Archives de catégorie : gestion du temps

Comment gérer votre temps de façon optimale?

Vous plaignez-vous de manquer de temps pour accomplir vos travaux, synthèses, exposés,… ? Vous trouvez-vous dépassé par les événements ? Avez-vous l’impression de tourner en rond ou d’être bloqué sur place, fatigué et stressé à courir sans cesse ?

étudiant débordé

Je vous propose d’améliorer votre quotidien en explorant quelques pistes permettant de redevenir maître de votre emploi du temps.

1.  Créez-vous de fausses urgences

Selon la loi de Parkinson, le travail s’étale de façon à occuper le temps disponible pour son achèvement. Veillez donc à limiter vos délais de production, vous accomplirez ainsi vos tâches plus rapidement.

Ex : Imaginez que vous êtes à la veille d’un congé programmé dans un endroit qui vous fait rêver et que vous ne pouvez y accéder que si vous réalisez vos tâches rapidement et efficacement.

2.  Fixez-vous des objectifs précis et mesurables

Si vous ne savez pas ce que vous voulez, vous ne serez jamais satisfait. Prenez donc le temps de définir vos objectifs et de les mettre par écrit.

Ex : Réalisez un planning de travail indiquant clairement vos objectifs en matière d’organisation en tenant compte de vos priorités. Indiquez-y les plages horaires consacrées à l’étude, aux devoirs, à la synthétisation de vos notes, aux pauses et repas, aux activités de loisirs, … en précisant pour chacune une durée à la fois ambitieuse et réaliste.

« Si vous n’avez pas de buts clairs et précis, vous travaillerez toujours pour ceux qui en ont. » Brian Tracy

3.  Focalisez-vous sur les actions les plus productives

La loi de Pareto met en avant le principe du 20/80. Autrement dit, 20% de nos efforts génèrent environ 80% des résultats. Il est donc dans votre intérêt d’identifier vos actions les plus productives et de vous focaliser sur elles.

Ex : Utilisez les stratégies d’apprentissage qui vous procurent les meilleurs résultats : réaliser vos synthèses de cours sous forme de Mind Map, réviser dans une ambiance musicale, enregistrer vos notes pour ensuite les écouter, …

4.  Éliminez les mangeurs de temps

Certaines habitudes peuvent vous faire perdre du temps. Il faut donc apprendre à vous couper progressivement des sources de distraction, telles que :

  • la télévision : Plutôt que de la laisser en bruit de fond, éteignez-la quand vous ne la regardez pas et planifiez vos moments télé. ⇒ Ex : Allumez la télévision de 13h à 13h30 pour les actualités et à partir de 20h pour le film du soir.
  • les mails : Privilégiez un moment de la journée pour consulter votre messagerie électronique. ⇒ Ex : Traitez vos mails en fin de journée.
  • le téléphone portable : Mettez-le en silence de manière à ne pas être interrompu à tout moment par une sonnerie et procédez comme vous le faites avec vos mails. ⇒ Ex : En fin de matinée et en fin d’après-midi, écoutez votre répondeur et répondez aux messages reçus.
  • les réseaux sociaux : Évitez de vous y connecter tant que vous n’avez pas accompli vos tâches principales. ⇒ Ex : Laissez votre smartphone dans une autre pièce pour éviter d’être tenté.
  • les jeux informatiques : Il s’agit de moyens d’évasion desquels vous pouvez rapidement devenir dépendant. Veillez donc à ne pas en abuser en limitant votre temps de jeu. ⇒ Ex : Utilisez une minuterie pour limiter votre temps de jeu à 30 minutes.

Gestion du temps

5.  Définissez vos motivations

En quoi est-ce important pour vous de gérer votre temps plus efficacement ? Répondez à cette question par écrit. Listez les raisons qui vous motivent à changer et relisez-là régulièrement.

Ex : Avec le temps dégagé, vous passerez plus de temps avec vos amis et votre famille, reprendrez une activité sportive, vous inscrirez à un atelier créatif, dormirez une demi-heure de plus, …

« Ne perdez pas trop de temps à avoir envie de …, à essayer de faire …, faites-le ! » Jacques Salomé

Les bienfaits d’une gestion du temps optimale

En optimisant peu à peu la gestion de votre emploi du temps :

  • vous atteignez vos objectifs plus efficacement;
  • vous ressentez davantage de satisfaction au quotidien;
  • vous augmentez votre confiance en vous et votre estime;
  • vous êtes capable d’accomplir plus de tâches en faisant moins d’effort;
  • vous vous sentez plus concentré et serein;
  • votre productivité augmente et vos résultats s’améliorent;
  • vous disposez de plus de temps libre pour vous, vos proches, vos loisirs.

étudiants épanouis

Se débarrasser de ses habitudes demande discipline et efforts. Soyez prêt à sortir de votre zone de confort. Procédez progressivement aux changements, modifiez une habitude à la fois et laissez-vous le temps de vous y adapter. C’est ainsi que vous obtiendrez des résultats durables.

Article Sarah Racquet

Vous pourriez également être intéressé par :

Enregistrer

Planifier ses révisions pour une approche positive des évaluations

Tu as reçu ton horaire… la session d’examens de juin approche à grands pas !

Pour augmenter tes chances de réussite, c’est une période à bien planifier.

Planifier, c’est prévoir et organiser le temps et la réactivation de l’ensemble de tes apprentissages, en vue de bien les utiliser lors des évaluations.

Pose-toi les bonnes questions et tu verras que cette période deviendra moins stressante !

  1. Vérifie l’ordre de tes cours

  • Ne te manque t-il rien ?
  • Mes feuilles de cours sont-elles bien classées ?
  • Mes notes personnelles sont-elles fiables ?

Tes cours en ordre te feront gagner un temps considérable lors de ton étude…c’est la première étape à ne pas louper !

  1. Réalise ou continue tes synthèses

  • Dans quel cours je n’ai pas encore démarré mes synthèses ?
  • Quelles synthèses sont en cours ?

Tes synthèses terminées, tu auras une vision claire et précise de la quantité de matière que tu devras assimiler. De plus, le fait d’avoir réalisé tes synthèses, ta mémoire a déjà assimilé une partie des informations.

  1. Vérifie que tu as tout compris

  • Ai-je compris toute la matière ?
  • Y a-t-il des chapitres qui me paraissent moins clairs ?

La période des révisions te permet de poser toutes tes questions au professeur. Il ne faut pas attendre la veille des examens pour le faire. Si tout est compris, tu ne perdras plus de temps dans ton étude.

  1. Sois attentif en classe afin de ne pas louper les dernières informations relatives aux examens

  • Sur quoi insiste le professeur ?
  • Quelle est la matière à étudier ?
  • A quoi dois-je m’attendre comme type d’examen ?

Être au clair avec ce que le professeur attend de toi aux examens, diminue le stress et ta préparation sera facilitée.

  1. Travaille et revois plusieurs fois la matière

Ta mémoire a besoin de répétitions et elle aime que tu utilises tes cinq sens.

  1. Entraine-toi à faire des exercices

  • Ai-je compris la théorie ?
  • Ai-je compris comment j’ai réalisé l’exercice ?

Pour réaliser les exercices d’une cours, il est nécessaire que tu aies étudié la théorie auparavant. Les exercices permettent de montrer que tu as bien compris et que tu n’as pas étudié par cœur uniquement.

  1. Fais des simulations d’examens

Invente des questions à partir de tes cours et de tes évaluations, récite ta matière à quelqu’un de ta famille. Analyse tes erreurs et revois la matière qui n’est pas acquise.

  1. Projette-toi positivement

  • Ai-je préparé tout le matériel nécessaire pour le jour de l’examen ?
  • Ai-je lu attentivement les consignes de l’examen ?

Si tu as bien préparé tes examens, tu t’y rendras confiant, serein et surtout sans stress !

A toi de jouer :

Poursuis les étapes et réalise dès maintenant le planning de tes révisions.

  1. Si tu as 2 semaines de révisions : prends 2 feuilles et trace un tableau de 7 colonnes sur chacune des feuilles.

Chaque colonne représente un jour de la semaine. Note toutes les dates.

  1. Divise chaque colonne en plusieurs cases. Une case représente 1 heure.

Exemple : tu te lèves tous les jours à 7h à ta première case commencera à 7h et tu vas dormir à 22h à ta dernière case sera 22h.

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi dimanche
7h00
8h00
9h00
10h00
11h00
12h00
13h00
14h00
15h00
16h00
17h00
18h00
19h00
20h00
21h00
22h00
23h00

3. Dans les cases et en fonction des jours, indique tes activités fixes

  • Heure de lever
  • Heure de coucher
  • Trajet scolaire
  • Heure de cours
  • Loisirs/sport/ RDV médicaux/ …
  • Derniers devoirs et évaluations avant les examens

4. Dans les cases restantes, indique ton temps de travail pour tes révisions
Pour cette étape, tu dois prendre en compte de plusieurs éléments :

  • L’horaire de tes examens
  • La quantité de matière à étudier par cours
  • Les difficultés rencontrées dans certaines matières
  • Du temps pour relire une dernière fois les cours
  • De ton besoin de pause, de sommeil et de détente.

Dernières petites recommandations :

  • Aménage-toi un lieu de travail propice à ta concentration ;
  • Ton planning de révision doit être souple. Prévois des jours de réserve et tu peux adapter ton planning en cours de route ;
  • Ton planning est un guide qui te permet d’avoir une vue d’ensemble des tâches à réaliser ;
  • Tu devras, certainement, réduire tes activités extrascolaires durant cette période ;
  • Respecte une bonne hygiène de vie : dors bien, mange bien, aère-toi de temps en temps, bouge et détends-toi, bois de l’eau en suffisance ;
  • Et enfin, prends plaisir à apprendre et sois confiant dès le début de tes révisions. Imagine la fierté et la satisfaction de ta réussite.

Article Violaine Baix

Vous pourriez également être intéressé par les articles :

Devenez un apprenant efficace en mettant en place les stratégies adaptées à votre profil d’apprentissage.

Enregistrer

La méthode du KANBAN pour une meilleure gestion de son temps

 

image to-do-list

Qui n’a jamais eu 36 choses à faire … en même temps et sans savoir par où commencer ?

Que ce soit des tâches professionnelles comme envoyer un mail, préparer une réunion, rédiger un document, etc. ou des tâches quotidiennes comme les courses, prévoir des rendez-vous médicaux, le repassage, etc.

Alors, il y a les rois de la procrastination qui reporteront la plupart des activités et qui stresseront à l’idée de devoir travailler tard la nuit pour honorer les échéances. Et d’autres qui prévoient un planning, un agenda, une liste des activités prioritaires étalés sur une semaine pour une meilleure visibilité et moins de stress !

La technique du KANBAN

Étant une adepte de l’organisation et de la planification, j’ai découvert la technique du KANBAN. Je l’utilise autant pour mes activités personnelles que professionnelles. Je la propose aussi aux jeunes que j’accompagne dans le cadre d’ateliers sur la méthodologie de travail.

Cette technique trouve son origine au Japon. KANBAN signifie « étiquette », « carte ». La méthode a été introduite par Toyota pour assurer la gestion autonome d’équipes de travail.  Ces équipes s’échangeaient constamment des fiches sur l’état d’avancement de leurs tâches afin de permettre un travail en flux tendu.

Pierre Mongin, précurseur dans l’utilisation des Post-It et de la méthode KANBAN propose une adaptation simple et efficace pour tous :

Matériel :

  • Un poster ou tableau ou feuille A3
  • Des Post-It de différentes couleurs
  • Stylo

 

Comment ça fonctionne ?image cahier de post-it

Sur le support (poster, tableau, affiche)

  • Tracez 3 colonnes verticales:
    • A démarrer
    • En cours
    • J’ai terminé

Prenez un Post-It et écrivez une seule tâche pour ensuite le coller dans la colonne à démarrer ou en cours. Faites la même chose pour toutes vos tâches. Vous pouvez changer de couleur de Post-It en fonction de critères que vous définissez (tâche à réaliser seule ou en groupe, niveau d’urgence, cours scolaires différents, etc.)

Au plus, les Post-It se déplaceront vers la colonne « en cours » au plus la motivation sera grande pour terminer vos tâches !

image kanban

Variantes

  1. Si vous avez plusieurs tâches à réaliser dans plusieurs domaines,
  • Tracez une ou plusieurs colonnes horizontales :
  • Famille
  • École
  • Boulot
  • Divers

Dans ce cas, utilisez les Post-It de couleurs pour différencier les domaines.

  1. Au lieu de découper en 3 colonnes votre support, vous pouvez aussi le découper avec les jours de la semaine et coller vos Post-It (tâches) sur le jour où cela doit être effectué. Dans ce cas, lorsqu’une tâche est réalisée, enlevez le Post-It…vous vous verrez avancer !

Cette méthode du KANBAN peut être utilisée par tous les membres de votre famille selon des modalités différentes :

  • De 6 à 10 ans, votre enfant va réaliser son KANBAN sous votre œil attentif de parent (à mettre sur le frigo, par exemple). Il peut l’utiliser pour y indiquer ses tâches à la maison, ses devoirs, ses loisirs. Par cette dynamique, vous lui permettez d’acquérir peu à peu son autonomie ;
  • De 12 à 15 ans, le KANBAN va se déplacer dans la chambre de vos adolescents et ils utiliseront la variante « semainier » pour planifier leurs devoirs et leçons. Vos pouvez proposer de compléter, d’ajuster le KANBAN si vous estimez qu’il n’est pas réaliste ;
  • De 15 à 18 ans, le jeune va plutôt utiliser le KANBAN pour planifier sa session

    d’examens sur plusieurs semaines. Il gère son KANBAN de manière autonome.

image post it

A vous de jouer !

Vous êtes étudiant et vous voulez vous tester au KANBAN, voici un exercice pour vous :

  • Préparer votre matériel (support, Post-It de couleurs, stylos)
  • Les tâches à réaliser sont :
    • Lecture d’un roman pour le 24 novembre
    • Interrogation de mathématiques tous les jeudis
    • Activité scoute tous les dimanches
    • Hockey le mardi et jeudi de 17h à 19h
    • Rangement dans la chambre
    • Devoir de sciences chaque lundi et interrogation un vendredi sur 2
    • Visite à grand-mère le mercredi après-midi
    • Grasse matinée le samedi matin jusque 12h
    • Vider le lave-vaisselle le jeudi après les cours et mettre la table le vendredi soir
  • Dans ce cas précis, utilisez un semainier pour 2 semaines

Vous avez une semaine chargée au boulot mais aussi à la maison, réalisez votre propre KANBAN !

  • Choisissez votre propre support
  • Choisissez votre variante (semainier ou les 3 colonnes)
  • Munissez-vous de Post-It de couleurs et de stylos
  • Complétez vos Post-It et placez-les sur votre support
  • Une fois terminé,  n’hésitez pas à prendre une photo afin de garder une trace.

Pour aller plus loin

Article de Violaine Baix

Découvrez plus d’astuces pour mieux vous organiser dans la formation en ligne « Gérez votre temps et gérez vos priorités ».

Enregistrer

Donnez des priorités !

Les priorités, qu’est-ce que c’est ?

Par définition, les priorités sont les choses qui sont considérées comme plus importantes que d’autres, que l’on doit faire passer avant les autres.

Dans la vie, tout le monde a des priorités, le plus « difficile » est d’apprendre à les gérer.

Alors, ne perdez pas de temps et prenez de bonnes habitudes dès vos années de scolarité.

Le souci, c’est que bien souvent, tout vous paraît important : l’évaluation d’histoire de la semaine prochaine, le devoir de math pour dans 10 jours, l’exposé pour le cours de français dans 3 semaines et bien sur les devoirs quotidiens.

Je vous propose un outil très puissant pour vous aider.

réviser

Comment faire le tri dans toutes ces priorités avec la matrice d’Eisenhower ?

Tout d’abord, il faut rajouter 2 notions à vos priorités : l’urgence et l’importance. Dans un premier temps, vous devrez lister vos priorités puis les classer selon les subdivisions suivantes :

  • Urgent / Important
  • Urgent / Non important
  • Non urgent / Important
  • Non urgent / Non important

 

Matrice Einsehower

Une fois ce travail réalisé sur vos priorités, tracez  la matrice au marqueur indélébile sur un tableau blanc (pour ne pas avoir à la refaire régulièrement) et complétez la avec un marqueur effaçable. Ainsi vous pourrez réorganiser votre matrice à la fin de chaque journée en décalant les priorités selon les cases qu’elles atteignent.

Matrice Einsehower 1

Petite astuce : Noter les délais de réalisation sur la matrice le temps de bien vous familiariser avec celle-ci.

Comme tout ce qui touche à l’organisation, la mise en place peut paraître fastidieuse. Foncez et vous verrez qu’une fois maîtrisée, cette façon de gérer vos priorités vous sera utile tout au long de votre vie.

Article Agnès Galy, AG coaching scolaire

Découvrez d’autres outils dans la formation « Gérez votre temps et vos priorités »

Enregistrer

C’est décidé ! J’arrête de procrastiner

Reportez-vous régulièrement votre travail à plus tard ? Cela vous est-il ou non bénéfique ? Que ressentez-vous dans pareille situation ? Comment modifier ce comportement ?

Now or later

Qu’est-ce que la procrastination ? Il s’agit d’un comportement que l’on adopte dans le but d’éviter la réalisation de tâches considérées comme dérangeantes, voire pénibles. Un conflit intérieur nous dicte, consciemment ou non, une attitude contraire à ce que nous devrions faire objectivement.

Que ressentez-vous lorsque vous reportez bon nombre de vos tâches ?

Dans un premier temps, il peut s’agir de :

  • soulagement : Vous disposez d’un répit (éphémère) face à ce qui crée un inconfort pour vous.
  • sentiment d’exaltation : Vous avez l’occasion de démontrer votre capacité à atteindre un but dans le délai fixé, même en agissant au dernier moment.
  • plaisir : Vous disposez de temps pour satisfaire vos envies (surfer sur Internet, aller au cinéma, jouer aux jeux vidéos, téléphoner à un ami, …).

Néanmoins, ce comportement peut rapidement engendrer :

  • un état de stress lié à la peur du retard, aux conséquences sur vos résultats scolaires ;
  • un sentiment de honte, de culpabilité causé par votre inaction ;
  • une diminution de votre estime de vous lorsque vous bâclez votre travail ;

« Le plus beau lendemain ne rend pas la veille ». 

Proverbe chinois

Comment sortir de la procrastination ?

Conseil n°1 : Identifiez la raison et apportez-y une solution.

Reportez-vous votre tâche à plus tard parce que :

 vous n’avez pas le temps ?

Élaborez un plan d’actions : Quelles actions allez-vous mettre en place pour réaliser votre objectif ? De combien de temps avez-vous besoin pour chaque action ? Quelles sont vos priorités ? Que pouvez-vous déléguer ?

⇒ vous ne savez pas le faire ?

Réagissez : Renseignez-vous auprès de personnes qui peuvent vous apporter de l’aide, lisez un livre sur le sujet, suivez une formation, …

vous avez peur de mal faire ?

On apprend par l’expérience : Que risquez-vous en faisant une erreur ?

vous ne savez pas par où commencer ? 

Faites un pas à la fois : Divisez votre plan d’actions en petites tâches. Lorsque l’une d’elles est terminée, barrez-la. C’est une façon de vous sentir progresser. Lorsque vous atteignez un (sous-)objectif, récompensez-vous et ressentez le sentiment de satisfaction qui vous traverse.

vous avez oublié ?

Utilisez un aide-mémoire : En fin de journée, faites la liste des tâches à réaliser le lendemain et affichez-là dans un endroit où vous passez régulièrement.

vous travaillez mieux sous pression ?

Préférez la qualité à la rapidité : En vous fixant une date de réalisation bien avant la date finale, vous pouvez vérifier et corriger votre travail si nécessaire. Vous gagnez ainsi en qualité.

ACT

Conseil n° 2 : Remémorez-vous une réussite personnelle

Fermez les yeux quelques instants et souvenez-vous d’un moment de votre vie où vous avez ressenti une haute estime de vous-même après être passé à l’action ; une réussite personnelle qui vous a particulièrement marquée (un examen, un exposé, un challenge sportif, une représentation artistique, …).

Revivez la scène, ressentez les émotions, entendez les paroles, les bruits. Utilisez ces sensations éprouvées lors de votre expérience positive pour vous motiver face à votre objectif du moment.

 « Toute décision (agir, reporter, éviter) nous confronte à la notion de responsabilité ».

Conseil n° 3 : Appliquez la méthode des 5 minutes

Toute tâche à entreprendre demande un effort d’activation.

Donnez-vous 5 minutes pour travailler sur un projet et, si après 5 minutes cela ne vous convient pas, arrêtez. En règle générale, vous allez continuer car c’est souvent le démarrage qui est difficile.

Yes you can

Accordez-vous du temps pour faire évoluer votre comportement. Gardez à l’esprit que l’apparition d’un comportement nouveau n’efface pas automatiquement l’ancien. Sortir de la procrastination est un cheminement qui comporte ses succès, ses échecs et ses rechutes.

Dites-vous qu’à chaque fois que vous passez à l’action, vous saisissez une occasion de grandir.

Et, si cheminer seul vous semble ardu, tournez-vous vers le coaching scolaire. Cet accompagnement personnalisé vous permet de clarifier la situation, prendre conscience de vos ressources en vue d’atteindre un résultat concret.

Article Sarah Racquet

Envie d’aller plus loin ?

Besoin d’un coach pour arrêter de procrastiner ? Contactez-nous et nous déciderons ensemble de la formule d’accompagnement individuelle la plus adaptée à vos besoins.

Enregistrer

La technique des 30 secondes

Se mettre au travail

En classe, tu as des difficultés à suivre ? Tu as d’avantage tendance à rêvasser qu’à écouter ? Tu mets du temps à te mettre dans le bain ?

Alors la technique des 30 secondes pour se mettre au travail

est probablement faite pour toi.

Sans titre

Tout d’abord, en quoi cela consiste ?

Et bien, juste avant d’entamer un cours ou un devoir, il est important pour se mettre dans l’action de se représenter le travail à faire.

Ceci permet de se concentrer.

Pour cela, tu dois t’imaginer en train de travailler d’une manière positive.

Sans titre

Il est nécessaire que tu te donnes l’objectif de bien faire ton travail !

Quel est le but ?

Sans titre

Penser au travail à faire met le cerveau en marche

La technique des 30 secondes permet de se mettre au travail plus rapidement ce qui revient à :

Sans titre

  • Avoir plus de temps libre

  • Dépenser moins d’énergie

  • Bénéficier d’une plus grande concentration

Faire un bilan

Et oui, ce n’est pas fini. Si tu veux être encore plus efficace dans ton travail, tu dois également t’accorder 30 secondes à la fin du cours pour faire un point sur ce qui a été fait.

Sans titre

* Si tu n’as pas compris certaines parties du cours il est essentiel que tu les identifies afin de demander des explications à ton professeur à la fin du cours.

Sans titre

Quel est le but ?

Sans titre

Ça y est ! Tu as maintenant toutes les clés en main pour être plus opérationnel en cours grâce à la technique des 30 secondes.

Au début, il est possible que celle-ci soit un peu difficile à utiliser. Mais ne baisse pas les bras car avec de l’entraînement ça devient un véritable avantage pour la mémoire !!!

Article Mylène Martin, blog Mylène Bonheur

Pour découvrir plus d’outils pour se motiver et augmenter la concentration, inscrivez-vous à la zone membre apprendre à apprendre.

 

Comment gérer le temps et les priorités ?

Je reçois régulièrement des questions d’étudiants qui ont pris du retard dans la préparation d’examens ou de personnes qui ont des difficultés à s’organiser. Je vous ai fait une courte vidéo pendant la préparation de ma formation « Gérer le temps et les priorités » pour vous partager quelques conseils pour déterminer vos priorités et mettre en place votre plan d’actions.

Comme promis dans la vidéo, voici le résumé des 10 étapes :

1. Listez vos buts.

2. Indiquez une date de réalisation pour chaque but.

3. Choisissez les 3 projets les plus importants pour vous en ce moment (par exemple 2 projets professionnels et 1 projet personnel).

4. Divisez ces projets en objectifs « SMARTE » réalisables en moins de 30 jours.

Cindy Theys  - www.nomadity.be
Cindy Theys – www.nomadity.be

5. Divisez chaque objectif en une liste de tâches de maximum 30 minutes.

6. Effectuez chaque jour au moins une tâche liée à chacun des 3 projets en cours. Vous pouvez évidemment réaliser plus qu’une tâche par projet. Faire un petit pas chaque jour dans vos projets importants vous permettra de rester motivé.

7. Préparez chaque soir votre liste de tâches pour le lendemain.

8. Commencez la journée par les tâches les plus difficiles. Ne commencez rien tant que les 3 tâches qui vous demandent le plus d’efforts sont accomplies.

9. Ne consultez votre boîte mail et les réseaux sociaux qu’après avoir accompli ces 3 tâches.

10. Fixez-vous un temps limité pour accomplir vos tâches.

Il existe de nombreux outils qui vous permettent de planifier vos tâches : agenda papier, agenda électronique, liste « to do », logiciel de Mind Mapping…

Laissez-moi un commentaire si vous souhaitez d’autres vidéos sur le sujet.

Et voici comme promis dans la vidéo, le cours complet sur la gestion du temps.

Envie d’utiliser le Mind Mapping pour gérer plus efficacement votre temps ? Rejoignez la formation Mind Mapping en ligne.

Cindy

120 astuces pour gagner du temps

Dans mon article 3 habitudes pour gagner du temps dans vos études, je vous annonçais ma participation à l’événement interblogueurs proposé par Hélène sur le blog Coach Relax.

40 blogueurs ont participé ! Ce qui vous fait 120 astuces pour gagner du temps. Je n’ai pas encore tout lu mais j’ai déjà pu lire plusieurs articles d’excellente qualité.

Vous pouvez directement télécharger ce livre en cliquant sur ici : 120_astuces_temps

Bonne lecture ! Laissez-moi un message pour me dire ce que vous en pensez.

Couverture 120 astuces pour gagner du temps

Envie d’aller plus loin ? Découvrez cours en ligne « Gérer votre temps et vos priorités »

3 habitudes pour gagner du temps dans vos études

Cet article participe à l’évènement interblogueurs “3 astuces pour gagner du temps” organisé par Hélène du blog Coach Relax
Habitude n°1 : Créez-vous un rituel pour vous concentrer.

Il y a une grande différence entre être occupé et être efficace.

De nombreux étudiants me disent étudier 2 ou 3 heures par jour sans résultat. Il est bien plus efficace de travailler une heure en étant concentré que d’étudier 3 heures avec la télévision allumée, en répondant à vos messages facebook, …

1. Commencez par couper toute source de distraction : mail, facebook, télévision, téléphone portable, …

2. Faites à chaque fois la même action afin d’être pleinement concentré avant de commencer votre travail. Voici 3 astuces efficaces pour vous aider à vous concentrer :

* Utiliser un ancrage. (voir l’article Appuyez sur le bouton pour vous mettre en état d’apprentissage)

* Colorier pendant 10 minutes un Mandala. En plus de vous aider à vous concentrer, cela vous permettra de vous relaxer et d’être disponible aux nouvelles idées.

* Pratiquer quelques mouvements de Brain Gym. 

Le Brain Gym est un ensemble de 26 mouvements simples qui permettent d’élargir les capacités d’apprentissage. Cette méthode a été fondée par le Dr Paul E. Dennison et sa femme Gail E. Dennison.

Parmi les différents mouvements, 4 sont particulièrement recommandés pour permettre à chacun de se concentrer et d’être en accord avec son propre rythme d’apprentissage. Ces mouvements connus sous le nom de « L’ECAP » peuvent être pratiqué avant d’étudier, pendant les pauses, avant un examen, …

Voici les 4 mouvements en vidéo :


3. Travaillez maximum une heure. Prévoyez des pauses de 10 – 15 minutes toutes les 50 minutes.

Pour l’avoir testé à de nombreuses reprises, je peux vous assurer que les minutes que vous prendrez pour vous mettre dans un état de concentration vous permettront de diminuer de moitié votre temps de travail.

Habitude n°2 : Fixez-vous des objectifs.


Je vois de nombreux étudiants foncer sur leur cours et commencer une synthèse ou lire un livre sans réfléchir à leurs objectifs. 

Résultat : la synthèse est souvent trop longue par rapport à ce qu’il faut connaitre pour l’examen.

Vous perdez du temps à vouloir aller trop vite.

Commencez par vous poser la question « Quel est mon objectif en créant cette synthèse, en lisant ce livre  ou en étudiant cette leçon? »

  • Comprendre le texte ?
  • Connaitre l’idée globale du texte ?
  • Pouvoir répondre à des questions ? Si, oui lesquelles ?
  • Pouvoir l’expliquer à une autre personne ?
  • Pouvoir faire des liens avec d’autres matières ?
  • Être capable de mettre en pratique ?
  • Connaitre les détails pour l’examen ? Quel genre de question pose le professeur ? Est-ce que ce sont des questions de réflexion ou des définitions à connaitre par coeur ?
  • Dois-je donner mon propre avis sur ce texte ?

Prendre quelque minute pour réfléchir, vous permettra d’être plus efficace en évitant le travail inutile et les corrections.

En parlant de synthèses, je vous conseille vivement de faire celles-ci sous forme de Mind Maps.

Le Mind Mapping est une méthode qui a pour objectif de structurer l’information. C’est un outil simple et ludique qui permet d’aller à l’essentiel (grâce au travail par mots clés) et de rassembler toute l’information sur une seule page.

Faire des synthèses sous forme de Mind Map, vous permettra de gagner énormément de temps pour la mémorisation. Je vous explique comment faire dans l’article « Comment mémoriser ce que vous lisez ? »

Habitude n°3 : Prenez note en cours sous forme de Mind Map

Au lieu de synthétiser vos cours avec le Mind Mapping en rentrant chez vous, prenez directement note sous forme de Mind Map. Cela vous épargnera une étape et vous ferra donc gagner du temps.

Comme pour synthétiser, la préparation est une étape essentielle. Sans objectif, vous noterez beaucoup trop de détails et vous ne bénéficierez pas des avantages de la méthode.

Préparation :

C’est la même préparation que pour la synthèse. Quel est mon objectif ? Qu’est-ce que je connais déjà sur le sujet ? Quelles sont mes questions ?

Préparez votre carte. Notez déjà le titre au centre. Si vous avez reçu un programme à l’avance, établissez vos branches principales avec les différents points du programme. Si vous ne connaissez pas le sujet, préparez quelques branches vides ou faites des branches avec les questions : qui, quoi, où, quand, comment, pourquoi.

 
Prise de note :

La prise de note en Mind Mapping oblige une écoute active. Il est nécessaire de comprendre d’abord pour choisir le bon mot clé. Cela demande plus de concentration pendant le cours mais cela veut dire que vous gagnez du temps pour la mémorisation puisque vous avez déjà compris et réfléchi aux informations importantes.

Vous n’aurez pas le temps de changer de couleurs. Prenez note au crayon noir et ajoutez les couleurs par la suite.

Laissez de l’espace entre vos branches. Ne faites pas plus de 7 – 8 branches principales.

Si vous pensez avoir raté des informations, tracez une branche vide. Ensuite, posez les questions nécessaires pour la remplir. Une branche vide peut aussi vous permettre de noter les informations que vous ne savez pas encore classer.

Faites-vous confiance. Ne perdez pas de temps à vous demander si c’est le bon mot clé ou la bonne branche. Vous pourrez adapter par la suite lors de la remise au propre.

Ajoutez des citations, des tableaux, des références, des histoires, … sur une feuille séparée.

Relecture :

Immédiatement après le cours, relisez la carte et complétez les informations que vous n’avez pas eu le temps d’écrire.

Mise au propre :
Après une pause ou lorsque vous rentrez chez vous le soir, relisez votre carte et mettez au propre. Commencez par réorganiser et mettre en évidence les points importants en ajoutant de la couleur, en établissant des liens entre les idées à l’aide de flèches, de symboles, …

Donnez à la carte une ambiance fun en ajoutant de la couleur et des images. Ajoutez les tableaux, citations, exemples, …

Réactiver :

Le lendemain, réactivez en visualisant votre carte ou en vous répétant le cours dans votre tête pour bien mémoriser.

Prendre note avec le Mind Mapping

Et vous quelles sont vos 3 habitudes pour gagner du temps ?
Envie de découvrir d’autres habitudes ? Un article récapitulatif sera bientôt publié sur Coachrelax.fr/blog

Cindy