Caractéristiques et besoins scolaires des enfants aux dons « intellectuels » particuliers

Publié par Violaine Baix le

« Tous les enfants présentent des dons divers »

 « C’est comme si à la piscine tu mettais un bon nageur dans un groupe où les enfants ont peur de l’eau… Au début, cela ne te gêne pas trop parce que tu penses qu’ils vont faire des progrès et puis, comme tu aimes l’eau, tu es content car tu peux y plonger. Ensuite, le professeur te force à mettre des flotteurs autour du ventre puis des brassards et lorsque tu veux nager, tu n’as pas le droit d’aller où tu n’as pas pied. Quand tu veux faire du sous l’eau ou plonger et bien c’est interdit car tu es obligé de garder les flotteurs comme les autres… alors, tu ressors de l’eau, tu te mets sur un banc et tu attends que ce soit l’heure du vestiaire… » Témoignage d’un élève de 9 ans à Haut Potentiel.

Tous les enfants présentent des dons divers…Chez les enfants à Haut Potentiel, plusieurs dons sont présents. Ils sont la conséquence de leur potentiel, de leur capacité à intégrer rapidement des notions complexes et variées. Alors que les dons artistiques, sportifs ou musicaux sont généralement bien perçus par l’entourage de ceux qui les manifestent, le don intellectuel semble souvent plus « dérangeant » car mal interprété. Dès lors, celui qui réussit toujours bien et qui sait toujours tout plus vite que les autres sera généralement « jugé intelligent ».

image élève

Précisons qui sont ces enfants aux dons « particuliers » et tentons d’aménager les pédagogies pour mieux les aider dans leurs apprentissages.

« Être surdoué ne signifie pas être plus intelligent que les autres, mais fonctionner avec un mode de pensée, une structure de raisonnement différents. L’intelligence de l’enfant surdoué est atypique. C’est cette particularité qui rend souvent difficile son adaptation scolaire, mais aussi son adaptation sociale. C’est aussi grandir avec une hypersensibilité, une affectivité envahissante, qui marquent la personnalité. » Jeanne Siaud-Facchin, « L’Enfant surdoué, l’aider à grandir, l’aider à réussir »

En France, la notion d’E.I.P, Enfant Intellectuellement Précoce est utilisée pour parler des enfants surdoués. En Belgique, on parle plutôt de H.P, enfant à Haut Potentiel.

L’auteure Jeanne Siaud-Facchin préfère appeler les enfants surdoués, les « zèbres ». Le zèbre, cet animal différent, cet équidé qui est le seul que l’homme ne peut apprivoiser, qui se distingue nettement des autres dans la savane tout en utilisant ses rayures pour se dissimuler, qui a besoin des autres pour vivre et prend un soin très important de ses petits, qui est tellement différent tout en étant pareil. Et puis, comme nos empreintes digitales, les rayures des zèbres sont uniques et leur permettre de se reconnaître entre eux. Chaque zèbre est différent.

image zebre

Ces enfants « zèbres » ou encore HP montrent des hyperstimulabilités importantes. Celles-ci sont des réactions extrêmes et constantes en réponse à des stimuli internes et externes pouvant s’exprimer à travers 5 formes. L’augmentation de l’intensité, de la durée et de la fréquence sont des facteurs d’un développement du potentiel supérieur à la moyenne.

  • Hyperstimulabilité intellectuelle: se manifeste chez les enfants à Haut Potentiel par un besoin de comprendre, de savoir, de donner du sens.
  • Hyperstimulabilité émotionnelle: l’amygdale est une glande qui a pour fonction de décoder les émotions. Chez les enfants à Haut Potentiel, cette glande est en hyperactivité. Cela les rend très émotifs…tout est trop ! Ces enfants ne raisonnent pas avec leur intelligence mais avec leur cœur, ils sont très empathiques.
  • Hyperstimulabilité imaginative: les enfants à Haut Potentiel ont un sens de l’humour assez développé et souvent mal compris. Ils sont très créatifs et amènent souvent de nombreuses idées novatrices.
  • Hyperstimulabilité psychomotrice: l’activité cérébrale est permanente et certains enfants à Haut Potentiel sont hyper dynamiques. Ils reçoivent, parfois, de manière erronée, un diagnostic d’hyperactifs.
  • Hyperstimulabilité sensorielle: les enfants HP possèdent une grande acuité des 5 sens que l’on appelle « hyperesthésie ». Leur champ de vision est beaucoup plus large. Ils peuvent écouter plusieurs conversations à la fois et ils sont familiers avec le toucher.

Pour compléter ces caractéristiques, Jeanne Siaud-Facchin fait la distinction entre la pensée linéaire, valorisée à l’école et la pensée en arborescence prédominante chez les enfants HP.

« Les enfants HP ont un grand nombre de pensées qui leur viennent en même temps. Ne pouvant pas prendre un chemin linéaire, elles s’organisent en « arbre ». Cette pensée en arborescence est difficile à canaliser.»

image mind mapping

Selon l’auteure, les caractéristiques particulières des enfants HP amènent plusieurs conséquences sur les apprentissages. Il est important de les identifier afin de pouvoir proposer des pistes, des actions, des outils à ces enfants pour aborder au mieux leurs apprentissages.

  • La notion d’apprentissage n’a aucun sens pour les enfants HP: ils comprennent la notion mais ne l’apprennent pas. Ces enfants n’ont pas conscience de la manière dont ils sont arrivés au résultat.
  • Les savoirs sont reconstruits au moment des évaluations: les enfants HP utilisent leur propre méthode mais pour réaliser l’évaluation, ils sont obligés de retrouver la méthode scolaire.
  • Les processus métacognitifs ne fonctionnent pas: « Nous savons comment nous connaissons ce que nous connaissons »…Les enfants HP n’ont pas cette capacité.
  • Le sens de l’apprentissage n’est pas immédiat: les enfants HP ne comprennent pas pourquoi on leur demande d’apprendre. Ils ont besoin de sens !
  • L’implicite dans l’apprentissage : les enfants HP ont des difficultés à décoder l’implicite, ils s’attachent au sens littéral des mots.

La pédagogie enseignée à « ces zèbres » uniques doit être adaptée car :

« Un enfant HP est comme tout le monde, …mais plus ! 

  • Plus rapide parce qu’il capte plus vite mais plus lent parfois parce qu’il est perfectionniste,
  • Plus agité parce que plus d’énergie, mais aussi plus calme, quand il fixe son attention sur un sujet qui l’intéresse,
  • Plus sensible, plus affectueux, mais aussi parfois plus froid, indifférent quand il veut se protéger,
  • Plus généreux, mais aussi plus économe,
  • Plus indulgent, mais aussi plus exigeant,… » (www.douance.be)

Aménager les pratiques pédagogiques afin de permettre à un enfant HP de trouver sa place et de progresser en gardant sa motivation et son énergie à apprendre bénéficie aussi très souvent à tous les élèves de la classe.

Le point commun de ces démarches est de soutenir une pédagogie différenciée, dans laquelle chaque élève pourra trouver sa place en fonction de ce qu’il est.

Voici quelques pédagogies à privilégier en classe :

Pédagogie du projet: Dans la pédagogie du projet, l’enfant est associé à l’élaboration de ses savoirs. Son moyen d’action est le programme d’activités : fondé sur les besoins et les intérêts des élèves ainsi que sur les ressources de l’environnement. Il débouche sur une réalisation concrète.

Trois éléments sont essentiels :

  • une production observable ;
  • une élaboration collective de cette production, depuis sa conception jusqu’à sa réalisation et son évaluation ;
  • le caractère d’utilité de cette production pour ceux qui l’ont voulue.

Pédagogie de la coopération : La pédagogie de la coopération place les élèves dans des situations de travail de groupe coopératif, c’est-à-dire dans lequel chaque membre du groupe contribue à la tâche et doit coopérer avec les autres. L’enfant développe ses habiletés sociales, puisqu’il doit respecter les idées des autres et être en mesure de présenter les siennes. L’élève devient plus autonome dans son apprentissage. Cette pédagogie permet une confrontation des points de vue et des stratégies d’apprentissage qui élargissent l’esprit et le champ de compétences de l’élève. Il peut être un moyen intéressant pour intégrer certains enfants HP qui éprouvent des difficultés dans le groupe classe.

Le tutorat entre élèves: Le tutorat est une démarche d’apprentissage basée sur une relation d’aide individuelle. Dans cette démarche, un élève « tuteur » prend sous sa responsabilité un élève plus jeune ou en difficulté, pour : l’aider à organiser son travail,  répondre à ses questions, lui réexpliquer ce qu’il n’a pas compris, lui faire réciter ses leçons ou faire des exercices. Pour l’élève « tuteur », le tutorat est formateur et permet de transmettre ses savoirs et  ses savoir-faire tout en les approfondissant et en les consolidant. Pour les enfants HP, cette mesure a le double avantage d’aider à l’intégration sociale et, dans un autre registre, d’obliger les jeunes à marquer un temps d’arrêt sur leurs pensées et d’expliciter leurs processus lors de la réalisation d’une tâche.

La différenciation vers le haut: A l’école, la plupart des élèves d’une classe expérimentent les défis et la difficulté de l’apprentissage et ce qu’il contient d’efforts, d’erreurs, de nécessité de répétitions, d’ennui parfois, etc. Bien souvent, les enfants HP ne feront pas ces expériences et seront empêchés d’apprendre à apprendre si le programme n’est pas enrichi. Une différenciation vers le haut est donc très importante pour les enfants HP, mais également pour les élèves forts.

Le lien suivant vous propose aussi quelques pistes d’aide pour les enfants HP : Mon est enfant est précoce, différent : comment l’aider ?

 

Références

Formation « L’enfant surdoué : l’aider à grandir, l’aider à réussir »  de Jeanne Siaud-Facchin

Site  « Enfants précoces, enfants surdoués, enfants à haut potentiel ».

« Enseigner aux élèves à hauts potentiels », brochure de la Fédération Wallonie Bruxelles, 2013.

 

Article Violaine Baix

Vous pourriez également être intéressé par les articles :

Pour aller plus loin :

Des livres pour en savoir plus :
Formations

La formation « L’enfant surdoué »

image enfant surdoué

Vous voulez vous former au Mind Mapping ? C’est par ici.  Pour plus d’outils pour dépasser les troubles d’apprentissage, devenez membre apprendre à apprendre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enregistrer


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge