Mind Mapping : simplicité de la carte

Voici la suite de l’interview de Jean-Pascal Côte.

Le Mind Mapping est un outil simple et ludique. Pour garder son efficacité, il est important que cette simplicité apparaisse dans la carte. C’est quoi pour toi une carte simple ?

Ce n’est pas une question facile car elle en induit naturellement une autre : « Qu’est-ce qu’une carte compliquée ? ».

En première approche on pourrait dire qu’une carte est compliquée quand elle présente les caractéristiques suivantes :

  • Trop grande abondance d’informations (Infobésité)
  • Manque de clarté (Nuance dans les couleurs, fontes, etc.)
  • Mauvaise utilisation de l’espace (Les styles)
  • Mauvaise utilisation des composants graphiques (Liens mentaux, entourages, bulles de commentaires, icones, images, etc.)
  • Arborescence trop importante
  • Manque de sens des mots
  • Défaut de cohérence dans la hiérarchisation des mots clefs de premier niveau
  • Etc.

A l’opposé on pourrait dire qu’une carte est simple quand elle respecte les points suivants : (suite…)

Par Cindy, il y a

Rencontre avec un passionné de Mind Mapping

J’ai eu le plaisir de rencontré Jean-Pascal Côte, passionné de Mind Mapping.

Lors de notre discussion plusieurs questions se sont posées.

Dans cet article, je vous livre la réponse de Jean Pascal à mes deux premières questions..

On dit souvent que le Mind Mapping est un outil « bio-compatible » et qu’il respecte notre fonctionnement neuronal. Si l’on observe l’image d’un neurone et une carte, on peut y voir des similitudes. Peux-tu nous en dire plus à ce sujet ?

Je crois qu’il faut être prudent quand on compare « Mind-mapping » et fonctionnement neuronal car, sauf erreur de ma part, il n’existe toujours pas aujourd’hui d’étude(s) sérieuse(s), à base d’IRM (Imagerie par résonnance magnétique), permettant d’affirmer ou d’infirmer quels processus neurocognitifs sont sollicités quand on réalise une carte mentale.

De plus, bien que l’on puisse être tenté par des analogies ([1]), cela ne veut pas dire que le modèle est applicable en toutes circonstances. Par exemple nous savons que la longueur maximale d’un neurone peut être d’un mètre alors qu’une carte mentale a une dimension théorique infinie.

neurones et mind mapping.

Bien entendu, et fort heureusement, des similitudes sont possibles et le parallélisme biomimétique nous autorise à énoncer, non seulement quelques règles de base, mais aussi à développer un modèle universel ([2]).

J’en ai retenu 3 applicables au « Mind-mapping »: (suite…)

Par Cindy, il y a

Comment mémoriser facilement ?

Bientôt les examens ? Découvrez une méthode d’apprentissage qui vous permet de mémoriser plus facilement et en s’amusant. Inscrivez-vous sur ce blog pour recevoir notre programme de 7 vidéos gratuites.

Par Cindy, il y a

Le Mind Mapping pour apprendre à apprendre.

Dans l’article précédent, je vous ai parlé de nos deux hémisphères cérébraux. Nous avons vu qu’il est important d’impliquer nos deux hémisphères pour faciliter la mémorisation et augmenter notre créativité. Comment ? Il existe plusieurs méthodes. Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’une méthode simple et ludique, le Mind Mapping. Une Mind Lire la suite…

Par Cindy, il y a