Interview Jenna Blossoms : Vivez votre mission de vie
27 February 2020
Interview : Écrire pour trouver le sens de sa vie
11 March 2020
Show all

Revenir aux racines de l’être

Cela fait longtemps que je n’ai plus participé à un évènement interblogueurs. Quand j’ai vu le mail d’Yvon « Qu’est-ce que vous pouvez enseigner aux personnes qui vous suivent en rapport avec les racines ? », j’ai tout de suite eu l’envie de participer.

Pourquoi ?

  • Déjà parce que j’adore les arbres et que c’est la première association qui me vient quand j’entends le mot « racine ».
  • Ensuite, parce que les racines représentent pour moi les fondations, la famille, l’histoire. Et je viens justement d’écrire un livre sur mon histoire personnelle « Écoute… La vie te parle ». 😉
  • Et finalement parce que c’est encore une belle synchronicité : je m’intéresse fortement à l’arbre de vie ces dernières semaines. Je prépare une interview avec une personne qui connait très bien le sujet.

Et toi quelles sont tes premières idées quand tu penses au mot « racine » ?


“Nous avons tous été des arbres, des roses et des animaux. Nous sommes encore des arbres en ce moment même. Regardez-vous profondément et vous verrez l’arbre, le nuage, la rose, l’écureuil en vous. Vous ne pouvez pas les enlever de vous-même. » Thich Nhat Hahn


A quoi servent les racines ? Quels sont les liens entre celles des arbres et nous ?

1) Les racines jouent un rôle d’ancrage de l’arbre. Elles lui permettent de se fixer au sol. Si l’arbre a de bonnes racines, il résistera plus facilement au vent.

J’ai la conviction que c’est pareil pour nous. Une question que je reçois régulièrement est « Comment tu fais pour prendre les choses avec autant de recul ? »

Je vais te dévoiler l’un de mes secrets. Il me semble plus facile de prendre du recul quand on est bien ancré et que l’on connait nos racines. Ce qui constituent celles-ci c’est ma mission de vie, ma vision, mes valeurs, mes convictions profondes. Si je sais qui je suis, pour quoi je suis là, je peux aller n’importe où et vivre n’importe quel évènement, j’aurai acquis une stabilité inébranlable.

Il existe de nombreux outils pour apprendre à te connaitre. Pour commencer, j’aime proposer à mes clients l’Ikigai que l’on pourrait traduire par « vie qui a du sens » ou « raison de se lever le matin ». En étant dans ton Ikigai, tu vis ta mission, ta vocation, ta profession et ta passion. C’est donc une approche qui se positionne au croisement de tes différents intérêts. On part de quatre questions :

  1. Qu’est-ce que j’aime faire ?
  2. Dans quoi suis-je doué ? Quelles sont mes compétences ?
  3. Quelles sont les activités pour lesquelles je suis payé ?
  4. De quoi le monde a-t-il besoin ?

Répondre à ces questions va déjà t’apporter plus de clarté. Si tu as l’occasion de te faire accompagner par un coach ou de participer à une formation sur le sujet, cela permet d’aller plus en profondeur et de découvrir des liens.

2) Les racines permettent également à l’arbre d’absorber des éléments nutritifs (sels minéraux) et de l’eau.

Et toi de quoi tu te nourris ?

La nourriture de notre corps est évidemment importante, mais il y a aussi tout ce que tu ingères au niveau de tes pensées et de tes émotions. Est-ce que tu regardes ce qui ne va pas, ce qui te manque, les informations à télévision ? Ou est-ce que tu regardes ce que tu as déjà, la beauté dans ta vie, l’apprentissage derrière chaque évènement… ?

Un autre secret pour vivre de façon sereine, c’est de pratiquer la gratitude.

Dès que mon mental commence à me rappeler ce qui me manque, je prends quelques secondes pour regarder autour de moi et remercier intérieurement tout ce que je vois. Le matin en me réveillant, je remercie la vie. Le soir avant de me coucher, je remercie pour tout ce qui s’est passé  dans la journée y compris les évènements qui peuvent paraitre négatif.

Il n’y a pas d’évènement positif ou négatif. Un évènement, c’est neutre. C’est l’interprétation que j’y mets qui lui donne une valeur. Au lieu de lui mettre une valeur, je préfère lui donner un sens. Si quelque chose me touche, c’est que cela révèle quelque chose de moi. J’ai la conviction profonde que tout dans notre vie a un sens. Personnellement, je suis reconnaissante pour tout ce que je vis et surtout les défis. Si tout va toujours comme tu veux dans ta vie, tu n’évolues pas, tu ne peux pas agrandir ta perception et te réaliser pleinement.

Prenons un évènement tout simple. Je commande les premières copies de mon livre qui vient de sortir car j’ai une causerie dans une librairie. Je reçois deux colis de livres mais il me manque douze livres. Le temps avance et je ne reçois pas le reste de ma commande. Je peux râler sur le transporteur qui les a perdus ou choisir de chercher le sens. Qu’est-ce qui fait que je m’inquiète pour des livres ? Quel message la vie veut-elle m’envoyer ? Ces livres ne sont jamais arrivés car cela me permet de prendre conscience que je n’ai pas encore terminé mon travail sur la peur du manque et la vie m’invite à lâcher prise.

Prenons un autre exemple, j’ai mal aux genoux. Je peux me positionner en victime ou je peux chercher le sens. Le genou représente pour moi la flexibilité, la souplesse, l’humilité. Je peux alors me poser les questions : A propos de quoi suis-je inflexible ? Avec qui (ou quoi) est-ce que je manque de souplesse ? Ou à qui je me soumets ? Quand est-ce que je manque d’humilité ? En répondant à ces questions, je vais très certainement découvrir des choses qui me permettront d’avancer plus efficacement que si j’étais restée à me plaindre.

Tous ces évènements sont des cadeaux et je peux donc les remercier pour les apprentissages qu’ils m’apportent. Cela fonctionne aussi si tu as un accident, tu es malade, un proche décède, ta maison est inondée, tu es emprisonné injustement, tu te fais licencier… Tous les évènements ont un sens et lorsque tu reconnais celui-ci, la charge émotionnelle diminue très fortement.

3) En hiver, les racines des arbres servent de réserve. Des nutriments sont stockés pour permettre un redémarrage rapide au printemps.

Et toi comment tu te prépares pour réaliser tes grands projets de l’année ?

L’hiver est un moment d’introspection. J’ai l’habitude de prendre une ou deux semaines de repos pour revenir à l’intérieur de moi, me réaligner, faire un bilan, définir mes objectifs pour l’année.  C’est un moment pour recharger tes batteries et rêver ton futur.

  • Est-ce que tu te fixes des bonnes résolutions pour les abandonner deux semaines plus tard ? Ou oses-tu prendre un temps de repos et d’introspection pour savoir ce qui est vraiment important pour toi, revenir à la racine de ton être ?
  • Prends-tu le temps de regarder la lumière en toi et de te remercier pour tout ce que tu as accompli ?
  • Prends-tu le temps de mettre par écrit tes objectifs et ta vision de l’année ?

En résumé, voici ce que m’apprennent les racines :

  • Je suis plus sereine et plus résiliente si je suis ancrée et que je me connais en profondeur.
  • Je suis plus joyeuse et épanouie si je suis attentive à ma nourriture (dans tous les sens du terme) et que je fais le choix de la gratitude et du sens.
  • Je réalise mes aspirations profondes si je prends un temps de repos pour me réaligner.

Et toi que t’apprennent les racines ?


Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Racines” organisé par le blog Copywriting Pratique. Si vous avez lu cet article et qu’il vous a plu, alors merci de cliquer sur ce lien : J’ai aimé ce que j’ai lu !


1 Comment

  1. Didier says:

    Bonjour Cindy – merci pour ses conseils qui peuvent être bien utiles à certaines et certains. Personnellement, j’ai fait la découverte que lorsque nous laissions passer les émotions, les pensées, les croyances, les idées, les réactions au vide appelé à tord “manque” et que nous laissions le contrôle de côté, un instant, il pouvait se passer une communion très intime avec la vie et les formes de vie. depuis trois ans environ, j’ai une communion intense avec les plantes et les arbres. J’ai découvert qu’effectivement, nous pouvions donner personnellement un sens à la vie. Connecter avec “le sens sans sens intellectualisé” de la vie est aussi une richesse. La vie existe avant l’idée que nous nous faisons sur nous-même et sur le monde et la rencontrer à ce niveau est très intéressant. Bien à toi. Didier

Leave a Reply to Didier Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *