Sketchnote : une prise de notes sans prise de tête

Publié par Sarah Racquet le

Êtes-vous à l’aise lorsqu’il s’agit de prendre des notes ou est-ce un exercice que vous redoutez ? Recherchez-vous une méthode qui vous convienne davantage ? Avez-vous envie de varier votre prise de notes suivant les matières enseignées ?

Lors d’un cours, une réunion ou une conférence, prendre des notes peut s’avérer un exercice complexe. Il s’agit d’écouter et écrire simultanément tout en capturant les informations importantes.

Pour être efficace, il est préférable de choisir l’outil (support papier, support numérique,…) ainsi que la méthode de prise de notes (linéaire ou non) qui vous conviennent le mieux.

prendre note

Dans cet article, je vous propose de découvrir une méthode de prise de notes dynamique, ludique et accessible à tous : le sketchnote.

Qu’est-ce que le sketchnote ?

Le sketchnote permet d’exprimer des idées visuellement grâce à un ensemble de mots, dessins et formes tout en alliant créativité et logique.

Véritable carte visuelle des idées, le sketchnote stimule le corps et l’esprit en combinant écoute, vision et réflexion.

Réveillez l’enfant qui sommeille en vous

Nul besoin d’être doué pour le dessin, munissez-vous simplement d’un carnet et d’un stylo. L’objectif est d’exprimer des idées sans vous soucier de la qualité artistique de votre création.

Dessinez tout ce que vous voulez grâce à cinq éléments de base :

les 5 éléments de base

Procédez en 3 phases continues : écouter – synthétiser – visualiser

  1. Ecoutez activement: concentrez-vous sur les paroles de l’orateur et évitez les sources de distraction.
  2. Adoptez une vision d’ensemble et capturez les idées essentielles.
  3. Réfléchissez à leur signification et transformez-les en une carte visuelle structurée à l’aide de phrases ou de mots-clés, dessins, listes à puces, flèches, symboles, …

Et surtout, lâchez prise ! Faites-vous confiance et dites-vous que vous pourrez toujours adapter votre travail par la suite.

« Les idées complexes sont souvent plus simples à exprimer sous forme de dessin. »

Comment structurer votre sketchnote ?

Il s’agit d’organiser les informations suivant leur importance grâce à un titre, des sous-titres, une numérotation, une liste à puces, l’accentuation de certains mots en gras et/ou en majuscules, …

Voici un exemple sur le thème du brainstorming.

Les avantages du sketchnote

Cette technique de prise de notes permet de :

  • se concentrer sur l’instant présent car vous êtes actif: vous écoutez, analysez et dessinez ;
  • synthétiser et structurer l’information selon vos besoins: vous choisissez votre style de dessin et d’écriture, votre façon d’exprimer des idées ;
  • analyser et mieux comprendre l’information ;
  • faire des associations entre les informations ;
  • mémoriser efficacement car elle sollicite les 2 hémisphères de votre cerveau.

« Saisissez chaque occasion pour vous améliorer. »

Six astuces lorsque vous débutez

  1. Entraînez-vous : dessinez des mots et des phrases pour le plaisir.
  2. Commencez par de petits dessins très simples en utilisant les cinq éléments de base.
  3. Progressez pas à pas: réservez un petit espace sur votre feuille pour essayer le sketchnote durant votre prise de notes habituelle.
  4. Réalisez un sketchnote unicolore dans un premier temps, vous y ajouterez des couleurs lors de la phase de relecture.
  5. Relisez votre sketchnote en fin de journée afin de le compléter et d’y mettre des couleurs pour accentuer certaines parties.
  6. N’hésitez-pas à le comparer à la prise de notes de vos amis ou collègues surtout au début de votre pratique.

Au plus vous pratiquerez, au plus vous améliorerez votre capacité à écouter, à capturer les idées, à les structurer sous forme de sketchnotes. C’est en explorant que vous trouverez votre propre voie et développerez votre propre style et votre langage visuel.

Tentez l’expérience et surtout amusez-vous !

Article Sarah Racquet

Vous pourriez également être intéressé par :

Des livres pour en savoir plus :

Enregistrer


4 commentaires

Céline de la-musique-et-vous.com · 9 février 2017 à 11 h 40 min

Si seulement on nous avait appris tout ça à l’école !
Merci

    Cindy · 9 février 2017 à 16 h 11 min

    Oui, Céline 😉

    Il est encore temps de l’apprendre. On prend des notes toute notre vie. Et je suis d’accord, c’est important de le transmettre aux jeunes qui sont encore à l’école.

Christelle Goguet · 12 février 2017 à 22 h 02 min

Bonjour Sarah,
Merci pour cet article
Cette méthode ainsi que l’ensemble des méthodes graphiques sont vraiment très efficaces. J’ai été moi-même formée au scribing pour faire de la facilitation et cela laisse un schéma très claire à tous les participants. Il me semble que la partie la plus difficile (dès qu’on a acquis les dessins de bases et la méthodologie) est d’arriver à enchaîner calmement les 3 actions : écouter, synthétiser et visualiser. Cela demande un peu de pratique mais comme mentionné dans l’article la progression se fait pas à pas.
Mettre en avant ce type de méthodes est vraiment fondamental, ce sont des méthodes actives (puisque l’information est transformée) qui permettent d’apprendre plus efficacement. C’est en plus le langage de notre cerveau. Je pense, l’utiliser avec mes enfants car cela peut amener du ludique dans des révisions un peu ennuyeuses parfois.
Merci encore pour ce partage.
Christelle

    Sarah · 13 février 2017 à 12 h 23 min

    Bonjour Christelle,
    En effet, cette méthode gagne à être (re)connue et on en parle d’ailleurs de plus en plus. C’est vrai qu’elle demande de l’entrainement lorsqu’on a toujours pratiqué la prise de notes « traditionnelle » mais très vite on se rend compte qu’elle facilite grandement l’apprentissage. La faire découvrir aux (jeunes) enfants est idéal. Je pense que le côté ludique du sketchnote associé à la faculté de lâcher-prise des enfants promettent de beaux résultats.
    A bientôt,
    Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge