Comment visualiser pour mémoriser dans l’objectif du long terme ?

Publié par Cindy le

Voici la suite de l’article de Patrick sur le thème « Comment développer votre mémoire visuelle… dans l’objectif du long terme »

 

L’art de la visualisation « mentale »

Vous comprenez bien que la mémoire visuelle se manifeste grâce à la visualisation mentale, volontairement ou par réaction inconsciente, c’est un outil fantastique pour améliorer les performances de la mémoire.

« S’il y avait une seule chose à saisir sur la stratégie mentale nécessaire à la compréhension et à la visualisation c’est bien la création d’une imagerie concrète dans sa tête (devenez votre propre metteur en scènes, sans limite). »

La visualisation est une création mentale, un art même, celui de créer et d’utiliser le pouvoir de l’imagination pour influencer notre Être et notre existence de plusieurs manières.

Les représentations mentales ont un réel pouvoir et sont très efficaces. Elles dirigent et déterminent la réalité de notre vie.

La visualisation mentale c’est donc utiliser l’imagination de votre cerveau, « une magnifique machine à voyager dans le temps« . Autant pour retourner dans le passé de nos souvenirs (conscients ou inconscients) par le biais de nos différents sens, nos sensations et nos émotions, que pour gérer le présent ou se projeter dans le futur.

 

« Même les non-visuels visualisent,
c’est une question d’entraînement, de prise de conscience,
comme quoi ! »

 Nous n’avons pas tous la même conception de la visualisation mentale, au premier abord n’étant pas forcément visuelle… mais pris comme dans les rêves, tout simplement le rappel d’images « visuelles » revient avec les souvenirs d’enfance comme le précisait Jean Piaget, dans les années 60.

En tant que préparateur mental et chercheur inconditionnel de techniques facilitatrices, je peux vous affirmer que les sportifs experts, côtoyés sur ce genre de stratégies, m’ont démontré que les ressources imaginaires de notre cerveau sont pratiquement illimitées.

 

Mise en projet

mise en projet

 

Pour vous assurez un parcours, un itinéraire assuré de succès, la première chose à faire pour passer à l’action est de vous fixer un objectif précis et planifié.

Que voulez-vous exactement, ici et maintenant ?

Apprendre à visualiser correctement ?

C’est un peu vague !

1 – Objectif

Prenez le temps d’y réfléchir et de l’inscrire noir sur blanc sur un morceau de papier, en employant le « JE » (car le je, est un jeu en lui-même). Mais pas n’importe comment ! Utilisez ce que vous enseigne Cindy dans sa formation : la technique S.M.A.R.T.E. ;  je vous propose l’exemple de l’un de mes étudiants :

  • Spécifique – J’apprends à visualiser pour mieux mémoriser un vocabulaire technique anglais et me faciliter son rappel au quotidien ;
  • Mesurable – Suite à mes exercices pratiques, je peux m’imaginer, évoquer donc visualiser mes saynètes concrètes, sur mon écran mental. Je me souviens des mots appris dans leur contexte, justes, après vérification !
  • Attrayant – Ici c’est attiser mon intérêt et maintenir ma motivation. Parce que je dois communiquer un projet professionnel, en anglais, mon futur poste en dépend ;
  • Réaliste – 10 étapes à bien comprendre moi-même, sur un sujet que je maîtrise déjà en français. Je transfère avec passion et je fais ressentir avec un maximum de sens, de l’émotion pour être reproductible facilement ;
  • Temps-planification – Une étape de 30 minutes par quinzaine, avec répétitions régulières (de 5’ maximum par étape) chaque semaine. Soit 5 mois (avec une fois par mois, une répétition en temps réel et dans le contexte) pour être opérationnel dans 6 mois, sur 1 journée de 6 heures 30 ;
  • Écologique-conséquences – Pour mes apprenants : satisfaction d’avoir compris et acquis des pratiques concrètes, prouvées en direct avec facilité. Pour moi : plaisir d’avoir pu partager, dans une langue étrangère, des outils techniques qui pourront être réinvestis sans crainte.

2 – Motivation

Le but ici est d’initier et maintenir votre motivation tout au long du projet voire plus.

  • Créer une image ou une idée claire de la finalité
    (Pensées positives, suggestions, images, émotions…) ;
  • Être signifiante pour vous
    (valeur accordée à… Intérêts, projets personnels, préoccupations…) ;
  • Tâches diversifiées – Séquences logiques –
    s’intégrant les unes aux autres ;
  • Représenter un défi – Exemple jeux vidéos –
    tâches progressives vers des niveaux supérieurs (défis) ;
  • Être authentique – Supports en rapport au quotidien ;
  • Réinvestissement des connaissances acquises ;
  • Pouvoir faire des choix – Activités, stratégies… ;
  • Engagements publics ;
  • Etc.

 

Comment apprendre à visualiser ?

« Entraînez-vous à planter le décor… »

1 – Planter le décor et ambiance

C’est choisir le lieu où vous allez vous installer pour votre entraînement à la mémoire visuelle. Vous munir de tous les accessoires dont vous auriez besoin (crayon, papier, images ou photographies etc.). C’est aussi éliminer tous les facteurs nuisibles à votre ambiance (température, luminosité, odeurs, bruits extérieurs-fenêtres, téléphone, …) ;

2 – La Respiration

C’est l’action qui permet d’apporter au cerveau, l’oxygène, une de ses principales nourritures pour fonctionner correctement.

Pour ceux qui lisent cet article… rendez-vous à la fin, des ressources complémentaires vous attendent !

3 – La Relaxation

Quel que soit votre domaine (sport, entreprise, enseignement), la relaxation physique et mentale (dite psychosomatique) est le facteur le plus important pour pouvoir ralentir vos ondes cérébrales.

Associée à la respiration « complète », c’est aussi un excellent moyen de maintenir votre attention qui, vous savez, est l’élément majeur qui favorise la mémorisation. Exploitez la technique que vous voulez et choisissez celle qui vous convient le mieux. Vous avez tous les jours l’occasion de pouvoir pratiquer, ne serait-ce que quelques minutes (salle d’attente, dans le bus, train métro…).

Avec de la pratique vous saurez très vite maîtriser un état propice  pour passer à l’étape suivante ; je vous rassure, pas besoin d’être un maître ou un yogi pour satisfaire votre souhait

4 – Création d’une imagerie concrète

Apprenez à créer une représentation claire de votre objectif, dans votre tête. Afin d’améliorer cette étape, celle de votre premier intérêt, vous avez à reconnaître et pratiquer deux scénarios possibles. Vos deux rôles connus, à jouer soit celui de metteur en scènes, l’observateur et le spectateur… Puis celui d’acteur qui ressent les choses comme dans la réalité.

Souvenez-vous enfin, votre cerveau ne fait guère de différence entre le réel et l’imaginaire. Ce qu’il recherche avant tout, c’est que ses films soient toujours complets… peu importe, pour lui, s’il n’y a pas de cohérence avec la réalité, puisque de toutes façons c’est lui qui façonne la vôtre.

Le « cinéma« , qu’il soit réel ou intérieur, fabrique des images qui elles-mêmes créent des états internes entraînant des émotions… D’où la réussite ou pas de certains films (même ceux publicitaires) sur l’impact des publics.
Mettez des émotions et du sens dans vos créations !

 

5 – Répétitions

Ce sont les répétitions régulières et votre entraînement à ces techniques qui feront de vous des spécialistes de la mémoire visuelle.

C’est la troisième stratégie que je vous présente sur mon blog, cliquez ici pour lire l’article « Stratégie-R-Répéter ».

 

Comment améliorer sa mémoire visuelle ? Pratiques, Pistes et Astuces

Ce que je vous propose ici, ce sont quelques outils pratiques, une petite compile d’exercices parmi beaucoup d’autres.

Premier exercice : effectuer une lecture d’écrémage, la recherche rapide du nombre de lettres a, par exemple ou d’autres, dans un article, ou dans un texte. Cette lecture en diagonale vise à concentrer l’attention sur des points précis voire certains mots.

Le défi serait, celui qui trouve le nombre exact de a dans ce texte, le plus rapidement possible. Vous pouvez ainsi modifier les enjeux et remplacer les lettres par des chiffres ou des mots.

Deuxième exercice : les stimulations sensorielles visuelles avec les couleurs, les formes, les grandeurs etc., comment ?

  • Ou bien, dans un lieu public, jouez donc à l’agent secret ou au détective Sherlock Holmes, vous observez les personnes et tentez de mémoriser le maximum de détails sur chacune d’elles.

 

Troisième exercice : jouer avec votre champ visuel.

  • Le zoom photographique utilisé avec un objet quelconque, un crayon par exemple, tenu devant vous bras tendu. Vous le regardez pendant quelques secondes en le détaillant sous toutes ses coutures (formes, couleurs…). Puis vous portez votre regard sur un autre objet, le plus loin possible (un panneau à l’extérieur, un arbre etc.), de nouveau vous le détaillez minutieusement.  Refaites ce jeu avec les yeux deux ou trois fois en restant concentré(e).
  • La mouche : prenez cette fois-ci un objet dans chaque main, bras tendus, devant vous puis écartez vos bras lentement en suivant les objets des yeux. Dès que vous ne voyez plus un des objets (droite ou gauche), vous stoppez pour prendre conscience de votre champ de vision. Avec les mots, les groupes de mots (2,3…) pendant une lecture…

 

Quatrième exercice : couleurs et mots désignant les couleurs.

Choisissez par exemple les sept couleurs de l’arc-en-ciel… procurez-vous des feutres ou des crayons de même couleur. Sur une feuille, écrivez une trentaine (ou plus) de mots de couleurs (par ligne de cinq). Attention ! Écrivez-les, soit avec la couleur qu’ils désignent ou avec une autre… Mélangez comme bon vous semble. Ensuite, vous aurez à disposition votre outil de travail.

Première étape : prenez la feuille et énumérez chaque mot écrit, sans vous tromper, le plus vite possible et chronométrez-vous si nécessaire pour voir vos progrès.

memoire

Seconde étape : vous refaites le même genre d’exercice mais cette fois-ci, vous nommez la couleur des mots écrits.

Cinquième exercice : le jeu de Kim

Ce jeu tire son origine du roman Kim (1901) écrit par l’auteur du « Livre de la Jungle », Rudyard Kipling… Lorgan Sahib y invite le jeune Kim à jouer au « jeu des bijoux » : il s’agit de mémoriser une poignée de bijoux éparpillés sur un plateau, puis d’en donner la liste exacte après que ceux-ci soient masqués par un voile.

Le héros du livre montre des qualités impressionnantes dans l’observation autant des objets que des êtres humains.

Faites-vous préparer une collection d’une douzaine d’objets familiers (pour commencer…), observez-les et nommez-les. Ensuite, vous cachez les objets et vous énumérez les objets vus sans en oublier. Une technique vous permet d’optimiser au moins de 200% vos propres résultats, je vous la révèle sur l’article « Méthode du chemin d’éléphant », les fameux Loci.

Autres variantes du jeu de Kim :

l’ajout d’un élément, le retrait, puis la permutation (plus difficile) ;
des collections organisées en lignes puis en désordre… ;
varier le temps imparti pour mémoriser les objets…

Ressources – Entraînement – Séance Audio

Comme promis, vous pouvez télécharger les enregistrements Mp3, des 3 premières expérimentations visuelles.

memoire facile

Pour cette étape d’entraînement, je vous ai confectionné une séance audio de dix minutes. Son objectif est de vous imprégner du processus de mise en action « Planter le décor » pour une bonne visualisation « créatrice » quel que soit l’endroit où vous trouviez.

D’ici peu, il vous suffira, où que vous soyez, de vous mettre dans un état de réception maximale pour programmer votre cerveau vers un objectif particulier, clair et réaliste.

+

Cliquez sur l’image ou ici pour télécharger vos cadeaux, maintenant !

 

Voici un de mes premiers podcasts « Introduction à l’entretien de l’élément essentiel à notre existence, donc à notre cerveau : l’oxygène ». Cliquez sur l’image !

 

 

Je vous recommande la lecture de cet article où j’explique les bases d’une respiration complète :

 

Cliquez sur l’image pour le lire

Encore plus… à la suite de cet article, un livret lié au podcast précédent vous attend aussi.

« 7 Stratégies » pour une mémorisation réfléchie

Enfin, je vous propose mon petit guide où je vous présente mes 7 stratégies de base, sous l’acronyme C.E.R.V.E.A.U., pour une mémorisation réfléchie visant le long terme.

Cliquez ici pour télécharger votre mini guide, maintenant !

 

Sur ce je vous dis à très bientôt et tout de bon pour vous,

Patrick

Blog Mémoire Facile

P.S. Bien sûr je reste à votre disposition pour toute suggestion d’article, tout renseignement complémentaire ayant un rapport avec les apprentissages et la mémoire au quotidien.

P.P.S.Pour être plus sûr de suivre mes publications voici mon fil RSS

Sources photos : Wikipedia et Fotolia – logo icones.pro

Comme annoncé ci-dessus, Patrick vous a également préparé un livret électronique reprenant le contenu complet des 6 vidéos. Si vous êtes inscrit sur ce blog, vous recevrez automatiquement ce livret par mail. Si ce n’est pas le cas, il vous suffit de laisser votre prénom et votre adresse mail dans le formulaire de la page d’accueil et vous recevrez celui-ci ainsi que de nombreux autres cadeaux.

Patrick et moi nous ferons un plaisir de répondre à vos questions. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge