L’amour est un oui sans pitié

Publié par Cindy le

Si vous préférez écouter, voici l’enregistrement du texte :


Merci à Jean-Luc de m’avoir fait découvrir ce magnifique texte de Denis Marquet.

« Le véritable amour est un oui inconditionnel à l’autre. Qu’est-ce que l’autre ? Celui qui n’est pas même : ni moi ni comme moi. L’autre m’échappe. Au-delà de moi, ne pouvant être compris dans les limites de mon savoir, il est mystère.

L’amour est un oui sans condition au mystère qu’est l’autre. Autrui n’a pas à être comme moi ni comme je veux qu’il soit : il n’a pas à correspondre à mes attentes.

La première étape pour apprendre à aimer est donc de lâcher ses attentes. Celles-ci sont fondées sur le manque. Il y a en nous, gravée au cœur de notre chair, une souffrance qui correspond à tous nos manques passés. Les attentes que nous projetons sur les autres sont des stratégies de soulagement de cette souffrance : nous voyons en l’autre l’objet qui va pouvoir nous combler. (…)

Nous avons tous de multiples carences affectives car le manque est inhérent à la condition humaine. Nos attentes, nos projections sur autrui témoignent d’un refus de cette sensation de manque. C’est ainsi que nous posons des conditions à notre accueil d’autrui : « Sois tel que mon manque soit soulagé. » Ainsi, nous conditionnons ce dernier qui, pour se sentir aimé, doit se conformer à notre projet sur lui – donc cesser d’être lui-même. Le simulacre de l’amour est une prison qui fait d’autrui l’otage de nos propres besoins, ce qu’il ne peut accepter qu’en nous enchaînant de la même manière.

Aimer vraiment, c’est d’abord libérer l’autre de nos refus d’éprouver le manque et la souffrance. Apprendre à aimer exige d’être impitoyable avec soi-même.

L’amour accompli a deux faces.

La plus connue est sa face féminine, l’accueil inconditionnel : « Qui que tu sois, quoi que tu fasses, je t’accueille, mon amour t’est donné. »

C’est bien sûr l’essence de l’amour maternel, mais la polarité féminine de l’amour accompli se rencontre également en toute femme qui aime ainsi qu’en tout homme puisque, (…), tout être humain est porteur des archétypes féminins et masculins.

Moins connue est la face masculine de l’amour accompli. A l’instar de son homologue féminine, elle consiste dans un oui inconditionnel à l’autre. Mais ce n’est pas le même oui. Non pas accueil mais désir inconditionnel de l’autre, ce n’est pas un oui de réceptivité mais d’action. Sa formule est : « Qui que tu sois, deviens-le! »

C’est l’amour-exigence, celui qui somme l’autre d’être digne de lui-même : « Cet être que tu es, ce mystère que je ne connais pas et qui t’échappe aussi à toi-même, je veux l’éprouver, je veux que tu me le donnes et que tu le donnes au monde. »

C’est l’amour du père et le fondement de la juste autorité paternelle. C’est l’amour du vrai maître, s’il en est, comme du véritable ami. Et c’est une dimension qui existe au cœur de tout authentique amour – raison pour laquelle celui-ci n’est jamais de tout repos !

Celui ou celle qui m’aime en vérité sera toujours sans pitié pour mes masques, mes tiédeurs et mes échappatoires, tout ce qui m’empêche de vivre et d’accomplir la vérité profonde de mon être.

Le désir inconditionnel sans l’accueil inconditionnel est dureté, ce n’est plus de l’amour car il n’y a pas compassion pour les faiblesses de l’autre.

Mais l’accueil inconditionnel sans l’exigence du véritable désir est un confort régressif qui étouffe la vie.

Ainsi peut-on imaginer que l’amour divin est indissolublement masculin et féminin.

S’il existe un Dieu qui nous aime, c’est avec une tendresse impitoyable. »

Pour en savoir plus sur l’auteur de ce texte.

amour

Que pensez-vous de cette vision de l’amour ?

Personnellement, je la trouve très juste. C’est de cette façon que nous envisageons l’amour dans le couple. C’est également ce que nous vous proposons dans la formation couple :

  • lâcher vos attentes vis à vis de l’autre
  • vous aimer suffisant pour vous sentir complet et ne plus avoir besoin de l’autre
  • accueillir l’autre de façon inconditionnelle quoi qu’il fasse
  • accompagner l’autre dans sa pleine puissance, l’aider à exprimer qui il est vraiment

C’est ce genre d’amour que vous voulez vivre ? Regardez notre programme La recette des couples heureux.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Catégories : Couple

4 commentaires

Carele Belanger · 29 mai 2014 à 18 h 46 min

Quel merveilleux texte! En anglais je dis toujours: « True love is to be willing to let the other go. »

Danny KADA · 29 mai 2014 à 19 h 48 min

Quel magnifique texte sur l’amour !

C’est tout à fait ma conception de l’amour, dans le don, l’acceptation et l’exigence.

Merci de nous partager ce beau texte Cindy.
Danny KADA Articles récents..Loi d’Attraction : Visualiser ou Sensoriser ?

Ophélie · 15 février 2015 à 16 h 28 min

Bonjour,
Merci du partage de ce magnifique texte de Denis Marquet que je découvre… oui s’aimer soi, et se découvrir à travers les autres… et cette intéressante perception de l’amour, j’avais jamais envisagé une relation amoureuse sous cet angle, je pense le côté féminin a été intégré, mais j’ai cette impression de n’être jamais vraiment entré dans le masculin, créer cet espace pour l’autre, pour lui permettre de pouvoir matérialiser son être. C’est vrai qu’on va un cran plus loin dans la relation, l’acceptation en elle-même ne permet pas totalement l’expression concrète.
Merci pour la réflexion 🙂
Ophélie Articles récents..Pourquoi la communauté spirituelle ne vous aidera pas à vous guérir du stress et de l’angoisse de votre existence

    Cindy · 15 février 2015 à 19 h 00 min

    Merci, Ophélie. Je pense que laisser de l’espace à l’autre, de la liberté est fondamental. Le couple, c’est comme une danse. A certains moments, on est proche. A d’autres, on est éloigné. On a la solidité pour danser chacun de façon indépendante 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge