Entre doutes et joie
9 July 2020
Show all

Entre doutes et joie (2)

Suite à mon article d’hier, je tenais à remercier de tout cœur toutes les personnes qui m’ont laissé un commentaire ou envoyé un message privé.

Comme tu le vois sur les photos prises hier, je vais très bien. C’est tout mon propos. Tu peux vivre du doute et en même temps de la joie. Je voulais aussi montrer que l’on peut rapidement changer de perception.

Ce message d’hier m’est venu pendant mon moment de méditation en mouvement (danse). Quand un texte m’est dicté aussi clairement, je sais qu’il n’est pas pour moi. Je sais que si je le partage il va résonner chez énormément de personnes peut-être même aider à des prises de conscience et des guérisons.

C’est également de cette façon que j’ai écrit mon livre « Écoute… La vie te parle. » Et si tu as aimé l’authenticité de mon témoignage d’hier, tu aimeras le livre.

Je ne raconte pas ma vie juste pour raconter ma vie ni pour que tu me plaignes ou t’inquiètes pour moi. C’est d’ailleurs la pire que chose que tu peux faire pour ton bien-être et le mien. Quand je partage des expériences c’est pour t’inviter à réfléchir à ta propre vie, à ton quotidien. C’est aussi pour que tu comprennes que tu n’es pas seul et que ce que tu ressens est normal.

Plusieurs personnes m’ont dit ces dernières semaines : « Je n’y arrive pas. J’ai beau faire tous les exercices de développement personnel, lire les livres, méditer… Et j’ai l’impression de régresser. » Ce que tu vis est normal et sain. Dans la réalité, tu progresses. En fait, nous faisons deux pas en avant, un pas en arrière. C’est pourquoi dans mes périodes de doute, je sais que je progresse même si je ne le vois pas.

Aujourd’hui, on nous fait croire que tout va vite, qu’on peut changer en quelques jours ou même quelques heures grâce à une méthode miracle. La réalité, c’est que le travail sur soi prend du temps et est à faire au quotidien si tu veux de réels changements. La réalité c’est que beaucoup de choses ne seront jamais totalement acquises. Ce n’est pas parce que tu supprimes une peur, une croyance qu’elle ne reviendra jamais. J’ai fait vingt ans de développement personnel et j’ai encore des peurs, des périodes de doute, de pensées négatives. La différence, c’est que j’en ai conscience et que je peux changer d’état d’esprit très rapidement.

Souvent, tu me demandes comment je fais pour accepter, revenir si vite dans la sérénité et la joie. Au fur et à mesure des années, je fais de moins en moins de choses. Et c’est peut-être là le secret. Ce n’est pas bon pour mon business de te révéler ça, mais c’est ce qui est juste. Pendant ma journée de doute, je ne me dis pas que je devrais être positive. Je vis ce que j’ai à vivre. Je laisse les pensées tourner. Je vais au bout de mon découragement et généralement ça part tout seul. Si ce n’est pas le cas, je vais utiliser quelques techniques. Parce que si je pense qu’il est sain de vivre toutes les émotions, j’ai la conviction qu’il n’est pas sain de rester trop longtemps dans les pensées négatives.

Pour moi, l’acceptation est la première clé.

La deuxième clé est de donner du sens. Tout ce que tu vis à un sens. Même dans les jours où je dis « J’en ai marre. J’arrête tout », je sais que je suis dans ma mission de vie. Ma mission est de t’accompagner vers plus d’amour de toi, de paix intérieure et de te fournir les outils pour développer une pensée positive et réaliser tes aspirations profondes. Je ne le formule pas toujours de cette façon, mais c’est l’intention que j’ai dans chacune de mes actions.

Quand je suis dans le doute et que me vient la pensée de tout arrêter, je ne doute pas de mon « pourquoi », de ma mission. Je doute du « comment ». C’est ça qui n’est plus clair pour moi aujourd’hui. Je sais quoi faire, mais je ne sais plus comment le faire. Ce qui m’a convenu pendant longtemps ne me convient plus vraiment aujourd’hui. Et c’est normal parce que le monde change, que je change et qu’il est sain de se remettre de temps en temps en question.

Je parle beaucoup au niveau professionnel, mais le sens et la mission de vie peuvent aussi être ailleurs. Pour moi, en ce moment, être dans mon jardin, semer, planter, récolter… c’est plein de sens. Je suis dans l’essentiel. Et le sens c’est ça aussi.

Parfois, on cherche trop loin. On est au niveau existentiel : Quel est le sens de ma vie ? Et pour certaine personne, c’est très difficile de répondre à cette question. Si ce sujet t’intéresse, j’en parle dans cette vidéo. Revenir à l’essentiel, à ce qui fait sens dans tes actions au quotidien c’est ça qui permet de vivre dans la joie et dans la paix.

Puisque je suis dans la réflexion du « comment », peut-être que l’écriture est un nouveau moyen pour moi. J’ai toujours écrit des articles, des cours. Il ne s’agit pas de ça, je parle d’une écriture inspirée, plus authentique, comme dans mon livre ou ces deux derniers articles.

Je suis en phase d’expérimentation. Mes vidéos ont moins de vues qu’avant bien que plus de personnes me suivent. La réalité, c’est que si tu publies sur ta page pro et que tu ne paies pas de publicité peu de personnes verront ton message. Par contre, si tu publies un selfie sur ton profil perso Facebook tout le monde le voit. Ce n’est pas trop mon genre, mais si cela peut aider à faire passer un message, pourquoi pas. Je suis à l’aise avec mon image. J’aime les jolies photos de moi. J’ai cette croyance que c’est inintéressant pour les autres. Mais les croyances sont là pour être testées et modifiées si elles nous freinent.

Pour être en total transparence :

Le post d’hier sur ma page pro Facebook, à l’heure où je t’écris, a été commenté par 4 personnes et compte 14 réactions. Sur ma page perso, 55 réactions et 26 personnes ont commenté. Étant donné que la plupart des personnes sont les mêmes sur ma page pro et mon profil perso, je vais donc davantage publier sur ma page personnelle. Je mettrai les messages important sur le site pour que tu ne sois pas obligé d’aller sur Facebook.

Je ne veux plus de ce marketing qui fonctionne à la publicité. Je choisi d’augmenter ma visibilité par l’authenticité.

Je te souhaite une lumineuse journée. Dis moi en commentaire le genre d’article ou vidéo que tu aimerais recevoir.
Cindy

PS : Je reviendrai aussi pour te parler de la peur de la maladie. Ce sera pour une autre fois, ce message commence à être trop long. Sache juste que personnellement, je ferai ce qu’il faut au niveau médical et aussi au niveau mental, émotionnel et spirituel pour ma guérison si cela devait être nécessaire.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *