Fin novembre – décembre au jardin

Published by Cindy on

Encore des fleurs en novembre – décembre. Et elles sont toujours là en janvier…


Merci à Isabelle de la formation INeE qui nous a offert des iris que nous plantons dans le lagunage.



La beauté des premières gelées.


Nous apprenons à faire du BRF de saule ( bois raméal fragmenté ) avec Benoit et Christina.

Les saules avant la taille pour le BRF.
Même paysage avec les saules taillés.

Les jeunes rameaux de saule sont passés dans une broyeuse pour en faire des copeaux. Et voilà le travail ! On se sert du BRF comme paillage pour protéger les plantes du potager et les arbres fruitiers. Il va également améliorer la structure du sol en créant de l’humus forestier.

Nous avons encore de la claytone de cuba et du cerfeuil au potager.

Les engrais verts se sont couchés avec le vent et le gel. Mais ils font toujours leur job. 😉

J’ai ajouté du compost et du BRF aux pieds des rosiers pour les protéger.


C’est la saison des feuilles ! Je fais un petit ramassage pour ajouter des feuilles au compost.


Nous avons la visite des moutons qui ont fait un super job dans la prairie et la réserve. Ils sont très à l’écoute quand je viens leur parler. 🙂



J’ai également décidé de descendre le tas de compost dans le bac près du grand potager. Déjà une dizaine de brouettes déscendues et il y en a toujours autant.

Après plusieurs jours, voilà enfin le travail. Il va falloir maintenant replanter ou mettre des bacs pour commencer un nouveau compost.


Un autre animal… qui a bien envie d’attraper les jolis bouvreuils.

Bouvreuil pivoine

Les feuilles sont enfin tombées. Pas possible de les souffler du toit du garage. Elles collent avec l’humidité. Puisque je suis la plus légère, je grimpe sur le toit pour les balayer. Grande sortie de zone de confort, je ne suis vraiment pas amie avec l’échelle.

Maintenant, il va falloir tout ramasser. Est-ce que ça vous arrive aussi de dire « je vais 1h au jardin » et finalement 3h plus tard vous y êtes encore et vous n’avez pas vu le temps passer ?

Et voilà le travail. Dans le fond, le compost que j’ai descendu d’en haut et les feuilles remplissent les 3/4 du bac. Je ne mélange pas les feuilles au compost. Il s’agit de feuilles de chênes. Elles sont donc acides. Si vous en mettez beaucoup dans votre compost, il vaut mieux ajouter de la chaux. Nous n’en n’avons pas pour le moment. Je les ai donc séparé. Les voisins ont fait un bac entier avec du bois, des feuilles de chênes de la terre et un peu de chaux. Ils vont y faire pousser des potimarrons. C’est apparemment super efficace. Qui a dit qu’il n’y avait rien à faire au jardin en hiver ?


J’ai coupé de la sauge que je fais sécher. Je l’utilise pour purifier la maison.


Les fleurs sont toujours là…


L’année 2019 se termine avec la réalisation d’un objectif important : vivre nos valeurs, dans une maison en bois avec du terrain assez grand pour cultiver. Merci beaucoup pour votre soutien.

Bonjour 2020 qui va nous apporter encore de belles surprises ! Que cette nouvelle année vous apporte ce dont vous avez besoin.

A très vite pour de nouvelles aventures. 😉 Cindy



0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *