepte cette situation qu’est-ce que j’obtiens en compensation ? », « Donnez-moi encore quelques jours… ».
  5. Cette étape est suivie par une phase de dépression. « À quoi bon… » C’est le moment du repli et de tristesse. Vous êtes fatigué, vous n’avez plus envie de vous investir. « Je ne sais plus… »
  6. Après un certain temps, vous réalisez avec lucidité que le changement a lieu et vous commencez à penser aux actions que vous pourriez mettre en place et à penser aux conséquences. C’est l’étape de l’acceptation. « C’est la vie… Et maintenant que faire ? »
  7. Vous vous réorganisez et mettez en place des actions concrètes. C’est le temps du réinvestissement. « Je pourrai… », « J’envisage de… ».

Le passage de ces étapes est inconscient. Il peut être très court, quelques minutes ou très long plusieurs années pour un deuil, une perte importante.

Il n’est pas forcément linéaire et vous ne ferez peut-être pas toutes les étapes. Personnellement, les 3 premiers jours, j’ai vécu le choc et le déni. C’est en prenant dans mes bras le petit corps de mon bébé tout froid que j’ai vraiment réalisé qu’il était parti. Je vie depuis un mélange de tristesse (phase de dépression) et d’acceptation. Je n’ai pas (ou pas encore) connu les étapes de colère et de négociation.

Comprendre ces étapes va vous permettre d’accueillir plus facilement ce qui se passe en vous lorsque vous êtes confronté à un deuil ou un changement important.

reve_ange

La perte d’un enfant peut également entrainer une diminution de l’estime de soi et des problèmes dans le couple. J’aborderai ces aspects dans d’autres articles.

Qu’est-ce qui nous aide à être dans l’acceptation ?

Les croyances que vous avez peuvent être aidantes ou limitantes. Nous avons la croyance que la mort n’est qu’un passage, que l’âme est immortelle et que nous pouvons entrer en contact avec elle.

Être bien entouré et accepter l’aide offerte. Nos amis et notre famille sont très présents (malgré la distance pour la famille qui est en Belgique alors que nous habitons au Québec). Des prières, médiations, bougies, chants ont accompagné Gabriel dès sa naissance. Le personnel de l’hôpital Pierre Boucher de Longueuil a été extraordinaire ainsi que les personnes de la Maison Darche (services funéraires).

Accepter d’être vulnérable et ne jamais oublier que chacun vit son deuil à sa façon. Jamais je n’aurais cru qu’un jour on devrait m’aider à me lever du lit, à me laver… J’ai laissé Xavier s’occuper de moi. Après une césarienne d’urgence, j’ai besoin de repos et de moments de recueillement. Xavier a besoin de se sentir utile et de s’occuper l’esprit.

Exprimer notre ressenti et parler de ce qui s’est passé et du bébé au sein du couple,  à la famille, aux amis…

Rester dans la gratitude. Dès le premier jour, j’ai pris les évènements comme un cadeau au lieu de les voir de façon négative. Toute épreuve apporte des apprentissages. « Merci, mon bel ange Gabriel pour l’enseignement que tu nous donnes. Tu nous as  permis de devenir père et mère, tu as amplifié l’amour que papa et moi avions l’un pour l’autre, tu as amplifié la relation avec ta marraine et mes amies, tu as permis à des amis de différents groupes de se rencontrer, tu nous fais voir l’essentiel, revenir dans le présent pour vivre une heure à la fois, tu nous invites à sortir du contrôle pour accepter la vie avec humilité, tu nous apprends à faire la paix en nous et à rester dans l’amour, tu nous invites à oser prendre notre place, tu nous apprends le courage, tu me permets de dépasser ma peur de la douleur et de prendre conscience que je suis bien plus forte que je le pensais… »

Célébrer la vie. Nous avons fait une première cérémonie à l’hôpital (rien que nous deux et le célébrant) en présence du corps de Gabriel. Nous avons ensuite refait une cérémonie avec la famille et les amis en présence des cendres. A chaque cérémonie, nous avons fait un témoignage en remerciant Gabriel.

20160327_120707Communiquer avec l’âme et l’aider à retourner dans la lumière. Nous avons fait un autel en l’honneur de Gabriel. Nous observons un rituel amérindien pendant 49 jours qui nous permet d’être en paix et d’accompagner l’âme.

J’ai mis en pause mes activités professionnelles pour le moment ainsi que les vidéos sur la grossesse. Je reprendrai les vidéos quand je serai prête et je terminerai la série. Je pense que c’est important de communiquer à ce sujet. Merci de votre compréhension si vous m’avez envoyé des questions, des exercices ou des examens. Je suis aussi peu présente sur les réseaux sociaux. Mes stagiaires font vivre les réseaux en attendant et vous continuerez à recevoir les messages automatiques pour lesquelles vous vous êtes inscrits. Je pense reprendre mes activités à temps partiel la dernière semaine d’avril.

Si vous voulez nous envoyer vos sympathies, merci de le faire en commentaire afin de ne pas encombrer ma boite mail.

 

¹  « Les rêves envolés » par Suzy Fréchette-Pipernil, Éditions de Mortagne, 2005

² « Les derniers instants de la vie » d’Elisabeth Kubler-Ross, Editions Labor et Fides, 1996

Rendez-vous sur Hellocoton !

103 commentaires

Dany · 7 avril 2016 à 14 h 00 min

Bonjour, c’est avec tristesse que je découvre cet article. Bien qu’ayant pas vécu ce genre de situation, je suis un être humain et je peux ressentir ce que ce serait de vivre cela. Je vous souhaite le courage nécessaire pour affronter cette dure étape que la vie met sur votre chemin.
Dany Articles récents..4 signes de manque de confiance en soi

Genevieve · 7 avril 2016 à 14 h 14 min

Je vous envoie toute ma compassion et tout le courage que j’ai en moi… et vous remercie de partager malgré ces moments plus que douloureux un article qui pourra aider de nombreuses personnes à traverser de telles épreuves.

Nathalie · 7 avril 2016 à 14 h 38 min

Vendredi dernier, je me suis laissé porter par votre lumière, Cindy et Xavier, et par celle de Gabriel. Je me compte privilégié d’avoir participé à cette cérémonie pour honorer la vie de Gabriel.

Je lis et relis le beau texte que tu nous a lu, Cindy, sur les apprentissages à retirer de la vie de Gabriel. J’ose aussi croire que la vie a un sens, même si parfois, je ne le vois pas ou ne le comprends pas.

Malgré la tristesse, j’ai ressenti la puissance en vous et à l’intérieur de chacun de nous. Et surtout, la paix que vient nous porter Gabriel. Vous êtes les personnes qui m’aidez à donner un sens à ce qui ne semble pas faire de sens, alors que mon intention première était de vous accompagner de ma présence dans cette épreuve. Je suis celle qui voulait donner et finalement, je suis celle qui reçoit <3

Gabriel et vous, vous êtes le cadeau. Gratitude pour ces enseignements.

Prenez soin de vous, je vous aime xx

marie claire saint maux · 7 avril 2016 à 15 h 53 min

ta réaction me semble parfaite, bravo et courange Cindy

Sophie Gueidon · 7 avril 2016 à 16 h 51 min

Bonjour Cindy,
Curieusement, je ne reçois pas régulièrement tes mails et là, je l’ai vu s’afficher dans le coin de mon écran au moment où il entrait dans ma boîte. J’ai tout de suite été inspirée à l’ouvrir et je vois ça comme un signe pour t’apporter mon soutien. Sache donc que je suis de tout coeur avec vous. Ton article est très beau, rempli de sagesse et inspirant. Comme toi, je crois que tout a un sens. Je vous souhaite de vivre une merveilleuse relation avec votre petit ange.

Christine · 7 avril 2016 à 16 h 54 min

C’est aussi avec beaucoup de tristesse que je viens d’apprendre le départ de Gabriel. J’admire la force qui vous habite et la simplicité avec laquelle vous la partagez. Ce texte est plein de sagesse, de sens et d’espoir. Il est simplement magnifique. Je vous souhaite à tous deux beaucoup de courage. avec toute mon amitié,
Christine

Jamal · 7 avril 2016 à 16 h 55 min

Bonsoir,
Je ne pourrai vous exprimer ma tristesse pour la perte de votre bébé et ma tristesse est d’autant plus grande et plus profonde que j’ai moi même eu à faire face à ce genre de drame ma femme a subit deux fausses couches alors qu’on avait nourrit beacoup d’espoir d’avoir une petite fille vu que nous avons 2 garçons, je vous souhaite de vous rétablir le plus vite possible et sachez que votre petit Gabriel s’est transformé en ange qui veillera sur vous et qui vous attendra au paradis . Veuillez recevoir mes plus sincères condoléances et à bientôt.

Jamal, votre étudiant coaching scolaire

انا لله وانا له لراجعون

Chrystèle · 7 avril 2016 à 16 h 58 min

Venant de perdre ma maman d’une maladie chronique neuro dégénérative, en l’espace de 4 mois et demi, je peux comprendre ce sentiment de culpabilité que l’on peut ressentir mais aussi le positif que peut nous apporter de vivre une épreuve de vie.
Pour m’aider à faire ce deuil j’ai décidé d’écrire un livre sur ce vécu des derniers mois. Mais ce n’est pas facile de s’y tenir, même si je sens que je vais ainsi pouvoir rendre un dernier hommage à ma mère comme sans doute d’avoir construit un autel pour votre fils qui même s’il n’a pas vécu longtemps, il a été là … Il est important de lui accorder une place.
Après je pense que le temps est important avant de parvenir à faire son deuil comme on dit. La psy des soins palliatifs du CHU m’a dit que je devais faire un travail personnel pour « tuer » symboliquement ma mère
Mes pensées sincères.
Chrystèle

Sadok · 7 avril 2016 à 17 h 05 min

Bonjour,
Je ne trouve pas bien les mots dans cette situation …

Toutes mes condoléances à vous.

Dans notre religion musulmane on dit qu’un petit qui part tôt sera un garde du corps qui ne laissera pas ses parents allez enfer pour les emmener avec lui au paradis.
En tout cas j’espère qu’un jour vous serez avec votre petit Gabriel là haut au Paradis.

Que Dieu vous donne de la patience.

Danny KADA · 7 avril 2016 à 17 h 15 min

Toutes mes pensées d’amour et mes prières vous accompagnent tous les trois Cindy

Diouf Alioune · 7 avril 2016 à 17 h 49 min

Comment pouvez-vous être aussi éloquente et persuasive quand vous vivez des moments aussi difficiles ? Une seule explication : vous considérez ce que vous faites pour les autres comme un sacerdoce. Bon courage et amicales pensées.
Alioune.

SONYA · 7 avril 2016 à 17 h 56 min

Bonsoir Cindy et Xavier,

J’ai lu avec intérêt votre réflexion sur la mort, je vous qu’elle m’a fait chaud au cœur, car j’ai ressenti beaucoup de dignité et un profond respect pour l’âme du petit Gabriel.

Tout ce qui arrive de joyeux ou de douloureux dans notre vie a toujours un sens, c’est à nous de puiser dans notre sérénité, dans notre paix intérieure le message qui nous est destiné, en ne culpabilisant surtout pas car cela ne sert à rien.

Au contraire, c’est mieux de garder l’espoir et de veiller avec tendresse et joie sur l’âme du petit Gabriel, l’âme ne meurt jamais… Donc Gabriel restera toujours présent près de vous, car la vie est éternelle.

Recevez mes chaleureuses et douces pensées, et acceptez ce qui vous arrive en ce moment. Moi face à la perte de mes proches, je ne suis point triste, je continue à vivre en dialoguant avec eux comme s’ils étaient à mes côtés et la vie suit son cours comme l’eau qui coule.

Bon courage à vous deux, prenez soin de vous et gardez votre enthousiasme.

Je vous aime, je vous englobent dans mes prières et vous envoie de la lumière.

Lionel Loth · 7 avril 2016 à 17 h 59 min

Bonjour Cindy,

Je trouve cet article touchant et instructif… au-delà de la mort, il y est avant tout question d’amour… encore une fois.

Je vous souhaite à tous deux de traverser cette étape de vie au mieux… avec bienveillance…

Pensées chaleureuses de Belgique.

Lionel

Carele · 7 avril 2016 à 19 h 52 min

Vous avez une force et une sagesse magnifique. Qui vous êtes tous les trois, incluant Gabriel, m’ont permis une autre ouverture de conscience. Tous nos âmes sont reliés et c’est l’amour de cette connexion qui est plus grande que tout. Vous êtes des être de lumière qui resplendisser .
Prend tout le temps nécessaire pour toi Cindy.

Salma · 7 avril 2016 à 21 h 21 min

Bonjour, il y a quelques années j’ai cru que ma vie s’arrêtait quand j’ai vécu la même chose que vous. Je trouvais injuste, insensé que mon bébé sorte de mes entrailles et aille directement sous terre sans connaître les rayons de soleil, les chants des oiseaux , la chaleur de mes bras, la tendresse de mon regard penché sur lui. J’ai nourri pendant longtemps des sentiments d’incompréhension, d’impuissance, de colère. ..il m’a fallu de longues années pour accepter…aujourd’hui, maman de deux adultes et grand mère comblee de deux petits enfants, pas un jour ne se passe sans que je pense à ce petit être que j’ai offert au royaume des anges. Aujourd’hui je sais que grâce à lui j’ai appris à me centrer sur l’essentiel, que ma force réside dans l’acceptation de ma vulnérabilité et que, en dehors de l’amour, tout est éphémère.
Je vous souhaite beaucoup de courage pour traverser cette douloureuse épreuve, puissiez vous percevoir de la lumière dans votre infinie tristesse, et que l’amour dans votre couple se renforce et se resserre pour que vous alliez de l’avant vers une belle aventure de parents heureux.

Dufey · 7 avril 2016 à 22 h 51 min

Pour maintenant et pour toujours, vous êtes à vous trois, une famille.
Mes pensées et prières vont vers votre famille.

Sophie Deprez · 8 avril 2016 à 0 h 29 min

Merci pour cet inspirant partage Cindy, je vous envoie plein d’amour et de douceur

chevallier · 8 avril 2016 à 1 h 32 min

Merci pour ce partage sur cette épreuve difficile à vivre et je vous envoie de tout mon coeur plein d’Amour et de paix pour avancer dans la lumière. Je viens d traverser moi même le décès d’un frère et j’ai compris comme vous que nous sommes de passage et donc de vivre au mieux cette séparation avec un être chère. Bon courage.

christel ferrand · 8 avril 2016 à 1 h 59 min

Merci Cindy pour ce partage, merci de toujours donner …Paix à Gabriel et que l’amour qui vous unit vous aide à traverser cette épreuve. Toutes mes pensées d’amour vont vers votre famille.

cathy · 8 avril 2016 à 2 h 11 min

Toutes mes pensées et mes prières vont vers vous trois.

Rays · 8 avril 2016 à 2 h 31 min

Suis de tout coeur avec vous et votre famille.
Rays

Nicole de VILLENOISY · 8 avril 2016 à 2 h 35 min

Vous avez eu le temps de le faire baptiser, c’est une grâce. Union de prières avec vous et votre petit ange.

Nicole

Touri · 8 avril 2016 à 2 h 51 min

Bonjour Cindy,
Je suis trés touchée par votre histoire, pleine d’amour et de gratitude. Merci pour ce profond partage malgrés ce moment douleureux. Mon coeur et mes priéres sont avec vous.

Bernard Charest · 8 avril 2016 à 3 h 01 min

Je suis triste d’apprendre cette nouvelle. Je tiens a te dire que je voudrais être prêt de toi pour t’entourer de mes bras plein de tendresse et d’amour.

Corine Segers · 8 avril 2016 à 3 h 04 min

Bonjour,
Je suis de tout coeur avec vous .. J’ai connu aussi une période de deuil .. le papa de mes enfants et il m’a fallu du temps pour comprendre les étapes de ce deuil .. (surtout un décès incompréhensible) .. Il faut vraiment changer ses croyances et etre dans la gratitude .. Prenez bien soin de vous .. Je vous envoie toutes mes pensées d’amour .. et Gabriel .. c’est un ange .. Peut être que sa venue était déjà destinée à voler vers les cieux .. Je pense très fort à vous

Lili · 8 avril 2016 à 3 h 16 min

Merci pour ce magnifique article. Je suis passée par ces phases de deuil, de colère de culpabilité , d’incompréhension. J’ai eu 4 grossesse qui n’ont pas aboutie pour différentes raisons médicales. Je les ai porté 1 semaine, 1 mois et demi, 3 mois ou 2 mois. Peu importe le temps qu’ils sont resté en moi, je les ai aimé.
J’ai travaillé sur moi avec un psy, en faisant une constellation familiale. Ces deuils m’ont fait avancer et grandir mais que de larmes versées.
Avec le recul je remercie ses petites âmes car elles m’ont beaucoup apporté et je sais qu’aujourd’hui elles sont autour de moi et m’accompagnent dans ma nouvelle grossesse qui se passe bien.
Je vous envoie tout mon amour et prenez votre temps car c’est important <3

Amandine · 8 avril 2016 à 4 h 56 min

De tout coeur avec vous.

ZERKTOUNI · 8 avril 2016 à 5 h 59 min

C’est avec une grande tristesse et une grande peine que j’ai appris la nouvelle. J’espère que vous trouverez en vous, vous et votre mari, la force et le courage nécessaires pour surmonter cette épreuve. Je partage avec vous votre douleur en ce moment de deuil et je tiens à ce que vous sachiez que je suis avec vous de tout cœur.

Mohamed ZERKTOUNI de Marrakech, Maroc.

Monique PAQUELIER · 8 avril 2016 à 6 h 22 min

Je suis très touchée, Cindy. Je connais des personnes qui ont traversé une épreuve semblable et je vais leur faire suivre ton précieux témoignage.
Je t’envoie mes pensées d’amour et de gratitude.

Perel · 8 avril 2016 à 6 h 48 min

Chaleureusement merci Cindy de prendre le temps à travers l’épreuve que vous traversez avec votre compagnon de nous partagez ce texte plein d’amour et de compassion. Mes plus douces pensées vous accompagne.

chantal Guellec · 8 avril 2016 à 7 h 44 min

Merci pour ce très bel article bouleversant, et si riche de la vie dans son essence profonde.
Merci pour ce témoignage vivant de gratitude et d’amour que tu nous offres.
De tout cœur, je me joins à vous dans mes prières, pour accompagner l’âme de Gabriel dans la lumière.
Chantal

Doucet · 8 avril 2016 à 7 h 49 min

Je vous adresse tout mon soutien et toute ma compassion et je vous remercie du fond du cœur pour ce très bel article.
Vous avez trouvé de magnifiques ressources en vous et cet amour que vous nous donnez est vraiment inconditionnel, donné dans un moment où la douleur aurait pu prendre toute la place…
Gabriel vous guide et il continue de vivre à travers vous et à travers cet amour qui vous habite et que vous partagez encore et toujours. Je vous remercie de cette lumière dont vous inondez ce douloureux évènement et dont vous inondez vos lecteurs.
Prenez le temps qu’il faut et ne vous oubliez pas malgré tout. Je vous envoie tout l’amour dont je suis capable.
Catherine

GUILLEMOT-LECLERC VALÉRIE · 8 avril 2016 à 8 h 00 min

Toutes mes sympathies Cindy. Prenez soin de vous. Valérie

antra · 8 avril 2016 à 8 h 04 min

bonjour Cindy,
j’avais ressenti qu’il y avait quelque chose de mal qui vous serait arriver. quelqu’un qui donne avec amour de plein cœur et sans attendre de retour, quelqu’un qui réussit à transmettre de l’énergie positive à travers une vidéo et même à travers un écrit ne serait pas disparu sans prévenir.
je pense que dans ce genre de situation, ne jamais poser la question du pourquoi, ni de faire des réflexions genre et si jamais ça était autrement, et si jamais j’avais bien contrôlé….? ce ne serait pas arriver parce que l’on ne va rien changer et l’on ne va que compliquer la situation et souffrir plus.
que Dieu vous donne le courage à surmonter cette peine.
loubna. votre étudiante.

Nicole MARBAISE · 8 avril 2016 à 8 h 14 min

Comme il est difficile de dire quelque chose en pareille circonstance !

R.I.P. petit ange Gabriel et courage à toi, Cindy, dans cette épreuve pour laquelle tu n’es en rien responsable, crois-moi.

De tout coeur avec vous trois,

Nicole

Adeline · 8 avril 2016 à 8 h 59 min

Bonjour, J’ai vraiment le cœur contrit en apprenant cette triste nouvelle. Sachez que vous n’êtes pas les seules personnes à vivre ce moment difficile… Merci pour avoir le courage de partager avec nous cet article si important. Chacun(e ) de nous faisait ou fera une telle expérience qui peut ne pas être du même genre, mais souvent nous ressentons , les mêmes émotions ou sentiments envahissant notre être.
Soyez assurée de ma prière.
Adeline

moeijaers · 8 avril 2016 à 9 h 14 min

C’est avec tristesse que je viens de lire votre article. Je vous envoie plein d’ondes positives pour traverser cette dure épreuve.

natou · 8 avril 2016 à 9 h 25 min

Mes plus sincères sympathies à toi et ton amoureux , j’allais justement écrire que cette âme avait une mission auprès de vous deux et que derrière cette dure épreuve , se cache un cadeau , bon courage et je vous envoie des belles ondes et plein d’amour et de lumière pour vous et pour l’âme de Gabriel ♥ ♥ ♥

Claire Taf · 8 avril 2016 à 11 h 04 min

Merci pour cet article Cindy très clair et inspirant. Je vous envoies plein d’Amour, merci pour ton coeur magnifique 🙂

Nezha · 8 avril 2016 à 11 h 16 min

C’est avec une profonde tristesse que je lis cet article, je tiens à vous témoigner ma compassion et à vous adresser mes sincères émotions.
Je suis très émue par votre texte, si profond, si lumineux,  » tout à un sens » et « la mort n’est qu’un passage » sont mes croyances de bases aussi. Merci.
Mes prières et mes pensées sont avec vous et votre famille.
Je vous souhaite plus de courage et de force en ces moments difficiles .

Moizan · 8 avril 2016 à 11 h 27 min

Cindy, je suis si triste d’apprendre cette nouvelle. Je vous transmets toute ma sympathie. Courage

Anne · 8 avril 2016 à 12 h 17 min

Toutes mes sincères condoléances pour votre petit ange Gabriel !

J’aime votre manière de penser face à ce deuil . Que tout a un sens !
Je vous admire pour votre courage face à cette nouvelle !

Votre petit ange Gabriel doit être fier de ses parents qui malgré la douleur , ils sont unis , ils sont soudés plus que jamais. Que l’Amour est plus fort que tout !
Et que de là où il se trouve , que son âme puisse se reposer en Paix !

Je vous envoie ma compassion, ma solidarité à votre souffrance !

Que Dieu vous garde et veille sur vous ! Et que Gabriel repose en PAIX !

Avec toute mon amitié !

Anne

Mbaye Ka · 8 avril 2016 à 13 h 00 min

Nous sommes d’esprit et de cœur avec vous dans cette épreuve. Courage. Vous faites beaucoup de bien autour de vous que nous nous faisons le devoir de partager vos peines.

Deberg Regis · 8 avril 2016 à 14 h 43 min

Chère Cindy,
une profonde tristesse me touche à l’énoncé de votre deuil, Accepte ici l’expression de mes sincères condoléances. J’allumerais une bougie pendant les trois prochains jours et jouerais au tambour afin que la lumière puisse vous toucher et véhiculer votre enfant vers le grand rendez-vous des âmes.
Bon courage.
Bien à vous.
Régis.

Angélique · 8 avril 2016 à 16 h 40 min

Merci beaucoup pour ce que votre famille (vous tous les 3)nous offrez. Quelque soit l’âge de chacun d’entre vous (23 semaines ou plus), quelque soit votre présence matérielle ou spirituelle (vivant ou mort), vous êtes un trésor pour ce monde, ici, maintenant, avant, en ce moment et pour l’avenir, en tout temps et en tout lieu vous l’êtes… Merci à vous Cindy pour votre témoignage et votre partage de réflexions, d’épreuves, d’émotions… Merci beaucoup et que vos actions continuent à être bénies…

Beeken Anne · 8 avril 2016 à 17 h 11 min

De tout coeur avec vous…

DANAN · 9 avril 2016 à 2 h 31 min

Bonjour Cindy,

Maman d’une tribu et enseignante hyperactive, je suis vos mails de loin en loin, les trouvant toujours très intéressants !

Je vous transmets aujourd’hui des pensées positives pour accompagner cette perte terrible…
J’admire le courage qu’exprime votre article !

Je me permets de partager deux pensées :
– je suis persuadée que nous avons un rôle important si nous sommes sur cette terre (pour après, on verra plus tard…)
– je suis croyante (vous le semblez aussi) et l’on m’a dit un jour cette phrase que je trouve très juste :
Il (on peut mettre ce que l’on veut derrière ce « il », selon ses croyances) nous envoie les épreuves qu’il nous sait capables de supporter et qui nous feront grandir ; attention, Il n’a pas dit que ce serait facile, que nous n’y laisserions pas des plumes mais Lui sait que nous pouvons et que nous en sortirons grandis
Je vous souhaite tout le courage possible et de bientôt – quelle que soit cette durée – sourire à nouveau !

Sylvie Reuter · 9 avril 2016 à 6 h 03 min

Je suis très touchée par ton article Cindy. Je te remercie pour ce témoignage, ton message d’espoir et tout l’Amour qui illumine ton texte.

Il n’y a pas de mots pour ces maux et rien ne sert d’ajouter de la souffrance à la douleur. Je tiens juste à vous envoyer mes pensées de soutien. Ici aussi, une bougie brille pour Gabriel.
Sylvie

Anaïs · 9 avril 2016 à 6 h 39 min

Votre article est très touchant. Ma première réaction, après la lecture de votre courrier dans ma boite mail a été une immense déception pour vous, d’autant que je vous sens très humaine, avec un coeur immense. Ensuite j’ai lu votre article, et j’ai réalisé que je ne voyais pas les choses de la même façon que vous : je ne pensais pas à l’âme éternelle, et je sens que ça fait une différence immense, que celle-ci apporte la paix. J’ai pleuré d’émotion lors de cette lecture, moi qui ai eu la chance d’être mère au bout de 10 ans, après un « parcours du combattant », et je me considère vraiment chanceuse. Je vous souhaite de tout coeur de connaitre ce bonheur que vous méritez plus que tout. Tendres pensées

Patrick · 9 avril 2016 à 7 h 12 min

Très chère Cindy,

En ce temps de retour parmi vous (blogueurs et infopreneurs),
depuis plusieurs moi, je suis attristé par tes nouvelles…
De tout cœur avec vous deux par la pensée…
Après plusieurs choses tristes familiales, je comprends ;
je reprends aussi goût à la vie quotidienne.

Le bien que vous dissipez autour de vous,
est toujours là pour vous apportez le réconfort mérité.

Courage et à très bientôt,
Amitiés,
Patrick

Selvi · 9 avril 2016 à 12 h 46 min

Je suis profondément touchée par votre vécu et la noblesse de l’ expression dans vos sentiments, attristée et suis de tout coeur avec vous, prenez soin de vous, que Dieu vous préserve et vous 3 vous aiment, tant que les ames sont unis ,Gabriel sera avec vous♥♥♥

Evelyne · 9 avril 2016 à 14 h 48 min

Chère Cindy,

C’est avec une immense tristesse que j’apprends le deuil qui vous touche. Je prie pour vous et votre famille et suis de tout coeur avec vous dans cette épreuve. Je suis sûre que le petit Gabriel veille déjà sur ses parents et sur sa maman tout particulièrement.
Bien sincèrement.

Prudence Baudis · 9 avril 2016 à 17 h 15 min

Très chère Cindy,
je te lis avec une émotion si grande, tellement grande… que les larmes me viennent.
Un ange (Gabriel) vous a visité et, quelque soit la durée, sa présence reste Éternelle.
Je t’envoie à toi et à Xavier tout ce qui en moi vibre amour, lumière, soutien, paix, sérénité, espoir.
Je rends hommage à ta Force Spirituelle et te remercie pour ce puissant partage.
douces et affectueuses pensées ;
<3 <3 <3 de tout cœur <3 <3 <3

Cathy · 10 avril 2016 à 3 h 17 min

Bonjour Cindy, Bravo pour votre article. Je suis persuadée que cet article pourra aider bon nombre de personnes vivant cette situation difficile. Toutes mes pensées vous accompagnent. Bon courage et prenez bien soin de vous.

Cathy · 10 avril 2016 à 3 h 19 min

Bonjour Cindy, Bravo pour votre article. Je suis persuadée que cet article pourra aider bon nombre de personnes vivant cette situation difficile. Toutes mes pensées vous accompagnent. Bon courage et prenez bien soin de vous. Cathy

Vanessa · 10 avril 2016 à 5 h 49 min

Bonjour Cindy,

BRAVO pour votre sagesse et votre ouverture d’esprit dans cette épreuve qui n’en reste pas moins douloureuse. Je suis très touchée pour vous, je tenais à vous écrire un mot de soutien et vous envoyer mes pensées d’amour et de compassion; j’admire avant tout votre courage d’ enseigner alors qu’il serait logique de rester centrée sur vous et votre couple. Toutes mes pensées sont avec vous et votre mari. Et votre petit Gabriel. Puissent la paix et l’énergie continuer de vous accompagner. Toutes mes condoléances.

Françoise VAndeville · 10 avril 2016 à 10 h 16 min

Je vous souhaite beaucoup de courage et suis pleine d’admiration pour votre force d’en tirer une leçon de vie que vous partagez avec nous. Je ne sais pas ce qui se passe pour le moment. Nombreux sont autour de moi les couples qui vivent ce type de deuil. Peut être ces enfants décédés trop tôt ont-ils quelque chose à nous apprendre sur le plan personnel mais aussi sur un plan sociétal? Prenez soin de vous. Françoise

Nour Eddine ZAMMOUCHI · 11 avril 2016 à 2 h 26 min

En ces moments difficiles je tenais à vous témoigner ma profonde compassion.

Chevigne · 11 avril 2016 à 14 h 29 min

Bonjour Cindy,

La lecture de ton annonce m’a profondément troublé. Nous connaissons tous des moments difficiles et la douleur des autres fait souvent écho aux nôtres.

Je vous souhaite d’abord, à toi, à ton mari, à ta famille beaucoup de force et de courge pour relever cette terrible épreuve.

Sache néanmoins que Gabriel est bien présent à vos côtés et le restera . Il est une force toujours vive et inépuisable. Chaque jour vous en ressentirez les effets, il vous grandira sans cesse.

Prenez bien soin de vous,

Amitiés,

Francois

Damoiseau · 12 avril 2016 à 23 h 51 min

Bonjour à vous Cindy…. Je suis toujours en cours avec vous pour 3 formations…. Je sais par ou vous êtes passé je viens de vivre la même chose… Je viens de perdre ma femme au mois de Février et je sais une chose c’est qu’il important de regarder vers l’avant….. Philippe

demanet · 13 avril 2016 à 1 h 01 min

Je pense beaucoup à vous! « Les étoiles sont éc lairees pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne et y rire.J’habiterai dans l’une d’elle et quand tu regarderas le ciel, la nuit,puisque je rirai dans l’une d’elle, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles.  » St Exupéry
Colette

Janssens · 13 avril 2016 à 1 h 26 min

Merci Cindy de partager votre vécu dans un moment aussi important.
D’avoir aussi perdu un bébé à six mois de grossesse, votre partage me permet de repenser différemment cette expérience qui fut douloureuse.
Je vous envoie, ainsi qu’à votre compagnon, mes tendres pensées.
Claire

Elsa G. · 13 avril 2016 à 1 h 49 min

Bonjour,
je ne sais si vous parviendrez à lire tous ces messages et s’ils vous feront un peu de bien. Néanmoins je souhaitais vous laisser un petit mot. J’ai vécu cette situation au mois de Janvier pour mon bébé Théa. Je n’ai toujours pas repris le travail (seulement mon activité d’indépendante). J’admire votre message car je l’ai réalisé mais j’ai mis beaucoup plus de temps que vous pour le faire. Egalement professionnelle de la relation d’aide (psy et coach de vie), je ne peux que vous remercier pour cette force que vous avez eue d’écrire un message tel que celui là maintenant. C’est un beau message de courage, d’espoir, tourné vers les autres et l’aide (encore une fois) que vous essayez d’apporter à autrui. N’oubliez pas de penser à vous et votre couple. Je vous souhaite du repos, du soutien et de l’amour pour traverser cette situation.
Au plaisir de vous retrouver dans le cadre du cours de coaching scolaire (qui, je dois bien l’avouer, part au ralenti pour moi au regard de la situation qui malheureusement est aussi devenue la votre). On ne sait jamais, je vous le propose…si vous avez envie d’échanger ou de vider votre sac avec une personne extérieure à vos proches n’hésitez pas à me contacter. Bon courage à vous. Très sincèrement

Colette Houyoux · 13 avril 2016 à 3 h 34 min

Bonjour Cindy,
Oui, tout a un sens. Nous devons cependant avoir et garder la foi du charbonnier pour accepter, car le sens de certaines douleurs nous échappe hélas. Comme nous aimerions le connaitre et enfin déchirer le voile.
Je suis en pensée avec vous trois et vous envoie de la lumière.
Colette, une ex-élève

F. Pasmans · 13 avril 2016 à 3 h 45 min

Bonjour Madame Theys,

Je tiens sincèrement à vous accompagner dans cette épreuve de la vie. Je mets toutes mes pensées les plus courageuses, bienveillantes et fortes à votre service afin de vous épauler dans ce deuil.

Bien à vous, dans le plus grand des respects

Renzo · 13 avril 2016 à 3 h 57 min

Les mots sortent toujours avec quelques difficultés pour de telles situations mais les émotions, elles, toutes mes émotions sont avec vous… Merci Gabriel pour être passé sur Terre !

scherfchen stéphanie · 13 avril 2016 à 3 h 59 min

j’ai reçu cette triste nouvelle il y a quelques jours car j’étais inscrite à l’une de tes conférences en ligne et quand j’ai reçu le mail de report et surtout la raison, cela m’a fait froid dans le dos :O
ici encore je lis ton article avec beaucoup d’attention et je me dis que tu as une façon de gérer cela d’une façon plus qu’exemplaire.
je te souhaite à toi et à ton mari mes sincères condoléances et beaucoup de courage dans cette épreuve qui est loin d’être facile.

amitiés

stéphanie

Samia · 13 avril 2016 à 4 h 45 min

Bonjour Cindy,
Votre courage, votre force et votre sagesse sont exemplaires. Prenez soin de vous et que dieu apaise votre souffrance.

Toutes mes condoléances,
Samia

Elodie.F · 13 avril 2016 à 5 h 14 min

Merci pour ce texte très touchant. Tout mes meilleurs sentiments sont avec vous. Elodie.

Ayça · 13 avril 2016 à 5 h 46 min

Bonjour Cindy, toutes mes pensées et mes prières vont pour toi et ta famille, je te souhaite toute la force et le courage nécessaire durant ce processus.

Bien à toi Ayça

Blandine · 13 avril 2016 à 5 h 54 min

Bonjour,

Je suis très touchée par ce qu’il vous arrive.
Nous avons tous des réactions différentes face au deuil et je vous remercie de partager la vôtre…
Je vous envoie tout mon soutien.
Et Gabriel veille sur vous…
Blandine

Desmet Laurence · 13 avril 2016 à 7 h 10 min

Je suis sincèrement désolée pour vous. Je n’ai même pas pris le temps de me présenter depuis mon inscription à votre cours ( Fin Janvier 2016) mais là je prends du temps pour vous. Votre message d’amour et de partage est si prenant que même si je ne vous connais pas du tout, je suis tout à fait triste pour vous. De tout cœur avec vous et beaucoup de courage pour la suite.
Desmet Laurence, étudiante coach scolaire

DERWAEL · 13 avril 2016 à 7 h 16 min

Je vous envoie toutes mes pensées positives en ces moments difficiles.

Marina Dordevic · 13 avril 2016 à 7 h 30 min

C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai pris connaissance de votre message, Cindy.
Toutes mes pensées vous accompagnent, vous et votre mari, ainsi que votre petit ange de lumière Gabriel.
Merci pour ce magnifique message empreint de vraie spiritualité que vous nous offrez, et qui, j’en suis sûre, pourra aider beaucoup de personnes à mieux vivre leur deuil. Je pense aussi que chaque évènement de vie porte un sens , que nous ne saisissons pas sur le moment mais qui, souvent, se dévoile au fil de la vie à qui choisit de se tourner vers l’essentiel. Votre sagesse vous honore. Gabriel a de la chance de vous avoir pour maman.
Je suis de tout coeur avec vous.
Marina

Lebeau France · 13 avril 2016 à 7 h 53 min

Comme votre petit Gabriel doit être fier de vous…il n’est pas facile de trouver un sens à ce vide immense, mais votre petit ange vous aidera à le trouver d’une manière ou d’une autre…je vous envoie tout mon soutient et ma gratitude pour ce courageux message d’espoir. Je suis personnellement passée par toutes les étapes du deuil quand j’ai perdu ma maman foudroyée d’un cancer…il m’a fallu trois ans pour trouver un sens à son départ, et depuis chaque jour, je la remercie pour cette leçon de vie…depuis, elle est ma force, mon inspiration et ma joie de vivre. Je vous en souhaite tout autant. Prenez soin de vous.

Michèle G. · 13 avril 2016 à 12 h 51 min

Bonjour Cindy,

La tristesse se mêle à l’ admiration devant la générosité et la grandeur d’âme dont vous faites preuve en se moment de deuil.
Une chose est sûre, un ange nommé Gabriel est désormais à vos côtés et veille à tout jamais sur vous. Vous avez en vous, toute la force nécessaire pour affronter cette épreuve. Mes ondes positives s’envolent vers vous. Prenez bien soin de vous.

Michèle G.

Aurélie · 13 avril 2016 à 13 h 34 min

Bonjour Cindy,
J’ai été très émue par votre article qui je trouve est rempli de sagesse et de messages positifs et bienveillants.
Je vous rejoins sur l’importance de prendre la responsabilité de nos vies. En effet, c’est à mon sens la seule façon d’évoluer et de vivre une existence épanouissante. Décider d’être pleinement responsable de nos vies, c’est décider de prendre la responsabilité de nos difficultés mais aussi de nos réussites et de la magie de notre vie.
Toutes mes pensées sont avec vous.
Aurélie

Laurence Dubuisson · 14 avril 2016 à 3 h 54 min

Quel beau message que véhicule votre article.
Je me suis inscrite à votre cours il y a juste quelques jours ; nous ne nous connaissons donc pas mais toutes mes pensées sont avec vous.
Prenez bien soin de vous

Laurence Dubuisson, étudiante Life coach

Sandrine · 14 avril 2016 à 8 h 55 min

Cindy et Xavier,
Toutes mes pensées vous accompagnent pour traverser ses moments douloureux.
Votre message est très inspirant et aidera j’en suis certaine de nombreuses personnes…
Des plus grands malheurs nous avons des choses à apprendre….
Gabriel sera toujours à vos côtés.

Sandrine S.

nora ben ayad · 15 avril 2016 à 5 h 00 min

De tout coeur avec vous dans cette épreuve.

Maud Manderlier · 15 avril 2016 à 7 h 01 min

Bonjour,

C’est avec une grande tristesse que j’ai découvert votre mail.
Je trouve votre texte magnifique, et je sens une très grande force et beaucoup de courage en vous.
Prenez le temps dont vous avez besoin et prenez bien soin de vous.
Avec toute ma sympathie,
Maud Manderlier

Debout · 15 avril 2016 à 8 h 25 min

Quelle merveuilleuse force vous avez! Quel courage! Quelles émotions j’ai ressenties en vous lisant. Vous affrontez cette étape avec réflexion, bienveillance, spiritualité…. Votre message permettra peut-être à d’autres personnes d’affronter cette dure étape. Merci pour ce partage généreux.
Je vous envoie une immense énergie positive pour que toutes vos actions continuent à avancer.
Prenez bien soin de vous.
Sophie D

Isabelle Fernandez · 16 avril 2016 à 10 h 09 min

Merci pour ce beau et fort partage intime et si présent pour vous.

Je pense à vous trois, maintenant et garde une place speciale pour toujours dans ma memoire pour votre ange Gabriel qui rejoint les autres anges partis de mes connaissances diverses.

Marina Kovylina · 17 avril 2016 à 7 h 29 min

Bonjour, Cindy

Prenez bien soins de vous et le temps nécessaires pour traverser ce moment douleureux.
Merci pour votre partage exprimé avec tant de dignité et de sagesse qui m’a touché énormément .

Marina, votre eléve en Life coach

Desloover Véronique · 17 avril 2016 à 10 h 36 min

Bonjour,
je suis peinée de ce qui vous arrive. J’ai moi-même perdu une petite fille à 6 mois de grossesse et la peine a été si forte… mais l’année suivante, l’annonce d’une grossesse gémellaire (menée à terme, ce sont 2 grands gaillards de 22 ans maintenant!!!) a été un baume sur ma souffrance et m’a toujours donné l’impression que Dieu me bénissait doublement…
Bien avec vous,
Véronique

Jennifer · 17 avril 2016 à 10 h 38 min

Gabriel,

Moi aussi, je te remercie… En 10 heure seulement, tu as su nous faire passer à tous un message d’une importance incroyable… Tu nous a offert de parler d’amour et de courage… Tu nous a offert de regarder le beau malgré la douleur… Ce message que tes parents nous transmettent pour toi est un message magnifique qui nous aidera tous à un moment donné de notre vie…
Je te souhaite de prendre ton temps et de laisser ton âme revenir parmi nous le moment venu…

Cindy, Xavier,

Je vous remercie également… Le message est superbe, rempli de vérité et de bienveillance envers vous-mêmes, envers Gabriel et envers le Monde…
Je vous souhaite de garder cette force qui vous habite et vous souhaite également énormément de courage…
Mes pensées traversent l’océan pour vous soutenir dans les moments « sans »…

Jennifer, étudiante CFD

Alison · 18 avril 2016 à 0 h 50 min

Je vous envoie tout le courage et le réconfort possible.

sole · 18 avril 2016 à 5 h 18 min

merci pour cet magnifique article. tous mes pensées vont vers vous.

M-Sophie · 19 avril 2016 à 15 h 31 min

Chère Cindy, je voulais vous dire combien je pense à vous en ce moment. Merci de tout ce que vous donnez. Je prie pour vous et votre mari et pour votre petit Gabriel. J’ai plusieurs enfants déjà là-haut, à qui j’ai donné des prénoms, même s’ils ne sont pas « nés », je les ai porté.
Je suis donc particulièrement sensible à ce que vous nous avez confié. Merci aussi de ce partage de votre tristesse. J’espère ne pas vous blesser par ces quelques mots, parfois en voulant partager la peine d’autrui, j’ai conscience que l’on peut blesser involontairement.
La vie terrestre de Gabriel est passée en un éclair, il est maintenant comme une étoile qui vous guide de là-haut. Je suis catholique, et le message d’amour que vous partagez m’a beaucoup touchée. M-Sophie

servais · 23 avril 2016 à 2 h 33 min

Toutes mes pensées vous accompagnent.
Je suis de tout cœur avec vous…
Prenez bien soin de vous !

Véronique

Guido Scimia · 23 avril 2016 à 9 h 19 min

Bonjour Cindy et Xavier
Je ne trouve pas bien les mots dans cette situation …
Toutes mes condoléances à vous.
Bon courage à vous deux, prenez soin de vous et gardez votre enthousiasme

Dumoulin Vincent · 29 avril 2016 à 2 h 46 min

Madame, Monsieur,

De Belgique nous vous envoyons nos pensées les plus positives à vous mais également à ce petit ange qu’est devenu Gabriel.

Que ces pensées vous accompagnent et vous soutiennent dans ces moments si pénibles et difficiles.

Nous vous présentons nos sincères condoléances.

Aurore & Vincent,

DISPA Chantal · 1 mai 2016 à 11 h 56 min

Recevez mes plus douces pensées et merci pour ce puissant partage.

kamila · 2 mai 2016 à 14 h 03 min

Chère professeure, c’est avec beaucoup de tristesse que j’apprends cette nouvelle. Puisse mes pensées de soutien vous accompagner. je suis de tout cœur avec vous,

Avec tout mon soutien,

Kamila

Amina · 7 mai 2016 à 12 h 54 min

Bonjour Cindy
Désolée pour le retard,je viens tout juste de lire votre fantastique article et donc d’apprendre la triste nouvelle; je vous souhaite bon rétablissement et très grand Merci d’avoir penser à nous dans de pareils circonstances . Amina

Nadia · 13 mai 2016 à 7 h 48 min

Bonjour Cindy,
Voici que je consulte ma boite de la formation à distance et que j’apprends la triste nouvelle. Je suis profondément émue par ce qui vous arrive et admirative de la manière dont vous traversez cette épreuve. La manière dont on peut accueillir son émotion douloureuse mais en faire quelque chose et rester indulgent avec soi-même.
Tu es vraiment une personne formidable et douée de beaucoup de courage.
Bon rétablissement.

Nadia

Durand · 13 mai 2016 à 9 h 52 min

Cette nouvelle m’a beaucoup ému et attristé. je souhaite vous exprimer ma sympathie et ma compassion pour ce deuil que vous vivez avec la force qui est en vous.
Merci pour cet article qui nous renvoie à notre condition humaine. Toute ma gratitude et mes pensées affectueuses vous accompagnent sur votre chemin de vie.

André Durand Montpellier

Amandine Rozet · 17 mai 2016 à 5 h 34 min

Chère Cindy, je viens d’apprendre la triste nouvelle du décès du petit Gabriel. Je ne savais pas que tu étais enceinte. Je te remercie pour ce beau texte et pour l’Amour qui s’en dégage, Amour pour la vie et pour les Autres, Gratitude et Congruence entre ce que tu m’as appris et ce que tu vis. Je vois plus clairement aujourd’hui que tu es un Maître sur mon chemin et que tu n’y es pas apparue par hasard, enfin que tu es un Coach avec un grand C. Beaucoup de courage à ton compagnon et à toi et des pensées du Cameroun. Amandine

Gettemans · 18 mai 2016 à 7 h 40 min

Chère Cindy,

oui tout a un sens, oui les épreuves doivent nous faire grandir mais ces mots d’une grande sagesse semblent bien pauvres face à l’émotion qui nous submerge quand un événement si tragique nous touche. Je suis bouleversée par ton courage et ta force.
Merci à toi, à ton mari et à Gabriel pour ce beau témoignage d’amour,
Isabelle

    Amajod Khadija · 21 mai 2016 à 11 h 13 min

    Chère Mme Cindy:
    Je vous souhaite à toi et à ton mari beaucoup de courage et d’amour pour dépasser ce moment difficile.
    Merci infiniment pour cet article et ce partage plein de générosité et de sagesse.
    Khadija

Schumacher · 23 mai 2016 à 7 h 53 min

c’est avec une immense tristesse que j’ai pris connaissance de cet article et des mails s’y référant. je vous souhaite beaucoup de courage pour surmonter cette épreuve.
Avec tout mon soutien.
Schumacher Natacha

Stéphane Burignat · 11 juin 2016 à 17 h 43 min

Bonsoir Cindy et Xavier,

Je viens de découvrir avec grande émotion ce témoignage et je ne peux que m’associer à votre chagrin et vous communiquer par ces faibles mots tout mon soutien et vous remercier pour ce merveilleux message d’espoir.

Je sais que la Vie trouve en son temps son chemin et je prie pour vous, qu’elle fasse fleurir la plénitude dans vos coeurs et que vous trouverez l’apaisement.

Mes pensées vous accompagnent.
De tout coeur avec vous,

Stéphane.

Elie Guez · 11 décembre 2018 à 22 h 20 min

Je ne sais pas ce qui m’amène, ici. Les voies de D.ieu sont impénétrables dit-on… Tout comme la voix qui indique la voie. Tu as entendu et tu as compris.
Viktor Frankl parle aussi de responsabilité dans son ouvrage, « Découvrir un sens à sa vie ». Jusqu’à même dans sa situation dans les camps. Et comme tu l’as très bien compris cela n’a rien avoir avec la culpabilité. Notre responsabilité est dit-il la réponse (response ) que nous donnons à une situation. Vous avez su trouver réponse avec Xavier ton époux.
Si je peux me permettre et pour cela, j’en prend aussi la responsabilité. Une âme vient sur terre pour s’élever grâce à ses expériences, épreuves, et apprenti-sage. Lorsque le temps de vie est si cours c’est d’une part que l’enfant avait juste une petite chose qu’il lui manquait pour l’élévation de son âme. Et pour cela il lui faut choisir des parents assez forts pour vivre l’épreuve du départ. Et d’autre part, puisque l’expérience est courte pour l’enfant, ce sont les parents qui ont vivre l’épreuve. Cette épreuve vous a fait grandir par la « diminution de l’estime de soi ». Votre inconscient spirituel à choisi le nom de Gabriel, car ce nom vient de la racine hébraïque « gibor » qui signifie force. « Il sert mon doigt de sa toute petite main. Il a déjà tant de force » as-tu écrit… Et il t’a retransmis cette force.
J’ai également osé écrire sur le décès de ma mère. Après avoir tant écrit sur la question, face à la réalité de l’expérience, ce qui me reste, comme tu le souligne si bien c’est la vulnérabilité, et réduction du « moi ». https://coachingexistentiel.com/apprendre-a-mourir-vivant

Répondre à Stéphane Burignat Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge