Libérez-vous du jugement !

Publié par Cindy le

Pour libérer votre imagination et augmenter votre potentiel créatif, la première attitude a adopter est probablement le « non jugement ».

Nous jugeons constamment. Depuis l’enfance, nous sommes conditionnés à juger notre environnement, à commencer par nous même. Non seulement cela pose problème pour développer des relations harmonieuses et authentiques avec les autres, mais cela limite également notre créativité.

non jugement.

Une des première chose à faire pour développer votre potentiel créatif est donc de suspendre tout jugement.

« Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, mais les jugements qu’ils portent sur ces choses. » Epictète

Comment mettre en veille notre juge intérieur ? L’hémisphère gauche de notre cerveau adore interpréter, juger.

Notre hémisphère gauche traitent les souvenirs verbaux.

Il veut ordonner le monde, c’est l’interprète, le documentaliste. Il s’attache aux détails. Il aime les mots, la pensées linéaires, lire, organiser, calculer, la logique, les math, les sciences…

Dans l’hémisphère droit sont stockés les souvenirs visuels.

Il appréhende les situations dans leurs globalités (c’est le généraliste). Certains l’appellent l’artiste parce qu’il aime les images, les couleurs, les sentiments. Il privilégie l’intuition, l’imagination, la passion, la prise de risque, la créativité.

Dans la société occidentale, nous avons surtout appris à utiliser notre hémisphère gauche. A l’école, nous avons appris l’importance des mots, des calculs, de la logique. Nous prenons des notes de façon linéaire.

L’hémisphère gauche est destiné à ajouter la précision à ce qui a été capté globalement par l’hémisphère droit. Mais nous avons souvent du mal à saisir la globalité des choses étant donné que nous n’avons pas appris à le faire.

Je vous invite à tester l’exercice de Julia Cameron (dans son livre « Libérez votre créativité ») intitulé « les pages du matin » :

Écrivez  chaque matin 3 pages dans lesquelles vous donnez libre cours à vos pensées. Ce n’est pas un journal intime et il n’est pas nécessaire d’écrire des choses intelligentes. Il suffit d’écrire trois pages. Et si vous n’avez rien à dire, recopiez « je ne sais pas quoi écrire» jusqu’à ce que vos pages soit remplies. Personne n’est autorisé à lire vos pages.

Et vous même ne devez pas les lire avant au moins 8 semaines.

Le but est de vous libérer du jugement de votre hémisphère gauche, de vos peurs, de vos pensées négatives.

.

créativité

Et vous ? Que faites-vous pour vous libérer du jugement ?

 
Cindy


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *