Pourquoi abandonnez-vous vos cours de langues ? Comment persévérer ?

Publié par Cindy le

J’ai le plaisir de vous proposer un article invité de Jessica Coeytaux, professeur de langue et auteur. 

Avez-vous déjà payé un cours de langue sans vous y rendre ?
Avez-vous déjà culpabilisé d’avoir arrêté de le fréquenter ?

Si la réponse est oui, cet article est pour vous.

Je m’appelle Jessica. Je suis diplômée dans l’enseignement des langues et j’ai vu beaucoup d’étudiants abandonner pour une raison pas très valable, juste parce que personne ne leur avait donné les bonnes informations au départ. Des années de pratique m’ont permis de vous fournir tous les conseils suivants.

Vous êtes vous posé cette question : pourquoi j’ai laissé tomber ?

  • à cause de la difficulté ?
  • à cause de l’incompétence du professeur ?
  • à cause du manque de temps ?

Ce sont des réponses possibles… mais ce n’est pas la vérité. Ce sont des excuses, mais on ne peut pas vous en blâmer, car vous n’étiez pas au courant de comment ça allait se passer.

shutterstock_149280356

Les vraies réponses à votre abandon sont :

  • à cause d’un objectif inexistant ou trop vague
  • à cause d’un mauvais choix du cours ou de la mauvaise école
  • à cause de mauvais choix dans vos méthodes de travail ou parce que vous ne saviez pas comment faire pour vraiment apprendre et mémoriser
  • parce que peut-être que prendre un cours n’est pas quelque chose que vous aimez…

Toutes sont de bonnes raisons. Alors, pour réussir sans abandonner, il suffit d’avoir les clés en main.

Comment réussir ?

L’erreur la plus répandue est de s’inscrire à un cours de langue sans objectif et sans savoir ce qui vous attend. Certaines personnes pensent qu’en payant, la langue va entrer dans la tête plus facilement. D’autres choisissent même la langue en fonction de l’offre de l’école !

Au contraire, si vous désirez prendre un cours, vous devez savoir POURQUOI et QUEL cours choisir. C’est-à-dire, vous fixer un objectif du style « Dans un an, je veux parler espagnol et comprendre une conversation entre amis ». Le cours doit être adapté à votre niveau et convenir à votre façon d’apprendre. Si vous n’aimez pas l’école, choisissez une autre solution.

objectif

Toutes les explications et la marche à suivre sont disponibles dans « Les 7 erreurs qui vous empêchent de progresser en langue étrangère » : vous saurez tout de suite comment remédier aux problèmes exposés ci-dessus et vous connaîtrez les 6 autres erreurs à ne pas faire avant de se lancer dans l’apprentissage d’une langue.

Ce livre téléchargeable vous aidera, entre autres, à :

  • savoir pourquoi vous apprenez une langue
  • comment l’apprendre (les cours ne sont pas toujours utiles)
  • choisir votre matériel sans vous ruiner !

Une fois que vous aurez ces conseils, vous pourrez enfin apprendre une langue sans avoir peur et avec de la facilité.

La mémorisation

Dans un deuxième temps, si vous avez des difficultés pour mémoriser le vocabulaire de la langue étrangère, ne vous affolez pas, c’est normal !

Selon moi, la meilleure façon de mémoriser est celle qui consiste à utiliser les mots à apprendre dans une phrase. Cela peut être une phrase que vous écrivez, mais aussi une phrase que vous prononcez.

Cela dépend de votre objectif. Si le vôtre est d’arriver à parler la langue, privilégiez la phrase à prononcer.

Prenons un exemple. Si je suis débutante en anglais et que je veux apprendre le mot « sugar » (sucre), je peux former une phrase du type « I put sugar in my coffee every morning » (Je mets du sucre dans mon café tous les matins). Cela m’oblige à chercher un verbe qui corresponde, ainsi que des prépositions.

Le fait de former une phrase, mais si elle n’est pas totalement correcte, c’est la condition pour savoir vraiment utiliser la langue !

Il existe d’autres méthodes, des astuces pour se mettre le vocabulaire dans la tête et les 9 autres que je considère comme les plus importantes sont répertoriées dans « 10 stratégies pour mémoriser le vocabulaire ».

En bonus, ce livre vous invitera à vous faire une idée de votre propre façon de mémoriser et vous aidera à choisir la solution la plus adaptée pour vous.

Rappelez-vous que si vous ne connaissez pas les mots d’une langue étrangère, vous ne pourrez jamais l’utiliser… La grammaire ne sert à rien si vous n’avez pas le lexique.

shutterstock_142539865

L’entrainement

Pour finir, il ne faut pas oublier la pratique ! Parler, écrire… font peut-être partie de l’objectif que vous vous êtes fixé. Alors il faut se lancer.

Si vous manquez d’idées ou que vous vous demandez COMMENT s’entrainer, alors lisez la dernière partie des « Secrets des Polyglottes » : « 50 idées d’entrainement en langue étrangère dans la vie quotidienne ».

Le principe de ces idées est de rester dans un domaine de la vie quotidienne que vous aimez. Par exemple si vous aimez le fitness, vous choisirez l’idée n°8 :

Faire son fitness dans une autre langue : vous tapez en langue étrangère dans la recherche Youtube (ou sous l’onglet vidéos dans le moteur de recherche de votre choix) les mots correspondant à la partie du corps que vous voulez entraîner ou le style de fitness et vous suivez les instructions de la vidéo. Apprendre une langue tout en se musclant. Qui dit mieux?

 L’important est de « vivre » dans une bulle de langue étrangère, surtout si vous ne vivez pas dans le pays où on la parle. Ce deuxième extrait vous donne un exemple de comment changer votre environnement pour faciliter l’intégration de la langue que vous apprenez :

Idée n°9 : Configurer vos appareils et vos réseaux sociaux dans la langue étrangère.

Faites comme si vous viviez dans un monde où l’on ne parle pas votre langue maternelle. Faites en sorte que vos ordinateur, consoles de jeux, smartphones et tablettes ne la parlent pas non plus ! Vous serez forcé de faire avec. C’est la même chose pour les programmes et les réseaux sociaux Internet que vous utilisez. Changez-en la langue également.

Pour d’autres conseils sur l’apprentissage des langues, visitez le site Apprendreviteunelangue.

Bonne lecture !

Jessica.

 

Vous pourriez également être intéressé par les articles suivants :

Catégories : Apprendre les langues

14 commentaires

Xolali (Holali) · 18 février 2015 à 7 h 07 min

Bonjour Jessica,

Merci pour ce partage. C’est un très bon article que vous avez écrit.

Je suis tout à fait d’accord avec vous sur ce sujet. J’ai moi même fait le forcing pour apprendre l’allemand mais en vain car sans but.
Ayant quelques facilités à apprendre les langues, je me suis mis à l’espagnol que j’ai pu parler au bout de 3 mois (niveau intermédiaire pas courant, je précise).

Je donne cet exemple car pour l’espagnol, j’avais un réel but et une vraie envie d’apprentissage, ce qui n’était pas le cas de l’allemand.

La persévérance reste aussi l’arme absolue dans ce type d’apprentissage car même si on a parfois l’impression de stagner, on progresse continuellement.

PS : +! pour l’idée nº9 que j’utilise régulièrement ! 🙂

À bientôt !

Xolali
Xolali (Holali) Articles récents…Comment arrêter la procrastination ?My Profile

    Jessica · 21 mars 2015 à 17 h 20 min

    Bonjour Xolali,

    Bravo pour l’espagnol. Quel était votre but, si je peux me permettre ?
    Apprenez-vous d’autres langues en ce moment ?

    Jessica

Carele Belanger · 19 février 2015 à 20 h 50 min

Excellent. Dans tout ce que l’on fait, établir un plan avec des objectifs précis et atteignables, est toujours important à faire. Merci.

Helenka · 19 février 2015 à 22 h 34 min

Bonjour Jessica,
Merci pour ces conseils très pratiques d,apprentissage et entrainement.

Frédéric · 20 février 2015 à 4 h 55 min

bien hâte d’écouter les sept vidéos…

merci de partager… 😉

    Cindy · 20 février 2015 à 6 h 07 min

    Bienvenu 🙂

    Jessica · 21 mars 2015 à 17 h 23 min

    Bonjour Frédéric,

    Les 7 vidéos de la pop-up ne sont pas corrélées à cet article, mais à Nomadity. Cependant, il est vrai que je pourrais tourner des vidéos au sujet des 7 erreurs. C’est une bonne idée, merci. 😀

Prudence BAUDIS · 20 février 2015 à 13 h 40 min

Excellent partage avec des informations pertinentes. J’apprécie beaucoup la partie sur la mémorisation. On se rend compte en effet que la définition de l’objectif est nécessaire. Comme pour tout d’ailleurs ! Magnifique, merci
Prudence BAUDIS Articles récents…Comment optimiser votre efficacité relationnelle une bonne fois pour toute ?My Profile

    Jessica · 21 mars 2015 à 17 h 23 min

    Il n’y a pas de quoi, j’espère que cela vous est utile.

Judith · 9 mars 2015 à 18 h 13 min

Bonjour Jessica,

C’est effectivement un bon article que vous avez écrit.
Depuis 8 ans, j’aide des francophones à apprendre le néerlandais, et ce n’est pas toujours facile.
Vos conseils sur l’entrainement de la langue dans la vie quotidienne et sur la mémorisation sont excellentes!
Je dis souvent à nos élèves qu’ils doivent se réaliser que l’apprentissage ne s’arrête pas à la fin de leur cours de néerlandais. L’apprentissage efficace, c’est une attitude.

    Jessica · 21 mars 2015 à 17 h 24 min

    Bonjour Judith,
    Exactement, j’essaie tous les jours d’expliquer à mes étudiants de ne pas parler anglais dans la vie quotidienne s’ils veulent apprendre le français (ils vivent en Romandie)… mais on ne peut pas changer d’attitude à la place des autres, malheureusement…
    Je suis contente que mes conseils vous aient plu.
    Jessica Articles récents…Telle langue en tant de leçons: des livres efficaces ?My Profile

Joffrey · 15 mai 2016 à 10 h 25 min

Je suis également un professeur de langue. Je donne des cours de néerlandais à Bruxelles. C’est effectivement très difficile de convaincre mes étudiant de pratiquer la langue dans la vie quotidienne. Il y a différentes méthodes à utiliser, mais si la motivation manque …
Joffrey Articles récents…Un nouveau site web. Bienvenue !My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge