Archives de catégorie : Apprendre les langues

6 astuces pour apprendre une langue étrangère sans souffrir

Article proposé par Indira Gimeno, Assistante Marketing du portail Linguago, le portail qui permet aux étudiants en langues de choisir le cours idéal, à l’école de langues appropriée dans de nombreuses destinations.

L’apprentissage d’une langue étrangère est souvent un parcours solitaire, le risque de démotivation est donc important et cela peut mener à l’abandon. Dans un premier temps, l’approche de la langue peut se faire de façon individuelle. Les apprenants autonomes peuvent réussir à s’instruire chez eux. Choisissez des sujets qui vous intéressent et commencez par apprendre le vocabulaire pratique dans son contexte.

Donnez la priorité au vocabulaire que vous utiliserez le plus souvent. Une fois acquise la base du vocabulaire, on peut se concentrer sur des thèmes spécifiques, par exemple, si l’on veut apprendre une langue pour avoir plus d’opportunités dans le monde des affaires, il vaut mieux se focaliser sur le vocabulaire relatif au travail.

Voici quelques astuces pour un apprentissage efficace des langues étrangères:

Fiches de révision

On est obligé de mémoriser du vocabulaire pour commencer à apprendre une langue, et cela peut être pénible. Faire des fiches de révision permet de mémoriser de façon plus agréable. Vous pouvez réaliser un système de fiches de vocabulaire et les ranger par thèmes, mettre de la couleur et ajouter des photos afin de favoriser sa mémorisation.

En réalisant ses propres fiches, on apprendra en même temps lorsqu’on sélectionne les informations importantes, on écrit les questions/réponses, on fait le choix des photos…

Cherchez la signification des mots que vous ne connaissez pas, utilisez les traducteurs en ligne pour gagner du temps. Les fiches sont pratiques et facilement transportables. C’est une façon parfaite et pratique de mémoriser un grand nombre d’informations et réaliser une auto évaluation des connaissances.

Exercice d’apprentissage avec des cartes de mémoire

Utilisez des cartes pour écrire le vocabulaire que vous souhaitez apprendre. Vous pouvez le faire sous forme de question réponse. Écrivez la question sur la fiche et sa réponse au verso. L’exercice d’apprentissage consiste à tirer les questions une à une et à les redistribuer selon la façon dont l’apprenant les connaît. Pour cela on peut utiliser des petites boîtes ou compartiments. On prend une carte dans le premier compartiment, et l’on essaye de trouver la réponse. Si on connaît la réponse, la carte est placée dans le compartiment suivant, sinon elle revient dans le premier compartiment. De cette façon on connaîtra quel vocabulaire on a plus de difficulté à mémoriser et on pourra le travailler.

La méthode des Loci

Une autre méthode pour mémoriser du vocabulaire c’est la méthode des Loci. Cette méthode consiste à associer une idée à un lieu qui vous est familier et vous visualisez mentalement. Par exemple, on visualise un parcours dans notre appartement et on associe chaque mot que l’on veut apprendre à un élément de notre voyage mental: d’abord la porte d’entrée, puis le couloir, passant par la cuisine, la salle de bain et enfin notre chambre.

Si par exemple vous voulez apprendre le nom des fruits en anglais, vous devez imaginer une histoire du type: « Je finis ma pomme (=apple) lorsque je rentre chez moi, alors je sors de mon cartable une poire (=pear) lorsque je marche dans le couloir, mais en passant par la cuisine je me rends compte que je préfère plutôt une banane (=banana), je passe par la salle de bain où je vois la pêche (=peach) que j’avais oublié de manger ce matin, alors je décide de l’amener dans ma chambre où j’ai des dizaines de fraises (=strawberry) et je ne sais même pas pourquoi. »

L’avantage de cette méthode c’est qu’elle est facile à mémoriser puisqu’elle se base sur des éléments qui vous sont personnels. Il va falloir trouver des idées qui vous sont évidentes et intuitives. Plus vos idées seront absurdes, plus il sera facile à retenir.

Bien dormir

Le sommeil est important pour la mémorisation. Des études confirment le rôle positif du sommeil pour la mémoire. Un individu retient mieux ce qu’il a appris avant de dormir. Bien dormir permet à notre cerveau de mieux gérer les informations récemment acquises. Le cerveau traite et structure l’information pendant la nuit. Il est donc conseiller de repasser son vocabulaire avant une période de sommeil.

 

Préparez vos séances de conversation

Un des moyens les plus sûrs pour progresser est de discuter régulièrement avec des locuteurs de la langue que vous apprenez. Être capable de tenir une conversation est un récompense incroyable. Il est conseillé de rencontrer des personnes avec qui vous exercer. Passez du temps avec quelqu’un qui parle couramment la langue, trouvez un partenaire pour vous encourager et motiver l’un à l’autre.

Lorsqu’on est en train d’apprendre une langue on peut trouver plusieurs obstacles. C’est pour cela qu’il vaut mieux préparer la séance à l’avance. Si un sujet vous intéresse, cherchez le vocabulaire que vous pourrez utiliser. Lors de la séance, prenez des notes, notez les corrections données par votre partenaire, vous pouvez aussi profiter pour demander vos doutes quant à l’orthographe. En fin de séance, faites un bilan de ce dont vous avez parlé, de cette façon vous mémoriserez mieux ce que vous aurez appris lors de la séance.

Séjour linguistique

La méthode par excellence pour apprendre une langue étrangère très rapidement. Rien de mieux que de voyager là où la langue est parlée. En effet, l’obligation de parler constamment la langue vous permettra de progresser efficacement. Vous aurez des cours de langues tous les jours et vous pourrez profiter des activités que votre école organise. Immergez-vous dans la culture locale et découvrez un autre mode de vie. Rencontrez des gens et amusez-vous en même temps que vous pratiquez la langue. Jetez un coup d’œil aux nombreuses destinations et cours de langues que Linguago offre pour étudier l’anglais, italien, allemand ou espagnol et vivez une expérience unique.

Article Indira Gimeno

Vous pourriez également être intéressé par les articles :

 

Enregistrer

Comment enrichir mon vocabulaire français ?

« Merci de m’avoir répondu rapidement. J’ai une question par rapport au vocabulaire; quel conseil me donnes-tu pour enrichir mon vocabulaire français ? Est-ce qu’il vaut mieux apprendre les mots en utilisant le Mind Mapping ? Exemple en faisant une carte avec le mot « Abdiquer » et d’ajouter une branche avec le mot « abandonner » et une branche « renoncer » et d’essayer de mettre une image sur chaque branche pour visuel. En ce moment j’utilise une application avec des favoris, quand je ne comprends pas un mot, je l’ajoute aux favoris et j’essaie de revoir plusieurs fois mes favoris pour ne pas oublier les mots. Que dois-je utiliser ? L’application avec les favoris ou bien la méthode du mind mapping qui est peut long à organiser mais au moins je peux ajouter des images pour visuel le mot ? Je ne sais pas encore réellement quelle méthode utiliser. »

Vous pourriez également être intéressé par les articles :

livre

« Merci beaucoup d’avoir mis cette formation en ligne. C’est la meilleure présentation que j’ai pu trouver sur internet pour introduire la méthode auprès d’élèves de collège. Certains s’y sont tout de suite collés avec enthousiasme! Reste à aider les autres à changer leurs réflexes d’apprentissage. Allez savoir pourquoi ils ont tant de mal à en changer malgré l’efficacité évidente du mind mapping… »  Suzanne

 

Organisez vos idées et gérer les informations grâce à la formation Mind Mapping en ligne.

Retrouver l’ensemble des épisodes et posez vos questions sur Nomadity Web TV.

Enregistrer

Mind Mapping et langues étrangères : un outil pour apprendre

J’ai le plaisir de vous proposer un article invité de Johanna Wagman, aventurière des langues qui partagent ses astuces sur le blog leslanguesetrangeres.com

Que vous appreniez les langues étrangères depuis de nombreuses années ou que vous débutiez ; que vous en appreniez une ou dix ; qu’il s’agisse d’une langue facile d’accès comme l’anglais ou moins apprise comme le quechua : cet apprentissage peut parfois sembler interminable.

Afin d’y voir plus clair et d’apprendre de façon efficace, voici quelques idées pour utiliser le Mind Mapping dans votre apprentissage.

Image apprendre
Photo Phil Roeder

Je ne reviendrai pas ici sur les bases du mind mapping, que vous connaissez sûrement déjà. Dans la négative je vous laisse regarder cette vidéo et/ou lire cet article écrit par Cindy. Pour aller encore plus loin je vous recommande de lire « Mind map : dessine-moi l’intelligence » de Tony et Barry Buzan.

Les langues étrangères : un apprentissage arborescent

Le Mind Mapping est particulièrement utile dans le cadre de l’apprentissage des langues car celui-ci est arborescent. Nous ne commençons pas par apprendre tout le vocabulaire, puis toute la grammaire, puis toute la prononciation. De la même façon nous n’apprenons pas tout le vocabulaire et la grammaire liés à l’action, puis ceux liés à l’état. Non, notre apprentissage se fait petit à petit avec des éléments venant de divers domaines de compétences. Nous construisons petit à petit nos connaissances comme l’on construit un mind map !

Exemples concrets d’utilisation du Mind Mapping pour apprendre les langues étrangères

Il existe de nombreuses façons d’utiliser le Mind Mapping pour apprendre les langues étrangères. Tout dépend de vos besoins, de la langue que vous apprenez, de votre niveau et surtout de VOTRE idée mentale du concept étudié.

Je vous propose ici deux types de mind map. Sachez que d’autres thèmes sont abordables comme idée centrale. Je vous invite notamment à vous pencher sur la question de la motivation et des progrès ; clés de votre réussite (pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez lire ce que j’ai écrit dans cet article)

Mind Mapping et vocabulaire

Une fois la construction de phrases (mêmes les plus simples) maîtrisées, le vocabulaire vous permettra d’exprimer un maximum d’idées.

Avec un mind map je vous propose d’organiser votre vocabulaire par thème :

  • Chaque branche principale représente un thème de vocabulaire. Par exemple « la maison »
  • Les sous-branches représentent un sous thème. Par exemple : « la salle de bain »
  • Les sous-branches rayonnent alors en une arborescence de noms et verbes. Par exemple : « savon », « brosse à dent » et « douche » d’un côté, puis « se laver », « se coiffer » de l’autre.
  • Mettez-y des images et évitez les mots dans votre langue maternelle. Par exemple, pour le mot « savon » en anglais, insérez une image de savon et en dessous écrivez « soap » et rien d’autre. Le but est que vous associez le concept de savon (grâce à l’image) au mot « soap » sans repasser par votre langue maternelle
  • Créez un mind map à l’occasion de l’apprentissage de nouveau vocabulaire: une leçon à l’école, une conversation avec un natif, un film ou une série que vous venez de regarder. Le nombre de mot que contient une langue est si vaste qu’il faut vous limiter à un thème
  • Révisez-le, sinon il ne sert à rien !

Mind Mapping et conjugaison

L’objectif est d’avoir, en un rapide coup d’œil, un panorama de la conjugaison dans votre langue cible.

  • Faites une branche principale pour chaque grand concept sur lequel se base la conjugaison. Par exemple pour les langues latines : passé, présent, futur, impératif, conditionnel. Pour les langues sémitiques par prototypes
  • Les sous catégories représentent le prochain degré d’organisation de la conjugaison. Par exemple : le groupe de verbes « AR », « ER », « IR » en espagnol ou les verbes réguliers/irréguliers anglais
  • Vient ensuite la conjugaison à proprement parler: les terminaisons, suffixes ou préfixes
  • Pour finir votre arborescence, insérez un exemple de conjugaison au sein d’une phrase. Écrivez-le en gros et en couleur. Si vous ne devez retenir d’une chose, c’est cet exemple car il vous sera toujours plus utile qu’une règle de conjugaison « brute ».
Photo Nicolas Buffler
Photo Nicolas Buffler

Dans les premiers temps d’apprentissage, je vous conseille de garder votre mind map à côté de vous au cours de conversations avec des natifs. En cas de panne, vous pourrez jeter un rapide coup d’œil au mind map et continuer votre conversation avec fluidité. Cette réussite ancrera bien plus solidement l’apprentissage, car il se fait « en situation ».

Plan d’action d’apprentissage et Mind Mapping

Enfin, je vous conseille de dessiner un mind map de votre plan d’action. Celui-ci vous permettra de savoir où vous allez, d’apprendre étape par étape et de conserver la motivation si importante à votre apprentissage !

Voici quelques exemples de branches principales (basez vos mots clés sur vos réponses aux questions) :

  • Branche « motivation »: Pourquoi j’apprends cette langue ? Qu’est-ce que j’espère obtenir de cet apprentissage ? Quel niveau je souhaite atteindre et en combien de temps ?
  • Branche « thèmes linguistiques » : Que va-t-il falloir que j’apprenne ? Vocabulaire ? Grammaire ? Conjugaison ? Si vous n’êtes pas débutant précisez quel type de vocabulaire/grammaire/conjugaison il vous reste à apprendre
  • Branche « emploi du temps » : Comment va-t-til falloir que j’apprenne ? A quelle fréquence ? Quels jours/heures puis-je consacrer à cet apprentissage ?
  • Branche « exercices » : Que puis-je faire pour apprendre vocabulaire/grammaire/conjugaison ? Quels types d’exercices me semblent amusants/intéressants ? Est-ce que je décide de suivre une méthode ou d’apprendre seul ?
Photo Keith Davenport
Photo Keith Davenport

J’espère que ces quelques pistes vous auront été utiles.

Je vous invite vivement à m’envoyer vos mind map d’apprentissage des langues (scan ou fichiers pdf si fait numériquement) par e-mail à cette adresse : johanna@leslanguesetrangeres.com.

Avec votre accord j’aimerais en faire une publication afin de nous inspirer tous et de nous féliciter de nos apprentissages !

Johanna du blog leslanguesetrangeres.com

 

Vous pourriez aussi être intéressé par les articles :

Pour aller plus loin :

Pour utiliser le Mind Mapping dans tous les domaines de votre vie et organiser tous vos projets, c’est par ici.

Pour plus d’outils pour apprendre efficacement et avec plaisir, rendez-vous dans zone membre apprendre à apprendre.

Pourquoi abandonnez-vous vos cours de langues ? Comment persévérer ?

J’ai le plaisir de vous proposer un article invité de Jessica Coeytaux, professeur de langue et auteur. 

Avez-vous déjà payé un cours de langue sans vous y rendre ?
Avez-vous déjà culpabilisé d’avoir arrêté de le fréquenter ?

Si la réponse est oui, cet article est pour vous.

Je m’appelle Jessica. Je suis diplômée dans l’enseignement des langues et j’ai vu beaucoup d’étudiants abandonner pour une raison pas très valable, juste parce que personne ne leur avait donné les bonnes informations au départ. Des années de pratique m’ont permis de vous fournir tous les conseils suivants.

Vous êtes vous posé cette question : pourquoi j’ai laissé tomber ?

  • à cause de la difficulté ?
  • à cause de l’incompétence du professeur ?
  • à cause du manque de temps ?

Ce sont des réponses possibles… mais ce n’est pas la vérité. Ce sont des excuses, mais on ne peut pas vous en blâmer, car vous n’étiez pas au courant de comment ça allait se passer.

shutterstock_149280356

Les vraies réponses à votre abandon sont :

  • à cause d’un objectif inexistant ou trop vague
  • à cause d’un mauvais choix du cours ou de la mauvaise école
  • à cause de mauvais choix dans vos méthodes de travail ou parce que vous ne saviez pas comment faire pour vraiment apprendre et mémoriser
  • parce que peut-être que prendre un cours n’est pas quelque chose que vous aimez…

Toutes sont de bonnes raisons. Alors, pour réussir sans abandonner, il suffit d’avoir les clés en main.

Comment réussir ?

L’erreur la plus répandue est de s’inscrire à un cours de langue sans objectif et sans savoir ce qui vous attend. Certaines personnes pensent qu’en payant, la langue va entrer dans la tête plus facilement. D’autres choisissent même la langue en fonction de l’offre de l’école !

Au contraire, si vous désirez prendre un cours, vous devez savoir POURQUOI et QUEL cours choisir. C’est-à-dire, vous fixer un objectif du style « Dans un an, je veux parler espagnol et comprendre une conversation entre amis ». Le cours doit être adapté à votre niveau et convenir à votre façon d’apprendre. Si vous n’aimez pas l’école, choisissez une autre solution.

objectif

Toutes les explications et la marche à suivre sont disponibles dans « Les 7 erreurs qui vous empêchent de progresser en langue étrangère » : vous saurez tout de suite comment remédier aux problèmes exposés ci-dessus et vous connaîtrez les 6 autres erreurs à ne pas faire avant de se lancer dans l’apprentissage d’une langue.

Ce livre téléchargeable vous aidera, entre autres, à :

  • savoir pourquoi vous apprenez une langue
  • comment l’apprendre (les cours ne sont pas toujours utiles)
  • choisir votre matériel sans vous ruiner !

Une fois que vous aurez ces conseils, vous pourrez enfin apprendre une langue sans avoir peur et avec de la facilité.

La mémorisation

Dans un deuxième temps, si vous avez des difficultés pour mémoriser le vocabulaire de la langue étrangère, ne vous affolez pas, c’est normal !

Selon moi, la meilleure façon de mémoriser est celle qui consiste à utiliser les mots à apprendre dans une phrase. Cela peut être une phrase que vous écrivez, mais aussi une phrase que vous prononcez.

Cela dépend de votre objectif. Si le vôtre est d’arriver à parler la langue, privilégiez la phrase à prononcer.

Prenons un exemple. Si je suis débutante en anglais et que je veux apprendre le mot « sugar » (sucre), je peux former une phrase du type « I put sugar in my coffee every morning » (Je mets du sucre dans mon café tous les matins). Cela m’oblige à chercher un verbe qui corresponde, ainsi que des prépositions.

Le fait de former une phrase, mais si elle n’est pas totalement correcte, c’est la condition pour savoir vraiment utiliser la langue !

Il existe d’autres méthodes, des astuces pour se mettre le vocabulaire dans la tête et les 9 autres que je considère comme les plus importantes sont répertoriées dans « 10 stratégies pour mémoriser le vocabulaire ».

En bonus, ce livre vous invitera à vous faire une idée de votre propre façon de mémoriser et vous aidera à choisir la solution la plus adaptée pour vous.

Rappelez-vous que si vous ne connaissez pas les mots d’une langue étrangère, vous ne pourrez jamais l’utiliser… La grammaire ne sert à rien si vous n’avez pas le lexique.

shutterstock_142539865

L’entrainement

Pour finir, il ne faut pas oublier la pratique ! Parler, écrire… font peut-être partie de l’objectif que vous vous êtes fixé. Alors il faut se lancer.

Si vous manquez d’idées ou que vous vous demandez COMMENT s’entrainer, alors lisez la dernière partie des « Secrets des Polyglottes » : « 50 idées d’entrainement en langue étrangère dans la vie quotidienne ».

Le principe de ces idées est de rester dans un domaine de la vie quotidienne que vous aimez. Par exemple si vous aimez le fitness, vous choisirez l’idée n°8 :

Faire son fitness dans une autre langue : vous tapez en langue étrangère dans la recherche Youtube (ou sous l’onglet vidéos dans le moteur de recherche de votre choix) les mots correspondant à la partie du corps que vous voulez entraîner ou le style de fitness et vous suivez les instructions de la vidéo. Apprendre une langue tout en se musclant. Qui dit mieux?

 L’important est de « vivre » dans une bulle de langue étrangère, surtout si vous ne vivez pas dans le pays où on la parle. Ce deuxième extrait vous donne un exemple de comment changer votre environnement pour faciliter l’intégration de la langue que vous apprenez :

Idée n°9 : Configurer vos appareils et vos réseaux sociaux dans la langue étrangère.

Faites comme si vous viviez dans un monde où l’on ne parle pas votre langue maternelle. Faites en sorte que vos ordinateur, consoles de jeux, smartphones et tablettes ne la parlent pas non plus ! Vous serez forcé de faire avec. C’est la même chose pour les programmes et les réseaux sociaux Internet que vous utilisez. Changez-en la langue également.

Pour d’autres conseils sur l’apprentissage des langues, visitez le site Apprendreviteunelangue.

Bonne lecture !

Jessica.

 

Vous pourriez également être intéressé par les articles suivants :

Comment apprendre du vocabulaire facilement ?

Céline

Céline Fontesse de Greaties’box vous partage son secret pour étudier le vocabulaire.

Créatif, efficace et amusant !

Cette méthode est excellente si vous devez apprendre du vocabulaire pour un test ou un examen.

Si vous voulez apprendre sur le long terme, comme le suggère Céline, il est important d’utiliser ce vocabulaire et aussi de prévoir des répétitions.

Vous souhaitez acquérir d’autres techniques pour apprendre les langues  ou toute autre matière ? Regardez notre programme apprendre à apprendre.

Je vous invite également à visiter le site de Céline www.celinefontesse.com

Et vous, quelles sont vos astuces pour étudier le vocabulaire ?

Apprendre les langues en s’amusant (suite)

Dans la vidéo précédente, vous trouverez une activité ludique pour apprendre du vocabulaire dans la langue que vous apprenez. Je vous ai également présenté mon plan d’action pour apprendre l’anglais.

Dans cette nouvelle vidéo, je vous partage les résultats du plan d’action de janvier. Vous découvrirez également 7 clés pour apprendre les langues de A à Z (résumé de la conférence de Fabien Snauwaert pendant la semaine du développement)

Voici le résumé sous forme de Mind Map :

conference_fabien

 

Comment aller plus loin ?

Vous êtes principalement intéressé par l’anglais ? Je vous conseille le site de Fabien et sa méthode Click and Speak.

Vous voulez apprendre les meilleurs techniques d’apprentissage pour apprendre plus facilement en fonction de votre profil et votre personnalité ? Devenez membre apprendre à apprendre.

Vous voulez mieux vous organiser et vous créez des plans d’actions comme dans la vidéo ? Apprenez le Mind Mapping.

Cindy
Enregistrer

Comment se motiver pour apprendre ?

Vous trouverez 3 modules de formation sur ce sujet dans la zone membre apprendre à apprendre.

Dans cette vidéo, je vous partage une astuce du module 8 « Comment se motiver ? »

Et vous faites-vous partie des 3% ou des 97% ? Partagez votre objectif dans les commentaires. S’engagez publiquement augmentent encore vos chances de réussites 😉

super

Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, je vous invite à suivre ma web conférence « Le Mind Mapping pour accélérer votre développement personnel » qui aura lieu le 24/01/2014 à 12h (Québec) ou 18h (Belgique, France). Inscription gratuite.

Cindy

Comment apprendre les langues en s’amusant ?


apprendre les langues

 

Pour l’apprentissage de l’anglais, je vous conseille les programmes de Fabien :

Enregistrer

Enregistrer