Archives de catégorie : interview

La cohérence cardiaque à l’école

Dans cette entrevue avec Eric Zahnd, vous allez découvrir :

  • Ce qu’est la cohérence cardiaque.
  • Quels sont les bénéfices de cette pratique.
  • L’expérience faite dans  8 écoles à Poitiers. Et quels ont été les résultats pour les élèves et les enseignants.
  • Comment introduire la cohérence cardiaque dans votre classe.
  • Ce qu’est le Créathon. Comment pourrait-on appliquer ce genre d’évènement au domaine du coaching, de la formation  ou à l’école.

Voici les liens vers les ressources évoquées dans l’interview:

Le livre de David O’Hare :

Mémoriser avec le Mind Mapping

Interview de Xavier Delengaigne

Xavier est consultant/formateur en management de l’information. Il est également l’auteur  ou coauteur de plusieurs livres sur la veille, le mind mapping et les communications électroniques.

Si vous ne connaissez pas le Mind Mapping, je vous invite à commencer par l’article « Qu’est-ce que le Mind Mapping ? »

Vous pouvez lire la première partie de cette interview « Ecrire un livre avec le Mind Mapping » sur le blog créativité.

La seconde édition de « Mémoriser sans peine avec le Mind Mapping » vient de sortir. Que proposes-tu de différents par rapport aux livres de Tony Buzan ?

Tony Buzan a une approche assez classique de la mémoire. Il vous propose de muscler votre mémoire et de lui porter secours grâce aux méthodes mnémotechniques. Or, nous n’avons pas une mais plusieurs mémoires. De plus, muscler sa mémoire reste un peu illusoire. L’exemple, le plus frappant reste l’étude des taxis londoniens. Ils doivent apprendre pas moins de 25 000 rues dans une ville qui se redessinent chaque jour. Il développe ainsi une bonne mémoire spatiale. Toutefois, ils ne seront pas meilleurs pour apprendre des poésies.

D’autres auteurs comme David Allen l’auteur de la méthode GTD ont une approche pragmatique. Pour eux la mémoire est labile. Vous devez donc disposer d’un système pour capter les informations. De plus, ce déstockage de votre mémoire sur un support externe permet de se vider l’esprit.

Dans mon livre, j’aborde ces deux approches à l’aune des connaissances scientifiques actuelles. J’y propose une troisième approche fondée sur le mind mapping qui réconcilie les deux premières approches. En effet, la carte mentale est un formidable moyen de mémoriser l’information à l’aide d’un support externe.

Voici ma synthèse du livre :

Beaucoup d’étudiants ont tendance à trop écrire sur leur Mind Map par peur d’oublier. Que conseilles-tu ?

Je leur conseille de procéder par étapes.

Dans un premier temps, vous pouvez écrire des bouts de phrases sur vos branches. Ensuite, vous réalisez une seconde carte plus synthétique.

Je leur conseille également de disposer d’un objectif avant de démarrer leur prise de notes. En effet, vous n’êtes nullement obligé de capter toute l’information. Vous pouvez seulement capter les informations en rapport avec votre objectif.

Enfin, je peux leur prodiguer un conseil issu de la méditation : le lâcher prise. Ne restez pas dans un logique de stockage mais dans une logique de flux.

Pourrais-tu nous dévoiler un petit exercice de ton livre ?

Mon livre « Mémorisez sans peine » est truffé d’exercices pour vous aider à prendre conscience des mécanismes de votre mémoire.

Je vous propose par exemple un exercice pour jauger votre mémoire à court terme : 

Prenez une feuille et un crayon. Lisez la liste de mots suivants pour la mémoriser. Ensuite, notez sur la feuille les mots retenus.

  1. Piment
  2. Chapiteau
  3. Siège
  4. Mariage
  5. Pakistan
  6. Minéral
  7. Caribou
  8. Zélateur
  9. Mirage
  10. Faribole
  11. Ordinateur
  12. Chambre
  13. Habit
  14. Sécurité
  15. Écharpe

A priori, vous avez retenu entre 5 et 9 mots. Ce chiffre évalue la capacité de votre mémoire à court terme. C’est tout à fait normal, le psychologue Miller a montré que sans entraînement et sans technique, la capacité de notre mémoire à court terme se situe entre 5 et 9 éléments distincts.

Pour aller plus loin :

Saviez-vous que le Mind Mapping est aussi un outil efficace pour gérer vos projets professionnels ? Inscrivez-vous gratuitement à la conférence « Boostez la création de votre entreprise avec le Mind Mapping ! »

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Interview de Nicolas Lisiak sur la lecture rapide

lecture rapide 
Dans cette vidéo, Nicolas Lisiak de Go Your Mind répond à vos questions sur la lecture rapide.

Vous apprendrez :

  • Pourquoi apprendre la lecture rapide ? Quels sont les avantages ?
  • Est-il indispensable d’apprendre la lecture rapide ?
  • En combien de temps de pratique peut-on maitriser la lecture rapide ?
  • Quel niveau de vitesse peut-on atteindre ?
  • Lire vite est-il toujours efficace ?
  • Combien de temps peut-on gagner avec la lecture rapide ?
  • Quelle est la différence entre la lecture rapide sur écran et sur papier ?
  • Quelles sont les erreurs qui empêchent de lire vite ?

 

Vous êtes membre apprendre à apprendre ? Vous avez accès à un module sur la lecture rapide qui vous permettra d’apprendre à lire 2 fois plus vite.

Vous voulez lire 4 à 6 fois plus vite ? Profitez de l’offre spéciale de Nicolas.

Je vous invite à consulter le site de Nicolas pour plus d’information sur la lecture rapide.

Cindy

Mind Mapping : simplicité de la carte

Voici la suite de l’interview de Jean-Pascal Côte.

Le Mind Mapping est un outil simple et ludique. Pour garder son efficacité, il est important que cette simplicité apparaisse dans la carte. C’est quoi pour toi une carte simple ?

Ce n’est pas une question facile car elle en induit naturellement une autre : « Qu’est-ce qu’une carte compliquée ? ».

En première approche on pourrait dire qu’une carte est compliquée quand elle présente les caractéristiques suivantes :

  • Trop grande abondance d’informations (Infobésité)
  • Manque de clarté (Nuance dans les couleurs, fontes, etc.)
  • Mauvaise utilisation de l’espace (Les styles)
  • Mauvaise utilisation des composants graphiques (Liens mentaux, entourages, bulles de commentaires, icones, images, etc.)
  • Arborescence trop importante
  • Manque de sens des mots
  • Défaut de cohérence dans la hiérarchisation des mots clefs de premier niveau
  • Etc.

A l’opposé on pourrait dire qu’une carte est simple quand elle respecte les points suivants : Continuer la lecture de Mind Mapping : simplicité de la carte

Rencontre avec un passionné de Mind Mapping

J’ai eu le plaisir de rencontré Jean-Pascal Côte, passionné de Mind Mapping.

Lors de notre discussion plusieurs questions se sont posées.

Dans cet article, je vous livre la réponse de Jean Pascal à mes deux premières questions..

On dit souvent que le Mind Mapping est un outil « bio-compatible » et qu’il respecte notre fonctionnement neuronal. Si l’on observe l’image d’un neurone et une carte, on peut y voir des similitudes. Peux-tu nous en dire plus à ce sujet ?

Je crois qu’il faut être prudent quand on compare « Mind-mapping » et fonctionnement neuronal car, sauf erreur de ma part, il n’existe toujours pas aujourd’hui d’étude(s) sérieuse(s), à base d’IRM (Imagerie par résonnance magnétique), permettant d’affirmer ou d’infirmer quels processus neurocognitifs sont sollicités quand on réalise une carte mentale.

De plus, bien que l’on puisse être tenté par des analogies ([1]), cela ne veut pas dire que le modèle est applicable en toutes circonstances. Par exemple nous savons que la longueur maximale d’un neurone peut être d’un mètre alors qu’une carte mentale a une dimension théorique infinie.

neurones et mind mapping.

Bien entendu, et fort heureusement, des similitudes sont possibles et le parallélisme biomimétique nous autorise à énoncer, non seulement quelques règles de base, mais aussi à développer un modèle universel ([2]).

J’en ai retenu 3 applicables au « Mind-mapping »: Continuer la lecture de Rencontre avec un passionné de Mind Mapping