C’est le printemps !! C’est la saison du foie….

Publié par Cindy le

Voici le mois de mars et dans son sillage, les premiers beaux jours du printemps.

branches arbre printemps #7 fleurs saison , Spring tree branches season flowers

En Naturopathie, le printemps rime avec drainage et élimination des toxines accumulées pendant l’hiver et plus précisément drainage du foie et de la vésicule biliaire.

Mais avant de développer plus en détail le drainage et la détoxination, je tiens à préciser que nous abordons là une matière très complexe. Cet article a pour but de rappeler un grand principe naturopathique, mais il faut garder à l’esprit que le corps doit être préparé à la détoxination et que les grands émonctoires doivent être stimulés en parallèle sous peine de voir les symptômes s’aggraver. Détoxination et drainage vont de pair.

Nous allons beaucoup parler d’émonctoires dans cet article et il me semble nécessaire de redéfinir cette notion:

Un émonctoire est un organe ou une partie d’organe qui permet à l’organisme d’éliminer les déchets et de débarrasser les tissus des résidus métaboliques et des toxines accumulés et nuisibles.

Parmi les émonctoires figurent en particulier le foie, les intestins, la peau, les poumons, les reins et nous pouvons également ajouter chez la femme active, l’utérus qui tous les mois élimine sont lot de déchets via le sang menstruel.

5emonctoires

Le drainage ne concerne donc pas uniquement le foie, mais au printemps, c’est sur lui que nous devons essentiellement travailler.

En effet, selon les principes énergétiques, à chaque saison correspond un organe, un émonctoire sur lequel nous devons porter notre attention: le foie au printemps, le système circulatoire et l’intestin grêle en été, le pancréas à la fin de l’été, les poumons et le colon en automne, les reins et la peau en hiver.

Nous allons dans cet article expliquer pourquoi drainer régulièrement notre corps et comment procéder.

J’ai coutume d’utiliser des métaphores pour faciliter la compréhension de phénomènes biochimiques relativement complexes.

Comparons notre corps à un vase qui se remplit continuellement de toxines diverses. Ces toxines proviennent de ce que nous mangeons et buvons, de ce que nous respirons, de médicaments que nous prenons, mais aussi de réactions biochimiques naturelles et de résidus métaboliques qu’elles génèrent (cholestérol, acides, cristaux…). Bref,c’est un processus inéluctable. Notre organisme est capable d’éliminer ces toxines, mais il arrive que les apports soient supérieurs aux capacités d’éliminations de l’organe émonctoriel. Et le vase se remplit petit à petit et plus ou moins rapidement en fonction de la qualité des émonctoires.

Et c’est lorsque le vase est complètement rempli que notre corps se rappelle à nous. Il déborde de toutes parts.

le vase déborde

La plupart des allergies, qu’elles soient respiratoires ou cutanées sont une manifestation visible de cette « intoxination » de notre corps et des tentatives d’élimination qu’il met en oeuvre.

Rappelons d’ailleurs que la plupart des maladies sont dues à une accumulation de toxines et que leur manifestation traduit les efforts de l’organisme pour les éliminer et se rééquilibrer. Les eczémas et autres dermatites en sont un autre exemple.

C’est pourquoi je recommande un drainage du foie et de la vésicule biliaire au début du printemps afin d’éviter les manifestations désagréables du rhume des foins et autre allergies printanières.

Nous veillerons toutefois à stimuler également les reins et les intestins qui doivent permettre l’élimination des toxines libérées par le foie.

En pratique, comment procéder: De manière générale, les naturopathes recommandent un drainage régulier du corps. Il faudrait idéalement y consacrer 2 à 3 semaines à chaque changement de saison en variant chaque fois les produits utilisés pour cibler les différents organes comme nous l’avons expliqué ci-dessus.

Nous sommes au printemps et nous allons donc cibler le foie:

Il existe plusieurs méthodes, protocoles ou recettes qui seront choisis en fonction de la situation de chacun.

– Si vous souffrez d’allergies printanières, pensez dès mars à drainer votre foie. Je conseille depuis des années le protocole homéopathique suivant qui donne de bons résultats en atténuant fortement les symptômes oculaires et nasaux: Sulfur iodatum 30K ou 7CH 3 granules le matin et Nux vomica 30K ou 7CH, 3 granules le soir pendant 3 semaines, accompagnés du mélange suivant:

Sabadilla, Euphrasia, Allium cepa, Solidago 4D et foie 8D en égales quantité; 5 gouttes matin et soir pendant 3 semaines.

Si vous avez des douleurs rhumatismales, une acidose métabolique, tournez-vous vers la sève de bouleau. Celle-ci permettra l’élimination en douceur des déchets acides en excès et vous rendra tonus et vigueur.

Pour éliminer les capitons accumulés pendant l’hiver, pensez aux mélanges drainants qui foisonnent dans toutes les pharmacies. Choisissez une composition détoxifiante et drainante renfermant par exemple du fenouil ou du tamarin pour les intestins, du pissenlit, ou de l’artichaut ou de la fumeterre ou du romarin pour le foie, de la reine des prés ou du solidage ou du thé vert ou du bouleau ou de l’ortie pour stimuler les reins, de la bardane ou de la pensée sauvage pour la peau…

Pour ceux qui le souhaitent, les mêmes plantes peuvent-être préparées sous forme de tisane complexe reprenant au moins une plante de chaque catégorie, selon vos goûts ou envies.

Je ne puis clôturer cet article sans évoquer un incontournable de la médecine ayurvédique, j’ai nommé le triphala.

triphala

Ce produit, utilisé depuis plus de 5000 ans assure un équilibre parfait au niveau intestinal. Il peut-être utilisé par tout le monde,(excepté la femme enceinte) en toute saison et de manière très régulière.

L’équilibre intestinal est indispensable au maintient de la santé. Il est donc nécessaire d’en prendre soin. Le triphala joue un rôle important non seulement au niveau physique mais également au niveau énergétique. Vous pouvez donc sans hésiter l’ajouter aux autres protocoles évoqués plus haut.

Une dernière remarque pour terminer. La femme enceinte évitera toute forme de drainage par voie interne. Seul un drainage lymphatique en massage léger lui est autorisé.

Qu’on se le dise…..    Stop femme enceinte

Bonne semaine à tous et à toutes et portez-vous bien.

Pascal François

Enregistrer


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge